L’éducation de Claire

2° partie
jeudi 5 janvier 2017
par  Sylvain de Perry
popularité : 36%
1 vote

Le grand soir se rapproche. Depuis quelques jours Karen ne me fesse plus, se montre même très caressante. Par contre quatre ou cinq fois par jour, son majeur ganté de son doigtier de cuir fait travailler mon canal rectal.
Je suis dans la cuisine en train de confectionner notre dîner d’amoureuses.
A dix-huit heures, Karen m’y surprend, dit :
— J’ignore ce que tu nous prépares…
Elle s’approche de moi, m’enlace, achève sa phrase bouche contre bouche :
— … Mais ça me semble parfait si j’en crois l’odeur.
Karen m’embrasse sans me laisser le temps de répondre, sa langue s’impose dans ma bouche, ses mains se plaquent sur mes fesses nues sous mon tablier. Je réponds à son ardente caresse buccale.
Notre baiser dure un long moment, puis Karen m’interroge tout en continuant de m’enlacer :
— Comme c’est ce soir que tu me donnes ton pucelage anal, confirme-moi que tu t’es bien libérée ?
Après un moment de surprise et d’incompréhension, je réponds d’une petite voix toute timide, voire hésitante :
— Oui… Non… Maîtresse… Enfin… Je veux dire…
Deux fortes claques données pleines fesses me rappelle à l’ordre :
— Explique-toi !
— J’ai normalement… Fais… Mes besoins ce matin… Mais je ne sais pas si… Mon intérieur est… Propre.
Maîtresse Karen me lâche, déclare :
— Compliment pour ta franchise. Ta préparation supporte-t-elle de rester sur le feu ?
— Oui, Maîtresse. J’éteins et me mets à votre disposition.
— Alors, suis-moi. On va vérifier tout de suite.
Karen me précède jusqu’à la salle de bain, où sitôt arrivée, elle gante ses mains de latex blanc, m’ordonne :
— Pose tes mains en appui sur le lavabo, cambre-toi bien et écarte tes cuisses.
Pendant que j’adopte la position commandée, elle enduit ses majeur et index de gel, passe dans mon dos, pot de gel en main, augmente l’écartement de mes fesses, étale du gel sur mon orifice que je serre malgré moi.
Deux claques sont allouées à ma croupe, alors que ma Maîtresse tonne sèchement :
— Détend ton trou du cul, sinon tu vas avoir mal !
Elle graisse soigneusement mon trou du cul, fait pénétrer son doigt avec douceur, l’extrait, repose le pot sur le lavabo.
Son majeur se positionne sur mon orifice anal, Maîtresse Karen dit :
— Surtout reste décrispée.
D’un coup imparable, le majeur pénètre totalement en moi. Je me crispe, l’emprisonne malgré moi en poussant un cri :
— Aaaaaaaye !
Collée contre moi, mon amante fait naviguer son doigt en tous sens, puis le sort. Elle en hume la fragrance, le présente devant mes yeux :
— Bravo ! Le gant est resté immaculé, pas une trace.
Maîtresse Karen ôte les deux gants, m’enlace, murmure à quelques centimètres de ma bouche :
— Dommage, un motif pour te fesser qui s’échappe…
Je ne peux pas retenir un soupir de soulagement, vite regretté : deux solides claques percutent mon derrière, alors qu’un sourire sadique fleurit aux lèvres de Maîtresse Karen LIRE LA SUITE




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur