L’amour autrement ou Laura-Pony

mercredi 28 avril 2021
par  TSM
popularité : 2%

Cette aventure romancée peut être lue aussi bien par des hommes ou par des femmes S ou M peut importe, car chacun devrait y trouver ses propres images. Relatée sans pudeur, en grande partie au présent, vous pourrez partager avec les personnages principaux une aventure pony-play et BDSM qui débouche sur…..

(**** !****)

Le Pony-Play hante mes rêves depuis longtemps.

De sites en sites, je me suis donc réalisé une collection d’images et de récits sur ce sujet puis l’idée m’est venue un jour, d’en écrire un petit pour le plaisir. Au cours de sa rédaction, dans le secret de mon intimité partagé avec l’ordinateur et le chat, j’avoue avoir laissé gambader mon imagination. « Plonger dans le personnage », répètent sans cesse les professeurs de théâtre….

A force de fouiner, j’ai découvert il y a un an, le site Internet d’un couple passionné pratiquant cette activité de loisirs « hippiquérotiques » dans le Var. Les très nombreux échanges m’ont permis de tisser des liens de sympathie avec l’animatrice de ce groupe. La confiance s’étant installée, Clara et Roger m’ont proposé de passer les voir ce week-end pour satisfaire mon voyeurisme…. (GRRRR)

La remarque est provocatrice, la courbe de température de ma libido atteint immédiatement la stratosphère. Le rendez-vous est fixé à 19 heures dans un petit village près du circuit Paul Ricard. Si affinités, ils m’offriront le gîte et le couvert pour la nuit du vendredi et du samedi mais, pour des raisons d’assurances, je serai obligé de payer trente euros pour adhérer à leur association. La somme étant très raisonnable et leurs propositions logiques, c’est avec grand plaisir que j’ai accepté de leur donner le numéro de mon téléphone portable.

1

19 HEURES

Un couple entre dans le bar du village, la fille tient à la main le même magazine hippique que moi, la rencontre ne tarde pas à se faire. Je suis finalement très gêné, car partager ses fantasmes avec des gens sur Internet et les rencontrer ensuite, n’est pas aussi facile que l’on peut l’imaginer.

Clara est une jolie fausse blonde, grande mince mais musclée avec de très jolis beaux yeux bleus. Son naturel simple malgré une classe certaine détend rapidement l’atmosphère.

Roger a le profil type du paysan savoyard question corpulence, la richesse de son verbe expose une grande culture. Ma tête, mon attitude et mes propos semblent leur convenir, le week-end peut continuer.

20 HEURES

Nous prenons l’apéritif dans le grand salon d’une ancienne ferme restaurée avec goût, en compagnie d’une de leurs amies dénommée Laura, une superbe brune, cheveux longs, la trentaine, un corps de sportive déjà bien bronzée pour ce mois de juin. Dès le début des échanges, le magnétisme et la beauté de cette fille aux yeux de biche me trouble, je suis séduit pour ne pas dire conquis par son charme et sa personnalité.

22 HEURES

— Ce civet de marcassin restera pour mes papilles gustatives un souvenir impérissable.

— Tu es trop flatteur ! Me répond Clara.

- Tout flatteur vie au dépend de celui qui l’écoute ! Rajoute Laura. Méfie toi de ce coquin, ses textes, même s’ils font fantasmer les filles, exposent quelques goujateries.

— Vous me lisez ?

— Oui ! Il y a des fois où j’aime l’auteur et des fois où je le déteste.

— Parlez-moi de ce que vous avez aimé.

— J’ai adoré « La Maso » et certains passages de « L’île de la tentation » même si votre culture sur le sujet pony-play laisse apparaître un flagrant manque d’expérience.

— Peut-être allez-vous m’éclairer demain et trotter pour un conducteur novice.

— Rien n’est moins sûr. Il faudrait en être digne.

— Pourquoi être-vous cruelle avec moi ?

— Parce que je ne mange plus de thon depuis que j’ai lu votre histoire de Cargo !

Suite à cette boutade, nous éclatons de rire et conversons un petit moment sur la différence majeure qu’il y a lorsque l’on écrit, entre laisser courir son imagination et ce que l’on pense réellement.

— A ta place je me méfierai ! Lance Roger amusé, cette pony-girl botte et mord.

(**** !****)

Cette délicieuse soirée s’écoule lentement, être assis dans un canapé entouré de filles qui me commentent leurs propres photos de pony-girl et de pony-boy me met dans un état d’excitation avancée. Bavarder avec Clara et Laura en regardant les clichés où elles sont attelées me retourne littéralement les sens.

A cela, se rajoute le fait que Laura n’arrête pas de me toucher, le bras, l’épaule, elle se penche régulièrement pour appliquer son doigt sur certaines images de l’album posé sur mes genoux, dévoilant à mon regard gourmand sa poitrine généreuse libre de tout soutien-gorge par le V de son décolleté. Mon bras soudain pris d’une crise d’affection, passe derrière elle pour un rapprochement ne cachant en rien ma volonté de séduction. La belle ne fuit pas, bien au contraire elle se love dans le creux de mon épaule. Hummmmm ! Malheureusement, Clara et Roger se lèvent pour desservir et c’est à regret que je leur propose de les aider. Ils réfutent en insistant et me laissent entre les griffes acérées de Laura. Pourquoi « griffes acérées » ? LIRE LA SUITE


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Henic
vendredi 24 septembre 2021 à 19h41 - par  Henic

Que voilà une histoire bien troussée !
Le piège était presque gros, mais entre gens de bonne compagnie, on finit par se comprendre et même, dans le cas présent, fort bien !
Le style est riche sans être ampoulé, une lecture un peu maniaque me fait regretter quelques fautes de frappe, mais ça ne gâche pas le plaisir de la lecture.

Navigation

Articles de la rubrique