Mallorye Story

Chapitre 4
vendredi 29 août 2014
par  mallorye63
popularité : 1%
3 votes

En habitué, Georges les mène vers une alcôve dans le fond de la boîte, avec Max ils serrent la main de quelques hommes et embrassent plusieurs femmes qui sont de leurs connaissances.
Arrivés dans ce nid douillet où la lumière est très tamisée, le son de la musique est nettement moins fort ce qui leur permettra de discuter en buvant le champagne, la serveuse arrive d’ailleurs peu de temps après avec le divin breuvage.
Max, qui la connaît bien, en profite pour lui caresser les fesses. Celles-ci sont largement dévoilées par le minuscule string blanc pailleté qui couvre son sexe et dont elle est à peine vêtue, car pour le reste on ne peut parler de vêtement, surtout concernant le bout de voile blanc qui sert de robe et tente mais visiblement sans succès de couvrir son corps.
Elle se dégage sans brutalité de la main insidieuse qui cherchait franchir l’ultime rempart d’une pudeur qui n’est que de façade, mais elle a du boulot et ça passe avant le plaisir, et tant qu’a faire l’amour elle préférerait choisir la petite brune qui est là et qui ferait bien son affaire.
Mallorye s’installe sur un des canapés bas, entre Max et Georges, son mari prend place en face d’eux. Chacun prend un verre et porte un toast à leurs futures explorations coquines, explorations qui commencent immédiatement pour Max, car il n’est que spectateur depuis un bout bon de temps et il voudrait aussi participer aux plaisirs proposés par la jeune femme.
Il se penche vers elle pour prendre sa bouche et elle participe au baiser sans problème, ce qui n’est pas le cas de toutes les femmes mariées. Ses mains parcourent le corps souple à la peau si douce qu’il peut enfin caresser autrement que du regard.
La jeune dame est très troublée car les caresses de 2 hommes en même temps sont vraiment une nouveauté, elle a bien entendu lu pas mal de textes sur ce sujet, mais il y manquait le regard de son mari. L’alcôve permet aux 2 hommes de la déshabiller complètement, elle ne porte que ses chaussure et ses bas tenus par le porte jarretelles.
Georges est aussi un Maître et le sexe pour lui doit comporter soumission et un peu de douleur, voir beaucoup quand il aura pris cette soumise en main. Pour satisfaire à ses pulsions sadiques, il oblige Mallorye a se mettre à 4 pattes pour sucer Max, de façon a ce que son fessier soit accessible.
Une première claque la surprend, la douleur et brève mais conséquente, elle n’a jamais été fessée de sa vie, même dans sa jeunesse, elle n’a pas le temps de se remettre, une deuxième claque tombe sur ses fesses, cette claque lui donne un mouvement de tête de Max lui appuie fortement sur la nuque pour qu’elle continue a sucer malgré la punition
La fessée est maintenant appliquée avec vigueur et régularité, son mari observe avec intérêt la réaction de sa femme a cette première incursion dans la soumission.
Il sait que la peau de sa femme est très douce, Georges choisit ce moment pour suspendre le supplice et admire le rouge qui est la couleur dominante du cul de Mallorye. Il écarte les fesses pour découvrir le petit anneau plissé qui va être le futur objet de ses attentions. Il sort de sa poche un étui de cigare, le trempe dans le champagne et le présente contre l’anus de la jeune femme elle a un mouvement pour éviter l’introduction illicite et qu’elle n’a jamais subit, la plus forte claque qu’elle n’ait jamais reçue lui rappelle qu’elle est soumise et ne doit pas se dérober a son maître.
L’homme qu’elle suce a choisit de lui baiser la bouche, la main qu’il a posé sur sa nuque impose son rythme et force la gorge de plus en plus profondément, provoquant des haut le cœur, bien qu’il ne soit pas dominateur, il lui met quelques claques pour qu’elle soit bien obéissante. De sa main libre, il tord les tétons, et les tire en même tant provoquant la douleur dans la poitrine de la jeune femme, tiraillée entre le plaisir d’être une chienne soumise et la honte d’être maltraitée par des inconnus.
Le tube de cigare force doucement son anus, elle ressent tellement de choses qu’elle ne fait plus la part entre le plaisir et la douleur. Georges qui connaît bien les femmes sait qu’il faut doser le plaisir et la douleur, il saisit le clitoris entre ses doigt et le masse doucement, cette caresse irradie le sexe de la femelle qu’elle est devenue provoquant des ondes dans de plaisir dans tout son corps, elle recule les fesses pour que le tube métallique pénètre plus profondément en elle, bien entendu le tourmenteur ne se gêne pas et enfonce l’artefact au plus loin, il commence alors de lents va et vient qu’elle accompagne de mouvements de ses hanches.
Max choisit ce moment pour éjaculer au fond de sa gorge elle a un geste de recul instinctif, mais la main de l’homme est très ferme et elle est obligée d’avaler la semence qui gicle longuement du sexe tendu, il attrape sa main pour qu’elle lui presse les testicules pendant sa jouissance.
Désormais qu’il a jouit, il lui relâche la nuque, mais elle doit lui lécher le gland pour finir de prendre en bouche et nettoyer son gland. Georges fait un signe à Marc pour qu’il prenne sa place et qu’il se fasse sucer par sa femme. Le mari ne se fait pas prier et se déshabille complément pour être à son aise. Il s’installe à la place de Max et présente son sexe tendu à l’extrême devant les lèvres de sa femme.
Elle le prend en bouche et l’avale jusqu’à ce qu’elle touche le pubis de son mari, elle se rend compte a ce moment qu’il n’a pas de poils sur le sexe et passe sa main sur les couilles et les fesses, son mari a le sexe et le cul lisse, elle en est assez surprise et se promet de lui en parler en rentrant chez eux, elle aime bien cette sensation, et comprend pourquoi il veut qu’elle aussi soit sans poils.
Max se sert un nouveau verre de champagne, il en profite pour introduire le goulot de la bouteille dans le sexe de Mallorye, le froid de du goulot la surprend, ses trous sont remplis, la sensation est plaisante et elle voudrait aller plus loin, sentir 3 bites dans ses trous.
Elle prend le sexe de son mari en main et lui :
« J’aimerais me faire enculer, mais je souhaiterais que tu sois quand même le premier à la faire, si tu es d’accord.
Marc demande à Georges si c’est possible, la réponse fuse :
« Je suis le Maître ; ta femme est désormais ma chienne, et les décisions sur le sexe ne concerne que moi, je vais donc l’enculer en premier, comme tu t’en doute, je ne mets pas de préservatif, mais ne ’t’inquiète pas je suis sain.
Et joignant le geste à la parole, il ôte l’étui à cigare et présente son sexe tendu devant la rosette et d’une seule poussée, encule la pauvre Mallorye d’un coup d’un seul.
Marc et bien entendu penaud car il aurait bien aimé être le premier, mais il est candauliste désormais et ses droits sur sa femme dépendent du Maître et de son bon vouloir, il se rend compte qu’il a mis le doigt dans un engrenage dont il soupçonnait pas les conséquences.
Il a toujours aimé voir les autres regarder sa femme, imaginant a chaque fois qu’elle sortait seule, qu’elle le trompait. Avant que sa femme lui parle de ses envies de soumission, il avait déjà envie de la voir dans d’autres bras en sa présence, et le regard des hommes sur la poitrine dénudée de sa femme sur la plage la souvent fait fantasmer.
En ce moment il s’agit d’autre chose, un inconnu encule sa femme et il voit dans ses yeux la souffrance et plaisir mélangé, le fait qu’il la prenne sans capote le gêne, mais il a accepté les règles du jeu.
Sa femme ne le suce plus mais il bande fort et il décide de se branler en regardant sa femme avec un autre homme. Max la pilonne de plus en plus fort, il pousse un rugissement et jouit en elle provoquant un orgasme inattendu qui fait gicler un flot de jouissance de Mallorye, Marc gicle alors sa semence sur la figure de sa femme en longs jets de foutre blancs d’une abondance dont il n’avait pas idée.
Elle ouvre la bouche recueillant une partie du sperme de son mari, comparant le goût avec le sperme de Max, et trouvant une différence, étrange se dit elle de faire des comparaisons a ce moment là.
Un long silence suit cette débauche de sexe a quatre, Georges dit alors :
« Ta femme est une salope fontaine, très intéressant, pas rare mais intéressant, nous avons désormais un certain nombre de choses à mettre au point, envois moi un SMS avec ton adresse et je viendrais vendredi soir chercher ta femme pour un long week-end de dressage.
« Le fait que tu viennes la cherche veut dire que je ne serais pas présent pour ce dressage ? demande Marc.
« En effet, tu pourras venir plus tard, mais au début le Maître et la soumise doivent être seuls, ne t’inquiètes pas, elle reste ta femme, je n’interviendrais pas dans ton couple et il n’y aura pas d’amour entre nous.
« Bon, puisqu’il doit en être ainsi, réponds le mari, qui se sent un peu plus cocu que candauliste, car pour lui tout devait se passer en sa présence
« Je passerais dans la semaine la chercher pour faire quelques emplettes pour la mettre ne adéquation avec sa nouvelle condition
Mallorye se dit qu’il va falloir qu’elle se renseigne sur cette condition de soumise, car il y a loin de la lecture à la réalisation de ses fantasmes, en plus elle a le fessier qui brûle et l’anus en feu
Elle pense qu’ils vont désormais partir, mais la nuit va être longue, le patron de la boîte vient d’arriver avec une nouvelle bouteille de champagne dans un main et un martinet dans l’autre. Georges et Max désormais aussi nus que son mari bandent a nouveau.
Elle prend un verre de champagne et attend les ordres.
En plus du martinet, il a aussi amené des menottes, un marque, un espèce truc avec une boule en plastique, et une corde. Mallorye pense que ses différents accessoires lui sont destinés et elle ne se trompe pas


PRECEDENT ....................................................A SUIVRE





ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Logo de Henic
jeudi 18 août 2016 à 07h34 - par  Henic

Quel dommage que la suite ne soit pas là !

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur