3 - Descente fétichiste

Episode 3 Un curieux repas
vendredi 10 février 2006
par  kingliart
popularité : 3%

Après avoir été offerte à un parfait inconnu, tu dois encore subir une humiliation avant d’arriver à bon port.

conte fétichiste

***

Dans la voiture, tu te calmes. Je te laisse le temps juste de cesser de pleurer, tu nettoies tes yeux humides. J’adore le brillant de tes cuisses enchâssées dans le latex, comprimées par le plastique. Tu as un peu de mal à reprendre ton souffle, à cause du corset légèrement trop serré. Je te demande tout de suite de relever ta jupe. Je ne vois pas ta culotte de latex et je te demande pourquoi.

« Il m’a …. Il a pris la culotte, en souvenir a-t-il dit…

— Et le porte-jarretelles ?

— Il .. il l’a… arraché, enfin il l’a .. déchiré, … détruit…

— Vous allez me raconter tout cela dans le détail. Où sont vos bas ?

— Je … j’ai…

— Allez, répondez-moi !

— Ils sont … dans mon sac.

— Sortez-les ! »

Tu sors les bas enroulés de la poche de ton tailleur.

« Il t’a bien prise par devant ?

— Oui, murmures-tu tout bas.

— Il portait bien la capote ?

— Oui…

— Tu t’es lavée ?

— Oui .. un peu…

— Donc tu m’as désobéi. Tu mérites une punition pour avoir laissé le porte-jarretelles et t’être lavée. Voilà la punition : tu vas prendre tes bas un par un et tu vas les enfoncer dans ton sexe. »

Tu me regardes sans comprendre.

« Tu m’a entendue ?

— Oui…

— Et bien alors qu’attends-tu ? »

— …

Tu regardes mécaniquement les bas. En hésitant un peu, tu roules le premier bas étroitement. Tu le présentes face à ta fente et tu soulèves légèrement tes hanches pour le faire pénétrer. Ton sexe est entouré du latex noir.

— Ça.. ce… c’est pas.. possible, dis-tu

— Comment ça, pas possible ? Tu as pu être pénétrée par un sexe, certainement plus imposant que ce petit chiffon. Tu veux que je te montre ?

— Non… euh je veux dire… Enfin…

— Vas-y forces un peu ! Écarte bien les lèvres. Après tout c’est sûrement moins épais que le membre de ce garçon. »

Tu fermes les yeux, tu tires un peu sur la chair et tu pousses la boule de nylon dans toi.

— L’autre maintenant. Oh, mais, tu es parfaitement désobéissante ! L’autre maintenant.

Tu recommences, mais effectivement tu as du mal. J’arrête la voiture et je te regarde faire. Tu pleures.

— Je .. je .. peux .. pas.

— On va voir cela ! »

Je me penche sur ton sexe et j’examine ta fente béante d’où dépasse le tissu noir. Je caresse légèrement ton sexe pendant que tu gardes les yeux fermés en murmurant un « non, non, non.. pas ça non »

« Effectivement, cela semble bien rempli. Mais c’est juste que tu ne l’a pas assez rentré », et je pousse avec mes doigts. Tu râles en tortillant des fesses. Je te relève la jupe plus haut et j’arrête d’enfoncer quand le bas disparaît entièrement dans ton vagin. Je prend le deuxième petit rouleau de nylon que je resserre bien fort et te demande de cracher dessus. Tu hésites. Je change d’avis :

« Ou plutôt, donne-moi la capote. »

Tu me regarde affolée mais t’exécutes. Tu me tends le petit caoutchouc sale.

« C’est bien, elle est bien pleine. Pose la capote sur ton bas ».

Tu t’exécutes.

« Maintenant, tu pousses dessus en étalant bien, tu sais comme de la pâte dentifrice ». Interloquée, tu poses tes doigts avec dégoût. Le foutre s’étale et fait une tâche sur les beaux bas de soie. « Maintenant, met le dans la bouche. Mouille bien le bas ». Nous redémarrons après que je tu as gobé le bas. Tu restes comme stupide. « Machouille-le bien, ça fait mieux baver, faut que tu sente l’odeur de ce jeune homme. Tu vois, si tu ne t’étais pas lavée, on n’aurait pas eu à se donner tout ce mal. Garde le bien pendant notre trajet. »

Tu pleures de nouveau et tu recraches le bas en prenant ta tête dans les mains.

Tu dis ne pas vouloir, ne pas pouvoir, que ça suffit. Je stationne de nouveau la voiture. Je te regarde : tu es hagarde, tu sembles totalement défaite, tu trembles. Cela te rend encore plus désirable. J’ai une envie folle de te prendre dans les bras et te caresser, te consoler. Mais ce n’est pas là mon rôle. Je dois tester, tester encore….

« Voulez-vous qu’on arrête tout de suite ?

— Oui… tu souffles à peine. … c’est trop… Vous ne…

— Bon, on arrête, ce soir même, mais ce sera pour toujours. Enfin, je veux dire, vous en avez assez fait. Je n’aurais pas du vous forcer à rencontrer cet homme. C’est en partie ma faute. Mais cette injustice fait partie du jeu, et je ne veux pas continuer avec vous dans ces conditions.

Je pose ma main doucement sur la tienne. « Gardez donc ce bas souillé dans la bouche, comme je l’ordonne, cela me suffira pour avoir votre assentiment. » Tu hésites. Je te sens tiraillée dans des sentiments contradictoires. Tu te résous à ouvrir la bouche légèrement tu mets ton doigt sur la lèvre. Je me penche vers toi « Ce sera dommage ! » dis-je puis je pose un baiser sur tes lèvres, avant de t’embrasser avec fougue, enfonçant ma langue au plus profond. Tu te tiens immobile comme paralysée.

Je laisse le bas toujours posé sur tes cuisses avant de me remettre face au volant, prêt à démarrer. Tu respires profondément autant que le permet ce satané corset.

Je te sens hésiter, puis tu reprends le petit bas enroulé et mouillé et tu fermes les yeux. Tu le présentes face à tes lèvres, les yeux toujours fermés, tu attends un peu et d’un geste brutal tu l’enfonces dans la bouche en poussant un petit couinement étrange. Tu es très belle quand tu cries. Puis tu pleures. Je te sourie et redémarre.

PRECEDENT ................................................................ SUITE







align="middle" quality="high" bgcolor="#000000" name="PD_10680_315x300"
allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false"
type="application/x-shockwave-flash"
pluginspage="http://www.adobe.com/go/getflashplayer"
flashvars="siteurl=aff.publicdisgrace.com&sitename=publicdisgrace&natsid=christinearven&program=revshare&campaign=flash"
>


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur