L’accompagnateur

Chapitre 2 : Le guide
mardi 11 juin 2013
par  Khyor
popularité : 3%
2 votes

Sylvie :
Je prends la suite de notre histoire ; non par obligation ou par devoir ; mais par pure envie. Je pense que beaucoup de monde qui nous feront le plaisir de suivre nos aventures apprécieront le côté féminin de ce récit.
Bon d’accord ! Je me décris le plus objectivement possible...
Je mesure un mètre soixante six pour cinquante-neuf kilos. Par pure honnêteté, je ressemble plus à la femme qui se trouve au premier plan à gauche entre deux messieurs habillés du fameux tableau du peintre Edouard Monet dit « Le bain » qu’on peut admirer au Musée d’Orsay à Paris. Oui ! C’est clair que j’ai des fesses charnues et un tantinet flasques.
Je vous assure que je me plais bien, même si je passe pour une quelconque personne et que je n’attire pas les regards des hommes au prime abord.
Faut-il être sans pour autant être top modèle Chez Cardin pour susciter une envie, un désir, un bref coup d’œil sur votre apparence de la part des hommes ?
Eh bien les hommes je m’en fiche ! Un homme me suffirait amplement !
Pour demain ! Je suis dans une exaltation...Ma première sortie avec mon petit Jean-Jacques... Eh parfaitement il est aussi grand que moi mais je dois reconnaître qu’il a un charme dévastateur... Surtout lorsque qu’il vous parle ... Il a une façon de vous faire paraître plus jolie, plus importante que même la reine de Suède ou du royaume uni auraient piètre figure à côté de vous, de moi !
Je me suis presque liquéfiée le premier jour où il est venu me dire un simple bonjour. Sa force dans ses yeux marron, sa gentillesse, sa douceur dans la voix... un cocktail explosif pour moi une quelconque, une que l’on ne voit pas !
En plus si je vous dis, lors de notre ébat, que je ne me suis même pas rendue compte qu’en un tour de main je me trouvais nue et que j’ai joui de plaisir avec une chaleur inouïe à tel point ; lorsque l’orgasme libérateur vint.... J’ai carrément éjecté mon amant à cause des soubresauts que cela m’a créé.
Pour une première fois avec lui qui aurait dû être chaste et fleur bleue... Eh bien ! Raté ! Tant pis je vais passer pour une fille facile, une « Marie couche toi là ! » mais quel bonheur, oui, parfaitement ! J’étais heureuse d’avoir cédé !
Encore quelques minutes, il arrivera dans sa petite Peugeot "" 104 Z "" aussi marron que les yeux de Jean-Jacques... J’ai mis par dessus ma robe vert clair avec une légère broderie de lilas violine surpiquée une veste en laine de couleur sable mouillé... Pour le reste, c’est à dire petite culotte assortie à mon soutien-gorge... (Pour les puristes... un soixante-quinze D. Mes seins sont tombants... Et pour les filles dites-vous bien que je n’aurais jamais réussi le test du crayon. )... Pour finir là, sur ma façon en général de m’habiller... Je ne porte jamais de collants sauf lorsqu’il fait vraiment froid. LIRE LA SUITE

PRECEDENT ........................................................ SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur