13- Plume d’ange

Chapitre 13
mercredi 27 mai 2009
par  Angélique
popularité : 1%

Assise au volant de sa voiture Carine met de l’ordre dans la suite des évènements qu’elle prépare. Elle démarre et regagne son domicile. Décidée à briser la résistance de Niobé elle revêt une tenue de cuir noire moulante. Habillée et bottée, elle se rends dans la cuisine et prend un bassin en plastique, y verse du gruau d’avoine qu’elle sucre et mouille de lait chaud. Le bassin en main, elle traverse l’espace qui conduit au cachot où est retenue Niobé.

Elle allume la lumière et ouvre la porte. Niobé est toujours couchée au même endroit et dans la même position. L’odeur d’urine qui assaille Carine la prévient que Niobé a pissé sous elle. Elle s’approche de sa captive et aperçois la flaque d’urine.

" – Plus sale qu’une chienne … tu te pisses dessus et tu restes dans tes saletés."

Carine se penche et libère les pieds de la captive. Hébétée, Niobé en profite pour s’allonger un peu avant d’essayer de se mettre à genoux. Epuisée, elle retombe dans la boue faite de son urine. Maîtresse Carine l’attrape par les cheveux et la traîne plus loin ….

" – Aaaaaaaaaaaah vous me faites mal Maîtresse."

" – Remercie moi souillon je t’ai enlevée de ta merde. "

Niobé garde le silence …

Carine poursuit …

" – As-tu une proposition à me faire esclave ?"

" – Je vous demande pardon Maîtresse je ne recommencerai plus."

" – Ce n’est pas une proposition que tu me fais … Tu pleurniches sur ton sort."

" – Alors Niobé … que me proposes-tu pour que je te laisse sortir vivante d’ici ?"

" – De vous obéir, de vous chérir et de vous servir loyalement."

" – Tu te répètes, c’est exactement l’engagement de ton contrat d’esclave. Dépêche toi Niobé … je perd patience … "

" – Je réfléchi Maîtresse … Je n’ai pas grand-chose à vous offrir …. "

" – Veux-tu de l’aide pour réfléchir esclave ?"

" – Oui Maîtresse "

"- Debout face au mur ! … "

Avec difficulté Niobé se relève sur le sol glissant, et se met face au mur.

" – Tu restes comme ça et tu regardes devant toi. "

Maîtresse Carine sort du cachot pour y revenir un seau d’eau à chaque main. À la volée, elle douche deux fois de suite Niobé. Balayée par la masse de l’eau, Niobé tente un pas de coté sur le sol glissant et tombe lourdement sur le sol boueux. Trempée de la tête au pied, grelottante et souillée de boue, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. A moitié relevée, Maîtresse Carine la bouscule violement et l’envoie donner de la tête dans le mur. Un bruit sourd et Niobé s’étale à nouveau dans la glaise détrempée. Niobé est à nouveau couchée dans la boue, Maîtresse Carine s’approche. Un pied sur le ventre de sa captive elle la maintient au sol.

" – Esclave, pour la dernière fois ..."

En larmes … Niobé se tait

" – Tu n’as toujours rien à me proposer … Je suis vraiment désolée pour toi … j’ai une très mauvaise nouvelle à t’annoncer. Caroline viens de mourir … Maîtresse Yvonne m’a suppliée pour pouvoir t’acheter. Elle m’a promis de ne pas tuer."

Groggy par la nouvelle … Niobé renifle et pleure par saccades.

" - bou houhou hou hou houhouhouh bouhouhou."

Insensible aux larmes de Niobé, Maîtresse Carine poursuit …

" - C’est sur cette promesse que j’ai accepté de te vendre. De temps à autre j’irai te dire bonjour … juste pour être certaine que tu vis encore. Voila, tu changes de Maîtresse, à peine arrivée et déjà sur le départ … Il ne me reste plus qu’à te laver un peu …. Tu feras le voyage dans le dans le coffre de ma voiture exactement comme Caroline. Rassure–toi il est confortable, tu pourras dormir pendant le trajet si tu veux. "

Niobé toujours en larmes, crois sa raison chanceler en entendant qu’elle change de Maîtresse. Sa rencontre avec la Maîtresse noire lui à laisser comme unique souvenir une grande frayeur et un goût de sang dans la bouche. De sa mémoire surgit les gifles qui pleuvaient sur Caroline.

Petit à petit la panique gagne Niobé …

Maîtresse Carine tourne le dos à Niobé et se prépare à sortir du cachot. Elle est sur le point de refermer la porte quand …

" – Attendez Maîtresse … s’il vous plaît ! "

Maîtresse Carine s’immobilise et se retourne …

" – Que veux-tu Niobé, nous nous sommes tout dit !"

" – Non Maîtresse ... pas encore ! … Je ne possède qu’une chose que je vous offre pour rester près de vous."

" – J’attend de toi une offre sans aucune condition."

" – Je vous offre ma vie en esclavage."

" – Je ne te comprend pas … explique-toi !"

Un moment de silence s’installe et alourdi davantage l’atmosphère déjà dantesque …

Niobé romps le silence …

" – Je veux être votre esclave tant que vous vivrez."

" – Tu comprends ce que tu dis ou as-tu perdu la raison ? Tu veux être mon esclave toute ta vie ?… C’est bien cela que je dois comprendre esclave Niobé !"

" – Oui Maîtresse c’est bien cela … tout plutôt que de retomber entre les mains de Maîtresse Yvonne .. . Elle me fout la frousse … entre ses mains je ne survivrai pas. Je vous demande humblement d’accepter le don de ma misérable vie à votre service."

" – J’aime beaucoup ta dernière phrase … elle te sauve vraiment … Tu sorts d’ici à quatre pattes. Faits passer tes mains sur ton ventre."

Les mains attachées dans le dos Niobé se contorsionne et se roule davantage dans la boue. Tant bien que mal, au bout d’un long moment elle parvient à ramener ses mains à l’avant de son corps. Elle sort du cachot et regagne le couloir à quatre pattes, au passage elle reçois de sa maîtresse une paires de claques sur les fesses ...

" – A genoux et tient toi droite."

" – Oui Maîtresse."

Agenouillée dans le couloir, Niobé voit sa Maîtresse approcher d’elle un bassin à la main.

" – As-tu faim Niobé ? "

" – Oui Maîtresse."

" – Alors mange à même le bassin et proprement."

Maîtresse Carine pose la bassin par terre … Niobé se nourri comme une chienne à même le bac. La figure barbouillée de glaise et de gruau d’avoine, la rende méconnaissable.

Maîtresse Carine …

" – Arrête de manger, tu me soulèves le cœur. Un cochon mange plus proprement que toi."

" – As-tu encore faim ?"

" – Oui Maîtresse."

" – Demande-moi ta pâtée comme une chienne."

Après un moment de réflexion, Niobé pousse le bassin de la tête vers sa maîtresse qui le ramasse.

" Approche … puisque tu ne sais pas manger proprement je vais te nourrir à la main. "

Maîtresse Carine prend la bouillie du bout des doigts et rempli la bouche de Niobé.

" – Mâche et avale … "

À plusieurs reprises Maîtresse Carine farci la bouche de Niobé qui a de plus en plus de mal à suivre la cadence imposée par sa Maîtresse. La bouche pleine, Niobé à un premier spasme de vomissement.

" – Tu avales sans vomir. Je pense que tu n’as plus faim et que tu as mangé par gourmandise et trop vite."

Niobé dégluti péniblement et …

" – Oui Maîtresse vous avez raison, je suis une gourmande."

Maîtresse Carine poursuit …

" – Voici la suite de ta journée … je te lave. On refait ton contrat devant la caméra du PC, tu vas signer un nouveau document. Tu vas chez le coiffeur, une coupe courte tira très bien. Ensuite on va t’acheter des pyjamas. Et tu fais tout cela sans sous-vêtements."

" – Oui Maîtresse. "

" - Debout et direction la grille d’égout pour te décrasser."

Tirée par la chaîne des mains, Niobé doit courir à petits pas afin de suivre sa Maîtresse. Le trajet dure peu de temps.

" - Lève les mains."

Les mains au dessus de la tête, Niobé est attachée à une corde que sa Maîtresse tend le plus possible, mettant Niobé en extension sur les orteils. Maîtresse Carine prend un tuyau d’arrosage, ouvre l’eau et règle le débit. Elle douche Niobé sur tout le corps. Celle-ci surprise par la fraîcheur de l’eau crie et gesticule. Maintenue par les cheveux, sa Maîtresse lui douche le sexe et entre les fesses. Ce qui fait hurler Niobé de plus belle. Maîtresse Carine ferme l’eau et pose le tuyau sur le sol. LIRE LA SUITE

L’intégralité de ce chapitre est disponible pour les abonnés de RdF
PRECEDENT ......................................................................... SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur