Domindoe


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 15 février 2020
par  domindoe

Evolution

L’Époque n’allait pas tarder. Comme le solstice et l’équinoxe, l’Époque du rut revenait deux fois l’an, toutes les dix pleines lunes. Méhéria le regrettait, mais même son statut de cheffe de clan n’y pouvait rien. Méhéria était impuissante contre ce cycle qui régentait la vie des femmes du clan des collines bien plus encore qu’elle ne pouvait le faire, elle qui dominait ce clan depuis qu’elle était adulte. (...)

vendredi 21 février 2020
par  domindoe

Mater Dolorosa

Gamine, je rêvais du prince charmant… un beau prince oriental aussi brun que ténébreux, à l’allure fougueuse et déterminée, à la démarche ferme, droit de maintien et de parole. Un homme à qui je n’aurais pu en rien résister.
Adolescente, ses traits se sont durcis, son regard est devenu farouche et sa mine autoritaire et je le désirais encore plus. Je me languissais de ses désirs et de ses ordres. Il (...)

dimanche 8 mars 2020
par  domindoe

Vieux dégueu -1-

C’était une mauvaise passe de notre vie de couple. J’étais au chomdu, je trouvais, difficilement, quelques petits jobs minables payés en dessous de table et en dessous du tarif normal. Ma femme me reprochait de ne pas les chercher plus loin que la page des sports, ce qui était largement exagéré vu que j’arrivais jusqu’à la grille des mots fléchés. Que je ne réussissais pas à remplir, certes. Mais (...)

dimanche 22 mars 2020
par  domindoe

Vieux dégueu

Une proposition ? Je me demandais bien ce que ce vieux pervers pouvait bien avoir en tête comme idée dégueulasse. Il fit mettre Élodie debout. Elle baissa la tête et nous précéda pour ouvrir la porte d’entrée, s’effaçant pour nous céder le passage puis nous précédant à nouveau pour ouvrir la suivante. Elle refit de même à chaque porte menant au salon. Le vieux s’installa dans un sofa, et me désigna un (...)

Commentaires récents

14 octobre

Henic traduit MERVEILLEUSEMENT un excellent texte. L’auteur sait parfaitement doser, relater, ménager le suspense. Le traducteur réussit à rendre d’une façon SUBLIME la pensée de l’auteur, rendre très (...)

13 octobre

Elle accepte sa soumission et se prend au jeu. Il souffre mais prend beaucoup de plaisir. C’est presque un cliché !
Mais c’est en tout cas bien raconté et cela met en émoi - douloureux - le lecteur (...)

12 octobre

Voilà une histoire fort bien racontée. Elle me fait penser au film « The pet » (2006), ainsi qu’à l’histoire « Olenka » d’Alex Cordal, en ligne sur ce site de rdf. Il y a bien sûr de très grandes (...)

5 octobre

Voilà en effet une visite médicale très orientée ! Elle s’exerce sur une femme d’un naturel très soumis, ce qui facilite bien sûr l’exécution de la manœuvre.
Il est toujours étonnant de voir un mari livrer (...)

28 septembre

Parler d’éveil est déjà être dans le pléonasme, ou mettre la barre très haut, au choix. La séance vécue par la soumise n’est pas de celles que l’on vit au tout début d’une relation D/s : la durée, mais (...)

27 septembre

Après la lecture de ces quinze pages, on se demande si les hors d’oeuvres subis par la femme n’étaient déjà pas une punition. Apparemment pas vu l’annonce finale d’un geôlier. La traduction est (...)

26 septembre

C’est une approche pour le moins originale du mariage : le mari candauliste assumé et volontaire n’est pas si fréquent.
Voilà une histoire bien troussée, c’est le moins que l’on puisse dire (...)

24 septembre

Que voilà une histoire bien troussée !
Le piège était presque gros, mais entre gens de bonne compagnie, on finit par se comprendre et même, dans le cas présent, fort bien !
Le style est riche sans être (...)

20 septembre

ENFIN ! Laure et M se rencontrent. A la page 104 mon impatience est enfin récompensée. Un peu d’action ne nuit pas. De plus une fessée couronne cette entrée en matière. Christine sait parfaitement (...) Il est TRES étonnant que Luc n’impose pas le port d’un préservatif à Fabien pour la scène finale. A moins d’être certain que Lola prenne la pilule, et encore avec les maladies qui traînent... Il est (...)