Christine Arven

Femme... la cinquantaine. J’anime ce site. Je publie également des romans sous le pseudo de Christine Arven (http://stores.lulu.com/christinearven)

Les Editions Blanche ont publié dans un livre collectif « Rêves de femmes » (ça ne s’invente pas !!!) deux de mes nouvelles.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 4 mars 2003
par  Christine Arven

Le hamam

Une pièce rectangulaire carrelée de bleu très pâle envahie par la vapeur.
Touffeur moite, ambiance embuée, chaude, lumière douce changeante, tamisée.
Il fait très chaud. Sensation de suffocation.
Gestes lents, corps transpirants, ruisselants de sueur…..
Je suis assise dans un coin, nue, le dos appuyé contre le carrelage humide. Mes jambes sont légèrement écartées, une est appuyée sur le sol, (...)

mardi 4 mars 2003
par  Christine Arven

L’hôtel

Imagine……
Nous sommes dans une chambre d’hôtel. Assez luxueuse. Comme nous les aimons tous deux. Nous avons en commun le goût des belles choses, des tissus soyeux, des parfums suaves, des mets délicats, des plaisirs raffinés, des musiques envoûtantes.
Nous avons longuement fait l’amour au rythme lascif et langoureux des tangos argentins de Gotan project. Maintenant je m’alanguis dans la baignoire, (...)

mardi 4 mars 2003
par  Christine Arven

Soumission

C’est le milieu de l’après—midi et je suis maintenant, contre toute attente, avec Lui. Je me sens oppressée, inquiète. J’ai voulu ce moment, cette rencontre qui m’emplit pourtant d’appréhension et de crainte.
Lui, je l’ai rencontré via le net sur une messagerie un peu spéciale. Il était à la recherche d’une soumise, moi d’un Maître.
Depuis longtemps, je porte en moi ce fantasme de soumission totale, (...)

mercredi 5 mars 2003
par  Christine Arven

Tendre douceur

C’était il y a maintenant pas mal d’années. Je devais avoir environ 23/24 ans, c’est à dire il y a... mais oublions le compte ! J’étais partie rejoindre à Toulouse un groupe d’ami(e)s pour passer quelques jours avec eux.........
Je me rappelle la maison. Une vieille bicoque complètement délabrée dans un petit village à quelques km de Toulouse. Une grande maison, pleine de couloirs, de recoins. Il y (...)

mercredi 5 mars 2003
par  Christine Arven

Tentation défendue

Pour A.... qui se reconnaîtra
Tu as 24 ans et moi 46 ans. Une génération nous sépare et pourtant, depuis maintenant bientôt 2 ans, nous nous voyons par intermittence unis par une douce complicité.
J’aime me frotter à ta jeunesse, à ton corps lisse à peine sorti de l’adolescence.
Tout nous sépare et pourtant, ce soir, nous partageons le même lit.
J’aime t’emmener avec moi dans ces contrées que tes (...)

samedi 15 mars 2003
par  Christine Arven

Une nuit

Le milieu de la nuit. Je suis dans un lieu sombre, transpercé d’éclairs de lumière qui tournoient. Une musique forte, puissante, envoûtante dont les accords sourds et sensuels se propagent en pulsations au creux de mon ventre. Un endroit un peu particulier propice aux rencontres éphémères.
Autour de moi des gens qui dansent se laissant porter par la musique. Des femmes, les fesses découvertes et les (...)

vendredi 21 mars 2003
par  Christine Arven

Trio

J’ai rencontré Pascal un soir au détour d’un chat. Nous avons vite sympathisé (normal, me direz-vous sur un chat la nuit !) Mais lui était particulièrement sympathique compte tenu du nombre de tarés du cul que l’on peut également rencontrer.
Aussi, quand un soir, il m’a demandé si je voulais entrer en contact avec une des ses amies, je ne me suis pas faite longtemps prier.
C’est comme ça, que j’ai fait (...)

samedi 22 mars 2003
par  Christine Arven

L’amant

Ce matin, nous nous sommes téléphoné. Si tu savais, le plaisir que j’ai eu à entendre ta voix. En fait, depuis lundi je ne pensais qu’à cela. Je n’ai pas oser le faire avant de peur de te déranger.
De peur que tu te dises que je m’imposais trop et surtout trop vite.
Mais ce matin, je n’ai pas pu résister. Et lorsque au moment de nous quitter, tu m’as demandé si je voulais bien venir ce soir chez toi, (...)

samedi 5 avril 2003
par  Christine Arven

Rendez-vous brûlant

J’ai rencontré Domi il y a maintenant environ 6 mois lorsque au mois de Juillet de l’année dernière, il m’avait envoyé un mail, quelque peu abrupt je dois dire, m’invitant à le contacter.
"Bonjour,
Je me présente, Dom, 44 ans, parisien, grand, mince, sensible, sensuel, dominateur.
Mes goûts : le bon vin, le golf, le sexe, les jolies femmes, la lingerie, l’art …
A la recherche de nouveaux contacts, (...)

mardi 8 avril 2003
par  Christine Arven

L’inconnu de l’am

C’est le milieu de l’après-midi. Un après midi terne et monotone. Caroline se tient debout derrière la vitrine de sa boutique de lingerie et regarde, avec ennui, les passants qui défilent à pas pressés et frileux sous la pluie fine et froide qui tombe sans discontinuer depuis le matin ne jetant qu’un bref regard à la devanture où elle a pourtant si joliment arrangé dans un mélange savant et suggestif de (...)

Commentaires récents

14 octobre

Henic traduit MERVEILLEUSEMENT un excellent texte. L’auteur sait parfaitement doser, relater, ménager le suspense. Le traducteur réussit à rendre d’une façon SUBLIME la pensée de l’auteur, rendre très (...)

13 octobre

Elle accepte sa soumission et se prend au jeu. Il souffre mais prend beaucoup de plaisir. C’est presque un cliché !
Mais c’est en tout cas bien raconté et cela met en émoi - douloureux - le lecteur (...)

12 octobre

Voilà une histoire fort bien racontée. Elle me fait penser au film « The pet » (2006), ainsi qu’à l’histoire « Olenka » d’Alex Cordal, en ligne sur ce site de rdf. Il y a bien sûr de très grandes (...)

5 octobre

Voilà en effet une visite médicale très orientée ! Elle s’exerce sur une femme d’un naturel très soumis, ce qui facilite bien sûr l’exécution de la manœuvre.
Il est toujours étonnant de voir un mari livrer (...)

28 septembre

Parler d’éveil est déjà être dans le pléonasme, ou mettre la barre très haut, au choix. La séance vécue par la soumise n’est pas de celles que l’on vit au tout début d’une relation D/s : la durée, mais (...)

27 septembre

Après la lecture de ces quinze pages, on se demande si les hors d’oeuvres subis par la femme n’étaient déjà pas une punition. Apparemment pas vu l’annonce finale d’un geôlier. La traduction est (...)

26 septembre

C’est une approche pour le moins originale du mariage : le mari candauliste assumé et volontaire n’est pas si fréquent.
Voilà une histoire bien troussée, c’est le moins que l’on puisse dire (...)

24 septembre

Que voilà une histoire bien troussée !
Le piège était presque gros, mais entre gens de bonne compagnie, on finit par se comprendre et même, dans le cas présent, fort bien !
Le style est riche sans être (...)

20 septembre

ENFIN ! Laure et M se rencontrent. A la page 104 mon impatience est enfin récompensée. Un peu d’action ne nuit pas. De plus une fessée couronne cette entrée en matière. Christine sait parfaitement (...) Il est TRES étonnant que Luc n’impose pas le port d’un préservatif à Fabien pour la scène finale. A moins d’être certain que Lola prenne la pilule, et encore avec les maladies qui traînent... Il est (...)