Eunuk


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 18 décembre 2004
par  Eunuk

La lopette du cinéma porno

C’est le crépuscule l’heure ou toutes les chiennes sont grises. Le moment idéal pour me glisser dans le hall miteux du CinéVénus tapissé d’affiches barrées des trois X. Ce n’est pas le moment d’être vu par des voisins. Ils tomberaient de haut s’ils découvraient le notable qu’ils connaissent, attifé comme un travesti. Je porte une perruque rousse, provocante, qui recouvre mon crane dégarni et grisonnant. Mes (...)

mercredi 21 janvier 2004
par  Eunuk

Confessions d’une lopette

"Mais il y a longtemps que j’ai accepté de n’être qu’un objet sexuel, qu’un jouet masturbatoire – rien de plus, rien de moins. Je ne sens rien. Je ne ressens rien. Je ne m’attends à rien et je ne veux rien. Je ne fais que fixer le plafond sans même cligner des yeux, en baillant aux corneilles pendant que Robert me besogne avec sa courgette gluante." Ce superbe texte, du journal d’Anne Archet, me trotte (...)

Commentaires récents

29 août

Cette histoire commence très bien : le récit monte en puissance jusqu’au bout du chapitre, et laisse penser que les chapitres à venir seront au moins aussi (...)

24 août

Un grand merci pour vos commentaires. Pour ma part, il n’y aura pas de suite à cette histoire, libre à ceux et celles qui veulent en écrire un autre chapitre, bon courage à eux.
Bonne journée à (...)

20 août

Ce récit est intéressant. Il constitue en fait une introduction à une histoire de candaulisme mêlé de BDSM, dont la suite reste à écrire.
Frankie prendra-t-il le relais, ou Marsajean et lui écriront-ils (...)
Une excellente histoire qui met l’eau à la bouche pour avoir envie de lire la suite. Un GRAND BRAVO à Marsajean pour ce nouveau récit.

7 août

Roger est-il le mari ou le frère de la nouvelle maîtresse de Tania ?

6 août

Peut-on dire que la morale est sauve ? Il faut alors qu’elle soit bien élastique...
Mais au sein du cadre original du scénario, l’histoire est bien contée. Certes, il ne faut pas être totalement (...)
Une excellente adaptation d’un roman parfaitement traduit par Henic. Un grand plaisir de lecture. GRAND MERCI à vous. Sylvain.

1er août

Voici une histoire originale, surtout du fait de l’évolution des relations entre les parties prenantes.

29 juillet

Merci pour vos commentaires. Il est vrai que j’aurais pu commencer par une fessée mais comme l’action primaire se passe dans un manège, la cravache s’imposait.

20 juillet

Le titre résume parfaitement l’histoire.
Le couple décrit est heureux de sa manière de vivre et chacun accepte de servir le plaisir de l’autre selon ses désirs.

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur