6- Une amie d’enfance

jeudi 20 octobre 2005
par  Maître Gyl
popularité : 1%

13— La visite de Marc

En début de matinée Marc m’appelle, il est dans le secteur et souhaite passer me voir, et passer une nuit si possible. Evidement j’accepte ,il sera là dans l’après midi........

La matinée se passe selon les rituels, réveil, douche, contrôle ménage, petite séance avec le fauteuil.....Nadine trouve Larve très gentille avec elle..... Marc arrive à 15h après avoir pu traiter son travail en repas d’affaires et semble très satisfait ! Il m’a demandé de voir Blondie dans mon bureau avec moi. Nicole l’accueille et le conduit au bureau, Blondie est à mes pieds mains attachées au dos. Nous nous serrons la main.

— Assieds toi Marc je t’en prie !

Blondie a gardé les yeux et la tête baissée,frissonnant par moment et surtout très mal à l’aise......

— Merci Maître GYL, ce que j’ai a dire n’est pas simple ni facile,cela te concerne Blondie, car nous avons fait un pacte, et je ne veux pas me conduire en menteur ! Donc Blondie je te rend ta liberté, je t’emmènerai d’ici et tu vivras comme tu veux, je t’ai mis sur ton compte un petit capital pour que tu ais quelques temps pour te retourner et trouver du travail.

Blondie le fixe depuis un instant, des larmes coulent de ses yeux qui sont étonnamment brillants et son visage ne reflète aucune tristesse.....

— Acceptes tu ma décision Blondie ?

— Oui, je l’accepte Marc avec plaisir !!!!! merci pour tout !

Elle se couche au sol pose son visage sur mes chaussures.

— Maître GYL, je suis heureuse de vous appartenir totalement et définitivement, faites de moi ce que bon vous semble, je suis infiniment heureuse d’être votre esclave ! je vous Aime !

Marc reste bouche bée un instant puis se reprenant :

— Il y a six mois que je connais Sophie et je vais me marier avec elle.........

Blondie a un sursaut et tourne la tête vers lui les yeux brillants de haine et dégoût.

— Salaud !!!!!! et elle une salope elle se conduisait en amie avec moi !!!! vous allez bien ensemble tous les deux !!!!!!!! Mais je m’en fiche à présent !!!!

— Silence esclave Blondie !

— Pardon mon Maître !

Marc n’est pas très à l’aise, je le regarde en souriant.

— Sa réaction est normale Marc il ne faut pas dramatiser !

— Merci Maître GYL, je sais que vous vous occuperez bien d’elle, j’ai fait des cartons de ses habits ils sont dans le coffre de ma voiture, et voici tous ses papiers.

Il ouvre son attaché case et me tend une épaisse chemise.

— Cathy est à ta disposition dans la chambre d’amis, Nicole va t’y conduire, nous dînerons vers 20h, je vais faire rentrer les cartons que tu as amené.

— Je vous remercie Maître GYL, j’avoue que quelque chose m’échappe, mais cela m’arrange et je ne veux rien savoir !

Nicole le guide,je mets Blondie au salon crochetée par son collier à un anneau fixé au mur puis fais apporter les cartons par Larve et Nicole au salon et dans le couloir, la voiture un breack est vraiment rempli ! Je m’approche de Blondie

— Je vais regarder ce que tu avais et garder ce qui me plait esclave Blondie le reste ira dans le débarras du fond, il faut te faire à mes goûts compris ?

— Bien sur mon Maître, j’aime ce que vous aimez !!!!

Je fais vider les cartons, déjà tous les sous vêtements, pantalons shorts et autre sont mis dans des sacs poubelles sauf les soutiens gorge à balconnets, suivent les corsages peu ou pas échancrés, les jupes culotte, en fait tous les vêtements fermés ! Il en reste néanmoins pas mal que je fais répartir entre l’armoire de ma chambre et celle de Nadine. Tandis qu’elles rangent et ont les ordres pour le repas du soir je descends avec Blondie à la cave et sort Nadine de la cage. Elle se prosterne devant moi

— Merci Maître je préfère être ici qu’en prison !!!!!!!!!!! je vous demande sincèrement pardon pour ce que j’ai fait !

— Bien esclave Nadine, tu vas aussi apprendre à te taire car comme Larve tu ne dois parler que pour répondre à mes questions vu ?

— Oui mon Maître !

Je la fais relever, la prends par le bras et nous remontons. Je l’amène à Larve qui nettoie le couloir.

— Larve voici Nadine elle doit t’aider dans ton travail, si l’une ou l’autre faites des fautes, ou si le travail est mal fait, vous serez punies toutes les deux !! Demain tonte de la pelouse et enlevez les mauvaises herbes des massifs !

— Bien mon Maître !

Je songe qu’il va falloir vider les armoires de la maison de Martine de tous ses habits,et objets........et faire une porte dans le mur que la maison soit facile d’accès. Nicole me donne le courrier, puis malgré son bandage va s’occuper du repas. Je regarde le parapheur, il y a les relevés de banque de Nicole et Martine, pas de soucis à avoir !!!!!!!! Cathy a envoyé une carte ils passeront sûrement dans la semaine...A 19h Marc sort de la chambre et vient me rejoindre, nous allons au salon ou Blondie nous sert l’apéritif en s’appliquant à la perfection !

— Content de Cathy Marc ?

— Super, elle est d’une docilité totale et aime être baisée ! on dirait une véritable chienne en chaleur ! Elle m’a épuisé !!! mais j’en suis heureux !!!!! elle se donne à fond !

— Parfait alors !!!!!!!!!!!

Il ne se doute pas que quand j’ai mis la chaîne de 2 mètres entre le lit et le cou de Cathy je lui ai dit :

— Si Marc est pas content de toi tu passeras un mois dans le coin étable du réduit, jour et nuit !

— J’aimerais que Sophie soit comme elle du moins qu’elle ose plus !!!!!!! mais je pense que ça viendra !

Nous buvons tranquillement, changeant de sujet pour parler un peu de tout, puis passons à table quand Nicole vient et dit

— Mon Maître vous êtes servi

Nicole reste prés de lui pour le servir tandis que Blondie me sert, nous regardons les informations.......histoire de suivre l’actualité. Le résumé est court et je coupe 15 mn après.

— Félicitations Maître GYL, je vois que Blondie sait garder les yeux baissés !!!!!!

— C’est une règle, et un signe d’humilité, les pinces ou la cravache sur les seins sont très convainquant !!!!

Il me regarde en souriant et hoche la tête.

— Cathy va manger ? me demande—t—il en regardant Larve et Nadine qui mangent dans leurs gamelles sur le côté.

— Demain, un repas en moins ne fait pas de mal, et elle restera plus attentive à tes ordres...

— D’accord Maître GYL

— Dis moi Marc ta Sophie t’est vraiment soumise ?

— Je ne sais pas encore vraiment, si elle l’est je vous l’amènerai Maître GYL

— Pas de problèmes Marc, vas rejoindre Cathy, je sais que tu en as envie encore, elle est très docile...... ; ; ;

— Merci Maître GYL. A demain !

Blondie a des larmes qui coulent de ses yeux en silence, je glisse ma main entre ses jambes tandis que Marc va rejoindre Cathy.

— Tu sais Blondie, un homme ne sait pas toujours ce qu’il veut, un Maître, même si c’est dur ,le sait !

— Pardon mon Maître, c’est le fait qu’il soit allé avec Sophie sans que je le sache qui me fait mal, fouettez moi durement pour mes regrets imbéciles et inutiles, car ainsi il m’est plus simple de vous appartenir !

— Je pense plutôt que tu es vexée que ce soit lui qui te laisse même si cela t’arrange !!!!!!! Mais je fouetterai !

Elle rougit d’un coup et hoche la tête et la garde baissée......

Sans lui lâcher l’entre jambes je l’assois sur mes genoux et l’embrasse, elle m’abandonne sa bouche et m’enlace se blottissant contre moi. Je lâche sa bouche elle la met vers mon oreille et me dit à voix basse :

— Fouettez moi devant Marc mon Maître,s’il vous plaît et fouettez moi vraiment très très fort ! faites moi hurler mon Maître !

— C’est très bien Blondie ! Mets toi nue !!!!!!!

Je l’emmène a la cave chargeant Nicole de dire à Marc de venir me rejoindre, et envoie Larve et Nadine au salon attendre au coin. Je la suspends par les poignets qu’elle soit sur la pointe des pieds, lui sangle les chevilles et genoux.

— Blondie m’a demandé de la fouetter devant toi Marc, je pense que tu sais pourquoi

— Évidement ! elle veux me montrer sa résistance et que je la regrette !!!!!!

Le fouet claque ! je prends mon temps mais chaque coup laisse une zébrure, au 10eme elle laisse échapper des râles puis des cris brefs après le 20eme. A 30 elle commence à hurler, Marc se lève, secoue la tête et me demande pour remonter avec Cathy ! J’arrête à 50. Je la détache, elle sanglote et me demande pardon d’avoir crié, je la mets sur la croix et remonte, sachant qu’elle a besoin de calme pour digérer la réaction de Marc avec qui elle vivait depuis plusieurs années.

Brunette attend à la porte de la cuisine bras le long du corps, tête baissée, je lui fais signe de me suivre, Nicole est à la porte du bureau. Dans le salon je fais placer Nadine sur le côté et lui mets le vase de la table dans les mains, qu’elle serve d’élément décoratif....je fais placer Larve devant le fauteuil en repose pieds.

— Met toi en face de moi Brunette, jambes sur les bras du fauteuil et tu vas te caresser !

Elle devient cramoisie mais obéit ! J’appelle Nicole qu’elle me serve un verre. Quand elle revient avec le plateau à la taille debout à côté de moi je la fouille en lui disant de regarder Brunette qui les yeux fermés s’abandonne à sa caresse. Gardant mon verre j’envoie Nicole l’aider, qu’elle la caresse avec sa langue....... ;Brunette en jouit presque aussitôt !!!!!!! sans pouvoir se retenir !!!! elle pousse un cri en jouissant et se met à trembler !!!!

— Tu aimes les filles Brunette ?

Elle reprend son souffle et ses esprits

— Non mon Maître mais là mon envie de jouir était trop grande, punissez moi pour cela Mon Maître !

— Enlève ton plateau Nicole et qu’elle te rende ta caresse !

Marc vient me voir

— Maître Gyl je peux utiliser la cave ?

— Oui tu peux Marc, je vais aller chercher Blondie, tout va bien avec Cathy ?

— Oui et je vous remercie me laisser seul avec elle, en public je perds tous mes moyens !

Je descends chercher Blondie qui a récupéré et s’est calmée, elle se met à genoux à côté de moi quand je me rassois, appuie sa joue contre ma cuisse, tournée face à moi. Je lui caresse les cheveux tandis que Brunette lèche avidement Nicole qui commence à réagir.

— Faites un 69 les filles, brunette dessous.

Elles obéissent tandis que je guide la tête de Blondie entre mes jambes, elle me défait et plonge doucement. ;...

— Larve, donne moi la cravache, les deux approchez à portée de main en continuant votre caresse.

Elles obéissent et Larve reprend sa place.....Blondie s’applique à bien aller au fond de sa gorge comme j’aime quitte à avoir des hauts le coeur ! Nicole et Brunette se sont approchées, je les encourage à accélérer avec quelques coups de cravache ainsi que sur les fesses de Blondie qui accélère sa caresse jusqu’a mon plaisir quand je permets aux deux filles de prendre le leur. Je
remarque au passage que Nadine fixe les deux filles la bouche ouverte et avec une respiration courte...... Après un temps de récupération je détache Nadine et l’envoie dans sa chambre avec Larve et Brunette après un passage sur le seau prés des toilettes, je sais que cette perte d’intimité les humilie et les met bien à leur place ! Avec Blondie et Nicole je descends à la cave. Marc est affalé dans le fauteuil en contemplation devant Cathy qui est sur le chevalet .

— Alors Marc content de Cathy ?

— Oui Maître Gyl, elle est vraiment obéissante ! et sans limites, très souple aussi , je la trouve belle attachée ainsi ! Mais je vais aller dormir je sens la fatigue venir, je te la rends ,je veux récupérer donc dormir seul sera plus reposant,bonne nuit !

— D’accord je comprends Marc à demain, bonne nuit à toi.

Tandis qu’il remonte je détache Cathy qui se fait lourde dans mes bras, je la guide jusqu’à la cage et l’enferme.

— Nicole j’ai vu un genre de corset en fer dans l’armoire amène le moi

— Oui mon Maître, c’est un serre—taille articulé, réglable.

Elle me le ramène, me montre le réglage sur les côtés. Je le pose sur la table étroite et fais allonger Blondie dessus. Il est en trois parties des genres de pattes sur les côtés et derrière pour le fermer, pas très discret sous un habit, mais très efficace ! je le règle à la taille de Blondie en rajoutant un cran et le ferme. Elle se met à souffler par à coups sa taille a diminué de presque la moitié ! Je la fais relever doucement.....

— Merci mon Maître j’aime sentir ma taille ainsi !

Je l’embrasse et la fouille doucement elle m’inonde les doigts ! elle reprend doucement son souffle, ses seins bougent au rythme de sa respiration.......Nicole la regarde yeux grands ouverts l’étonnement se lit sur son visage.

— Tu sembles surprise chose Nicole ?

— Oui mon Maître, un tel serrage dés la première fois !!!!!!Moi j’ai toujours eu du mal à y arriver.

— Comment te sens tu Blondie ?

— Heureuse mon Maître, chez moi parfois je prenais une large ceinture et la serrais au maxi, à me couper le souffle et je passais ma journée ainsi !

Je souris, Nicole hoche la tête.....Nous remontons, je me sens fatigué, je les garde contre moi pour dormir ôtant le corset à Blondie mais elle l’aura dés son réveil. Je me réveille à l’aube, j’envoie Nicole chercher le café tandis que je remets le corset à Blondie le serrant plus encore, elle a du mal à se relever et à tenir son équilibre, elle respire peu mais rapidement et me sourit, elle sait qu’il est plus serré encore !elle me dit d’une voix très douce :

— Merci mon Maître, je vous demande de bien vouloir me punir pour avoir eu à mon réveil une pensée pour Marc, alors que je ne dois penser qu’a Vous,mon passé est mort aidez moi à finir de l’oublier mon Maître en me contraignant d’avantage en me fouettant pour que je ne pense qu’à vous !Faites de moi tout ce que vous désirez !

Je la prends par les cheveux,et approche sa bouche de mon sexe, elle se laisse guider (car pour me parler elle s’est mise a genoux)Je me soulage dans sa bouche, elle n’a aucun recul et avale sans hésiter ! Bien au contraire !!!!!!!son visage est détendu et elle le fait naturellement ! Je bois mon café, elle n’a pas enlevé sa bouche malgré sa difficulté à respirer, je fouille Nicole qui se met à trembler et gémir plus que de coutume,son clito est vite très dur ;

— Tu t’es "préparée" à la cuisine Nicole ?

Elle rougit

— Oui mon Maître,une chose doit être prête à jouir quand son Maître l’ordonne et le veut !

— Jouis chose !!!!!!!!

Je la force brutalement et elle jouit, heureusement j’ai enlevé le bol car il serait tombé !!!!

Je passe un peignoir et vais au bureau suivis par Blondie tandis que Nicole débarrasse.

Marc se lève et après avoir bu un café nous quitte rapidement me remerciant chaleureusement, il fait comme s’il ne voyait pas Blondie à mes pieds.

14— Une journée où certaines s’abandonnent encore plus

J’organise le vidage de toutes les armoires de la maison de Martine et vais lever les esclaves, Cathy est encore courbaturée mais quelques coups de cravache la remettent en forme !! Après le rituel de la douche et du contrôle je prends la mienne avec Nicole, Blondie se débarbouille au lavabo. Je leur fais mettre leurs blouses et en passant par un portillon les emmène chez Martine. Elles font des cartons avec les habits, les objets, les livres, pièces par pièces et les emportent au garage de la maison de Nicole. Larve participe activement comme si cela lui était extérieur. Blondie la taille coupée en deux reste à la laisse près de moi elle n’a que son corset sur elle. A midi j’envoie Nicole préparer à manger et fais débarrasser puis emmener le congelé aux filles. La pause est courte, gamelles pour les esclaves, Blondie me sert elle nettoiera ensuite et mangera les restes. Larve me montre dans l’après midi quelques "cachettes" où il y a encore des livres sm et des cassettes, et du double fond d’un placard elle sort en rougissant un cahier et des lettres entourées d’un ruban, son journal et ses correspondances intimes passées......

Sa gêne me fait sourire car elle en a fait bien plus depuis ! Je garde le tout précieusement. A 21h quand je décide d’arrêter pour ce jour les esclaves sont fourbues mais aucune ne se plaint.

Une douche sans contrôle, un repas léger et les filles vont au lit sans hésiter totalement épuisées ! Je garde Larve et Blondie. J’enlève le corset à Blondie malgré sa demande pour le garder. Larve est bien sûr sur la descente de lit, je feuillette son cahier, elle a le visage écarlate !!!!!!! Je m’arrête sur une page, la lis attentivement

— L’uro t’attire vraiment Larve surtout pour l’humiliation que cela représente pour toi n’est ce pas ?

— Oui mon Maître, faites moi s’il vous plaît humilier par toutes vos esclaves que je me sente toujours honteuse et la dernière de toutes..

— Oui et déjà tu devras toujours aller faire tes besoins dehors et à 4 pattes quelque soit le temps, parfois même tenue en laisse......

— Bien mon Maître, je vous remercie..........

Je continue un peu ma lecture. Larve et Blondie s’endorment très vite après que je leurs ais attaché les poignets au collier. Je me réveille à l’aube comme souvent. J’emmène Larve à moitié endormie dans la salle de bain, la fais agenouiller et ouvrir la bouche et fermer les yeux car l’urine brûle et me soulage. Elle parvient à boire sans en perdre !!! Je me baisse pour toucher son sexe elle tremble et sans pouvoir se retenir en jouit..... ;

— Café larve !

— Oui mon Maître, merci infiniment mon Maître !

Je vais dans le bureau passe un moment à l’ordi, Larve plateau à la taille m’apporte le café. Je l’envoie chercher Blondie et la douche avec moi, elle s’abandonne totalement entre mes mains comme une poupée , un jouet....Je la sèche, la ramène à la chambre et lui remets son corset le serrant d’un cran de plus...elle gémit doucement et respire peu mais un peu plus rapidement, je la tient car la tête lui tourne quand je la relève, sa taille est vraiment très
fine !!!Je vais réveiller les filles cravache à la main et les emmène à la douche en bas, je surveille leur toilette et les contrôle rajoutant un lavement et je m’amuse de les voir rougir en se vidant sans pouvoir se retenir......Larve passe avec elles, mais va se soulager et se vider dans le jardin où je l’emmène en laisse, son humiliation fait ressortir encore plus sa soumission à tout.

En les contrôlant j’insiste sur leur sexe et les fouille comme si je voulais les ouvrir, loin de se dérober elles s’offrent plus encore. Quand nous remontons elles mangent leur bol de céréales dans leur gamelle, à 4 pattes en petites chiennes obéissantes. Puis après avoir remis leurs blouses le déménagement continue, demain grand nettoyage et je pourrai louer la maison en meublé !Je découvre dans la cave deux grandes caisses anciennes ou il y a ,soigneusement rangées, de grandes robes du style 1900 et des corsets victoriens !!avec les baleines en fer.....et dans un coin deux anciens joug pour boeuf, dont je vois immédiatement les modifications à apporter pour les utiliser pour mes esclaves.....Il y a aussi un lot de colliers, laisses et longes venant d’une période où l’un des ascendant de Larve avait une chasse à courre........ ;Tout cela m’enchante vraiment !Comme nous avons commencé tard je décide que l’on ne mangera que le soir, que tout soit fini ce jour ! Blondie s’habitue à sa nouvelle taille mais va bien sur moins vite que les autres, mais elle ne se plaint pas. Le soir elles dévorent leur gamelle sans aucune hésitation, Blondie me sert et mange ce que je lui donne du bout de la fourchette ou en l’embrassant et recrachant la nourriture dans sa bouche. Prosternée au sol les esclaves s’endorment après avoir manger, épuisées par le déménagement ! je leur attache les mains au dos, les couvre avec des plaids et les laisse dormir sur place ! Je garde Blondie sur la descente de lit sans lui enlever son corset ! elle en es ravie ! et me remercie !!!!!!! Je dors rapidement aussi en songeant que vraiment j’ai de la chance et qu’elles sont toutes maso à fond !

La nuit est courte ! un orage violent éclate et la foudre tombe sur la maison de Larve y mettant le feu !!!!!!!!! Malgré une rapide intervention des pompiers la maison es détruite !Larve es un peu émue mais son premier souci est de me dire :

— Mon Maître vous avez les papiers d’assurance que je vous ai remis avec mes documents au début, tout était assuré y compris les meubles anciens.

Je retrouve facilement le dossier pour faire la déclaration dés le matin.

J’attache Cathy dans une chambre , Brunette dans l’autre et Nadine dans la salle de cours qu’elles se reposent, Nicole et Larve se reposeront tantôt. Blondie à mes pieds sommeille. L’assureur prévenu nous dit qu’il passera le matin même ! J’en suis surpris ! Mais je comprend vite, ils vont payer une petite fortune ! Je fais passer une petite robe à Nicole et fais habiller Larve en tenue de service, jupe plissée bleu courte et corsage sans manches qui se lace devant et petits trotteurs aux pieds pour les deux. Car Larve connait l’assureur qui doit venir. Ils arrivent à trois ! Deux vont faire des photos et fouiller les décombres, l’autre homme vient vers nous. Larve lui ouvre, il reste un instant bouche bée ! la détaille , fixe son visage, son crâne rasé son collier...........

— Venez Monsieur Vincent, mon Maître vous attend.

Il la suit comme un automate ! Nous nous serrons la main.

— Je peux parler seul avec Madame de f...?

— Inutile Monsieur Vincent, je ne cache rien à Mon Maître et c’est à son nom que vous ferez le chèque ! je suis sa Larve et heureuse de le servir ! Il décide de tout pour moi et je suis très heureuse ainsi, je l’ai choisi de mon plein gré !

L’homme qui s’est assis, fait aller son regard d’elle à moi le visage interrogatif........

— Elle vous a dit la vérité, c’est son choix !

— Comprenez que je sois surpris ! Mais effectivement si c’est son choix ! je n’ai rien à dire ! avoir une comtesse comme servante est rare !

— Excusez moi mon Maître, mais Monsieur Vincent je suis Larve pas servante c’est bien en dessous d’esclave !

Il secoue la tête puis hausse les épaules avant de m’expliquer comment cela sera réglé et me demande un rib, il s’en va toujours en secouant la tête il ne comprend vraiment pas ! Dépassé par les événements !!!!!!!! Larve revient au bureau et se met a genoux.

— Je vous demande de me punir mon Maître pour avoir parlé sans permission !

— Oui Larve, mais j’ai aimé ta conduite ! et je pense qu’il risque d’en parler ce qui t’abaisse totalement auprès de tes connaissances !

— Oui mon Maître mais cela n’a aucune importance !et je suis fière que vous ayez aimé ma conduite, merci mon Maître !

— Aux pieds !

Elle vient se mettre à 4 pattes a côté de moi, je trousse sa jupe sur ses fesses et la fouille sans ménagement, elle jouit aussitôt excitée par sa conduite. Elle a osé tout dire bien qu’elle ait les joues rouges !,dés que je retire mes doigts elle se retourne prend ma main et la lèche doucement.

— Larve tu vas aller me chercher 6 corsets prend ceux qui sont le plus renforcé par des baleines, dis à Nicole de venir ici .

— Bien mon Maître !

Je fais signe à Nicole d’approcher, la prends sur mes genoux, l’embrasse et la caresse la fouille doucement, elle gémit doucement se blottie contre moi et me dit a l’oreille :

— Mon Maître, je dirai haut et fort que je suis votre chose et que je vous aime je veux que cela se sache ! je ne veux plus vivre cachée !, j’aime la vie que vous me faites vivre mon Maître !!!! et je veux qu’on le sache ! Des amis doivent passer bientôt vous l’avez vu au courrier et permis. Montrez leur que je suis votre chose malgré moi, je souhaite m’humilier pour vous montrer mon obéissance mon Maître !!!!!!

— Bien ma petite chose,jouis maintenant............ ;

Je pince très fort son clito et elle m’inonde la main............ ;comme à chaque fois....... Larve a ramené les corsets, tous car il y en a que six ! J’enlève la robe a Nicole et la fais allonger par terre pour lui en mettre un, Larve a ramené aussi le crochet qui sert à tirer le laçage au maximum...

Je mets un corset à Larve qui se tortille un peu mais apprécie m’avouant que jeune fille elle en portait régulièrement. Le laçage prend du temps, Nicole va préparer le repas et les gamelles, je réveille Nadine, Brunette et Cathy et les corsète aussi sans ménagement !Elles sont fières d’avoir la taille fine !la plus fine est Nadine qui ne peut s’empêcher de passer ses mains sur sa taille. Les corsets remontent , écartent et offrent vraiment les seins, je les trouve superbes et les laisse juste en corset...........passant les mains sur les seins et les croupes avec plaisir........Nicole me sert le repas. Les esclaves mangent, dévorent leur gamelle ! même Blondie que j’ai réveillé.

En début d’après midi je vois revenir Monsieur Vincent, Larve va lui ouvrir juste en corset ,il devient écarlate et la suit au salon en tremblant presque !!!!!!!!Les filles font le ménage Nicole a le plateau à la taille pour le café et Blondie est couchée à mes pieds. Il reste bouche bée à la porte !

— Entrez je vous en prie et asseyez vous, vous désirez un café ?

Il obtempère un peu comme un automate en hochant la tête. Larve ramène une tasse la pose sur le plateau qu’a Nicole entre les deux fauteuils. Il a les yeux fixés sur Nicole. Il déglutit avec peine, sort des papiers de sa sacoche.

— Il y a une close particulière dans le contrat d’assurance, du fait de la prime que payait Madame la comtesse, elle est en votre faveur je vous rassure tout de suite !

— Ah bon expliquez moi ?

— L’indemnité doit être payée dans les 48h sinon l’assurance doit augmenter de 20/100 par 48h !!!!!!!!!! Mon Directeur m a chargé de vous amenez le chèque ! et de vous faire signer un reçu mais c’est Madame la comtesse qui doit signer comme elle a voulu que le chèque soit à votre nom Monsieur le MaîtreGYL !

Il me tend les documents la main tremblante, je regarde et donne le papier à Larve qui le signe en se mettant par terre sans hésiter. Je regarde le chèque et reste comme bloqué un instant !!!!!!!!!! Puis la liste détaillée des indemnités 5 tableaux d’anciens de peintres connus.....une fortune !!!!!!! J’ai un peu de mal a réaliser !!!!

— Bien Monsieur Vincent je vous remercie !!!!!!!!!

Il finit son café la main tremblant et toujours aussi écarlate ! son regard est fixé sur Larve qui est restée prosternée

— Vous aimeriez coucher avec Larve ,Vincent ?

— Autrefois sûrement ! Là, je suis bloqué et dépassé, excusez moi Maître GYL je dois partir !

Je lui serre la main, Larve le raccompagne à la porte, il part en secouant la tête dépassé par ce qu’il a vu......... ;Le montant du chèque a plus de six zéros et je pense que nous allons déménager et aller dans le sud trouver un coin tranquille...en bordure de mer, et isolé, si Mad peut nous suivre bien sûr, hors de question de la laisser...........

Je caresse et pince les tétons des seins de Nicole qui durcissent aussitôt. Je tire la laisse de Blondie passe mon pouce sur ses lèvres elle le suce aussitôt puis me défait et plonge bien à fond serrant doucement ses lèvres et en bougeant bien sa langue.. Nicole jouit juste du pincement des seins.......Blondie boit avidement mon plaisir sans en perdre une goutte tremblante de plaisir d’avoir satisfait son Maître.. Heureuse qu’Il caresse doucement ses cheveux ,elle reprend peu a peu son souffle son corset métallique la contraignant à respirer rapidement mais peu.......J’envoie Larve chercher le dernier corset enlève le métallique à Blondie et lui lace l’autre en le serrant au maxi sans problème ! elle le trouve très confortable ! Je mets ensuite Brunette et Nadine dans la cage de la cave et place Cathy sur le chevalet, Larve les surveillera, je fais habiller Nicole en petite robe et Blondie en gamine pour aller à la banque et faire quelques courses j’enlève les bracelets mais laisse les colliers aux deux.

La fille à la banque est surprise du montant du chèque !!!!!!! Nous allons ensuite dans une grande surface et je leur fais prendre un caddy chacune leur interdisant de le lâcher, de bien laisser leurs mains sur la barre ! Bien que beaucoup de choses soient livrées directement je remplis les caddy tandis que les regards nous suivent en permanence, leurs tailles fines , leur tenue hors saison attirent tous les regards ainsi que leur comportement "sage"........ Elles rougissent sous les regards car bien que devant garder les yeux baissés elles ne peuvent s’empêcher de regarder autour d’elles et d’entendre parfois les commentaires, très flatteurs des hommes seuls mais plus acerbes des femmes que l’on croise.....

Aux caisses je leurs laisse manipuler les achats me contente de payer puis de leur faire mettre dans le coffre, j’ai aussi choisi quelques habits jupes et robes très "jeune fille". Sur le parking tandis qu’elles chargent le coffre je passe la main sous la jupe courte de Blondie qui est vraiment trempée......!et prenant Nicole par son collier je l’embrasse à pleine bouche elle se colle à moi les mains occupées par deux sacs.

— Tu enlèveras ta robe avant de monter en voiture que tu ais juste ton corset ma chose......... ;

— Oui mon Maître tout ce que vous voulez ! tout !

Blondie remmène les caddys, Nicole m’ouvre la portière, je m’assois dans la voiture quand je tends la main vers elle, elle ôte sans hésiter sa robe et frissonne, ses joues rougissent...un couple la regarde ébahi !!!!!!!!!!

— Fais le tour et monte !

Elle s’assoit légèrement tremblante......... ;je l’embrasse et la félicite ! Blondie attend sur le côté et monte à mon signe derrière, elle relève bien sa courte jupe et se met au milieu serrant sa ceinture de sécurité ventrale.

— Donne tes habits à Nicole, Blondie, tu mettras sa petite robe !

Elles obéissent sans hésiter, se tortillant l’une et l’autre sur les siéges..........Cela me fait sourire et m’amuse tout en m’excitant aussi.... Les quelques rares personnes qui passent jettent un oeil vers la voiture sans chercher à en voir plus, je fouille Nicole quand elle est en gamine ordonnant à Blondie de l’embrasser à pleine bouche puis je repousse Blondie quand Nicole jouit et l’embrasse

— J’aime vos doigts et votre bouche mon Maître " dis Nicole d’une voix très douce et totalement soumise quand je la laisse reprendre son souffle.......

— Tu es ma petite fille chose Nicole ?

— Oui mon Maître je suis tout ce que vous désirez quand vous le désirez ! je vis pour vous !

Je souris et prend la route du retour, je vois Blondie dans le rétroviseur intérieur la petite robe lui va bien......je lui donne l’ordre de se caresser mais sans aller jusqu’au bout.........je veux quelle soit limite et le reste jusqu’à notre arrivée........ Sitôt dans la cour je sors Blondie de la voiture la renverse sur le capot et la fouille brutalement, elle m’inonde la main coulant comme une fontaine !

— Merci mon Maître, quoique vous me fassiez j’aime car je vous aime infiniment......

Elles rentrent et rangent les courses, Larve est heureuse de revoir son Maître comme craignant qu’il ne lui arrive quelque accident, Nadine, Brunette et Cathy continue le ménage comme soulagées de sa présence....En fait il comprend que Larve leur a transmis son angoisse qu’Il ne rentre pas... Je regarde le courrier une enveloppe scellée à l’ancienne au nom de Larve me surprend je l’appelle et l’ouvre puis lis posément en gardant mon calme, elle doit recevoir un héritage..............

— Tu connaissais bien le Comte de La Verte ?

— Oui mon Maître, il a été autrefois mon amant pendant quelques mois, et me disait toujours:Ce manoir où nous avons connu l’amour sera à toi un jour........ ; Aurait—il tenu parole mon Maître ?

— Exactement !!!!!!!!!!!!!!

— J’en suis heureuse mon Maître.........vous verrez c’est un joli manoir très bien agencé, et pas très loin d’ici.....je suis très heureuse pour vous Mon Maître !

— Bien Larve, nous irons le voir demain............

Une nouvelle page s’ouvrait............

PRECEDENT ..................................................... SUITE







align="middle" quality="high" bgcolor="#000000" name="6967_DB_315x300"
allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false"
type="application/x-shockwave-flash"
pluginspage="http://www.adobe.com/go/getflashplayer"
flashvars="siteurl=aff.devicebondage.com&sitename=devicebondage&natsid=christinearven&program=revshare&campaign=flash"
>



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur