Le bonheur de Francine 2

Chapitre 4 à 6
dimanche 25 mai 2008
par  alab
popularité : 2%
4 votes

4

Heureuse et soumise

1° Mai

Moi qui ai un sommeil si léger, je me réveille à 10 heures….Mon amour dort comme un bébé, je le regarde attendrie, je suis follement amoureuse….

A pas de loup, je me lève, malgré l’envie que j’ai de le réveiller par mes caresses….Je prends mes bas, mes talons, lui vole une chemise….Une douche, un maquillage rapide…...

Je découvre sa cuisine…Café….toasts grillés…..

Il me rejoint, encore mouillé de sa douche, me sourit : lui aussi ne porte qu’une chemise, ouverte….Son corps me plait….Ah !! Cette bite déjà dressée :….. visiblement, je lui plais aussi…D’un geste il m’empêche de la caresser ?... Pourquoi ?.....Bon, je lui fais ses tartines, nous dévorons…..

Je me lève un peu brusquement, un besoin que je sentais venir….

— Où vas-tu ?....

— Euh !....faire pipi……

— Il faut me le demander d’abord……Viens ici !!.....Prends cette casserole, oui, celle là !...Monte sur la table et pisse dedans !!...

Je deviens rouge brique !..... A mon âge !!!!.... Tout en moi se révolte, je vais….

Une gifle !!...Il m’a donné une telle gifle que j’en reste toute tremblante….La main sur ma joue, je le regarde effarée….

— Obéis tout de suite !...De toute façon, tu seras punie pour désobéissance….

Je baisse le regard, les larmes aux yeux, je monte sur la table, m’accroupis sur la casserole, face à lui….si près de lui !!…..Il fixe mon ventre…Je tremble…Mais je ne peux arrêter mon envie….

Je pisse, et le bruit de mon jet dans cette casserole me glace….

Surprise !! ….Il a tendu sa main sous moi, je pisse dans sa main !!!.....Et il boit mon urine dans sa main en conque….Il aspire bruyamment mon pipi !!....pendant que je continue de me vider…

— Je….Tu me bois ?....Ooooh !.....j’en suis toute retournée…Je…J’ai bon gout ?......je ne peux retenir un sourire….en cherchant un papier pour m’essuyer, que je ne trouve pas…C’est son doigt qui vient essuyer la dernière goutte !

— Tu es délicieuse….Tu pisseras sur moi, la prochaine fois !....dans ma bouche !!!!!!

Ça, ça me plait !….J’ai un sourire coquin ou vicieux….

— J’aimerais bien !.....je soupire…..Et…tu feras pareil sur moi ?.....

— Bien sur !!...

Je descends de la table, et….shlaccc….une cravache s’abat sur mes fesses….Je couine, affolée, la cravache me poursuit….m’affole….me cingle…je crie, me tourne…. Impitoyable la cravache s’abat sur mon dos, sur mes seins, sur mes cuisses…

Je me roule en boule par terre en criant…et la cravache cingle encore mes reins, mes fesses, mes pauvres fesses !

— Tu obéiras tout de suite ?...la cravache siffle encore….

— Oui !!....Oui !!!….Tout de suite !

— Toujours ?....un autre coup….

— Oui !!!.....je hurle…..

— Bon !.....Viens dans mes bras….

Je vais m’écrouler dans ses bras…Je ne sais plus où je suis….Quelque chose en moi me dit que j’ai aimé ça !!!....Mais cette douleur, que je ne connaissais pas, s’imprime dans mon corps….A part le tremblement de peur qui est encore là, une sensation de chaleur, de bien être, d’amour, oui d’amour et aussi de désir m’envahit….Je me serre contre lui…...Est-ce que j’ai aimé ?....Un long baiser, je fonds dans sa bouche, jamais un homme ne m’a embrassée comme ça !

Il me repousse….Je reste debout, un peu gauche…

— Penche-toi !….Oui, sur la table…Les mains en avant, plus loin….Ecrase tes seins sur la table !....Ecarte les jambes, salope !!....

C’est la première fois de ma vie que l’on me traite de salope !!!....Je veux me rebeller, mais la cravache s’abat encore sur mes fesses et m’arrache un long gémissement…..

Je sanglote, plus d’humiliation que de douleur, courbée sur la table, les seins écrasés, les jambes ouvertes….et je pousse un cri….

J’ai senti ses mains me pétrir les fesses, mes fesses si douloureuses, si chauffées par ses coups ; c’est comme si j’avais le feu au cul !

J’ai crié encore en le sentant me masser le petit trou, tourner autour, son doigt est partout, passe le long de ma raie, sur moi, là !!....

— Ouvre-moi tes fesses !!....l’ordre fuse….je ne comprends pas….un coup de cravache….

— Avec tes mains, salope !!

Dans un sanglot, j’obéis en lançant mes mains derrière moi, je m’ouvre les fesses le plus que je peux….

— Tu t’es déjà offerte à un homme comme ça ?....

— Ja….Jamais !!....je sanglote encore…je me sens si ouverte, si impudique !….

Son doigt passe sous moi…..il me doigte….Je suis trempée et je soupire en me tendant….

— Tu es trempée !!.....Ça t’excite, hein ?...

Je ne peux que gémir…Je sens que je jute et que je ne peux pas m’en empêcher…

Son doigt revient et cette fois se pose sur moi, oui, là !!....Il pousse et je râle….Son doigt glisse dans mon cul et cette sensation inouïe me fait me cambrer, gémir…..

— Tu aimes ?....sa voix est un constat….

— Oui !!!......Oh, oui…..J’aime !!!.....Tu…tu es le premier à me faire ça !!...Encore !! …ai-je râlé.

Son doigt qui bouge dans mon cul m’excite au-delà du possible….Je me tends, je tends mon cul à sa rencontre en m’ouvrant les fesses de toutes mes forces…Combien de fois ai-je fantasmé sur cette possession que je devine proche….J’en ai eu si envie, si souvent !!!

— Tu as envie que je t’encule ?....sa voix est chaude, excitante….

— Oui !!...je crie….Oui !!....

— Alors, demande-le !!

— Je veux que tu m’encules !!.....je m’entends crier…

— Tu aimes que je te branle le cul ?...

— Oh ! Oui…..C’est bon !!...Tu me fouilles !!.....Je t’aime !!...Mon cul est à toi !!.....Tu seras le premier, chéri…

Ça n’a pas l’air de l’émouvoir….Pourquoi ai-je dit ça ?....On m’a toujours dit qu’un pucelage était un régal pour un homme….Je veux me « vendre » ???....

Il me quitte….Je le sens se lever…Je n’ose bouger….Il me saisit la main et m’entraine dans le séjour, devant le canapé, sur le canapé….

— En levrette !....Vite !....En t’ouvrant les fesses……Et j’espère pour toi que tu es bien sale !!...Plus haut ton cul !!....

J’obéis….

C’est bien la première fois de ma vie qu’un homme me demande de prendre cette position….Je me mets à 4 pattes, le visage posé sur un coussin et lance mes mains derrière moi pour m’ouvrir….Suis-je sale ?....Je ne sais pas, je ne sais plus….Pourquoi cette question ?....

Je le sens derrière moi…..Je sens son souffle entre mes fesses, je tremble….J’ai un cri de surprise, ce n’est pas possible !!....Sa bouche s’est posée sur mon petit trou….

L’embrasse comme une bouche, je sens sa langue se glisser en moi…m’envahir…. C’est bon à mourir !!....Je me cambre en gémissant de plaisir…..Sa langue me branle, longue et dure, m’emplissant de salive….Il me mordille les bords de l’anus, les aspire, il me mâche !!….Que c’est bon !!...Mon dieu, comme je suis excitée….J’ai si envie de le sentir en moi !!....

Il se relève haletant….

— J’adore ton cul, ma chérie….Je vais t’enculer, maintenant !!....Regarde comme je bande pour toi !!....

Je tourne la tète, écarlate….Au dessus de moi, sa bite verticale, me parait énorme….Je me mords les lèvres en pensant qu’il n’arrivera jamais à faire entrer son sexe dans mon si petit trou….

Il me prend aux hanches, fermement….Je soupire….Je tremble d’excitation….Je le sens se poser sur mon anus….

— Pousse !!....Comme si tu chiais et ouvre grand la bouche….

J’obéis aussitôt….Je me sens m’ouvrir et je sens son gland peser sur moi…Je souffle, il pousse….Mon anus résiste un instant, la salive l’aide, il cède, il me dilate, m’ouvre…..C’est un peu douloureux, mais c’est si excitant que je me tends vers lui….Je le veux en moi !!...Et je l’ai !!!

Mon anus s’est ouvert irrémédiablement et il me pénètre, que dis-je, il m’encule et j’en ai le vertige…..La sensation me transporte :

je le sens me remplir le cul, me dilater les parois, le frottement me rend folle….Je me cambre, quand je le sens peser contre….

— Ton pucelage !! ….a-t-il crié en poussant de toutes ses forces en attirant ma croupe de ses mains vers lui….

J’ai crié, tant la douleur est cuisante…..Une onde de sueur couvre mon dos…..Je soupire, j’ai mal, mais il est dans mon ventre !!!.....Dans mon intestin !!!.....Je le sens si bien que j’en frémis : enculée, je suis enculée !!.....Je crie en sentant son ventre claquer contre mes fesses tendues…..

— Tout entier !!....Je suis tout entier dans ton cul !!.....Quel cul, ma chérie, mais quel cul !!!...

Il ne bouge plus, je le sens trembler sur ses jambes contre moi, derrière moi….Il se penche et me saisit les seins qu’il caresse avec une douceur qui me fait fondre…..Je me détends, je m’ouvre, je m’habitue à sa présence dans mon ventre qu’il remplit si bien….Le visage sur un coussin, les mains en croix, je râle :

— Bouge dans mon cul chéri !...Encule moi bien !... Je t’aime…

Je ne me reconnais pas….Je suis une chienne qui se donne à son male !!...Je soupire, je crie.

Il se retire et je me sens me contracter pour le serrer, pour l’aspirer en moi….Mes cris, les siens se télescopent…Le frottement de sa bite dans mon boyau, ses coups de reins, m’excitent tant que je mouille au point de sentir mon jus couler sous moi, suinter sur mes cuisses et mouiller ses couilles qui me battent le con….

Le dos en sueur, je sens monter de mes reins une vague irrésistible et je hurle, le spasme qui me tétanise est si fort qu’il me fait me relever brusquement sur mes bras tendus, me cambrer à me casser les reins et envoyer la tète en arrière si fort que mes cervicales en craquent…..

J’en vois 36 chandelles….M’écroule, haletante, le cul en feu…..Mon anus est devenu fou, il le serre comme une bouche qui s’ouvre et se ferme…C’est le moment ou je le sens grossir : son gland devient énorme et s’enfonçant au fond de mon ventre, il me donne ses formidables jets de sperme que je sens fuser dans mon ventre….si loin !!!

La sensation est si forte que je m’écroule en hurlant sur le ventre, l’entrainant avec moi, étalé sur mon dos, fiché en moi….

Je ne sais plus ou je suis !!.....Son poids sur moi, son cœur qui bat, sa bite qui vibre, qui bat dans mon ventre, ses dents qui me mordent la nuque….Il pousse encore, comme s’il voulait aller plus loin en moi….. Je bave sur le coussin….Mes doigts, mes ongles sont crochés dans le tissu…..Je me sens bien, lasse, anéantie….Le cul ouvert transpercé par son bel engin, mes fesses douces servent de coussin à son ventre….

Il est resté longtemps en moi……Soupire, se soulève sur les coudes….Il sort de mon cul et je fais un énorme bruit, mi vent mi succion, qui me fait rougir….Il rit en me donnant une petite tape sur les fesses….

Il les écarte, les ouvre : je sens qu’il me regarde, là !!....Je rougis….Je sursaute : sa bouche se pose sur mon anus et l’embrasse avec passion…..Et il s’écroule sur le dos, encore haletant….

Je me love dans ses bras, amoureuse…oh, oui, amoureuse à un point !!.....C’est bien ce que je voulais, non ?...Je n’en reviens pas encore : j’ai adoré ce dépucelage…..

— Ma jolie chienne !!.....

Je ronronne….Dire que ce « compliment » m’enchante, me transporte !!....

— Va voir ma bite !!...

Je souris,…. A genoux, je rampe vers son ventre…Une claque sur mes fesses !...De profil ?... J’avais oublié !!….Je souris en prenant dans ma paume sa bite molle, recroquevillée, encore chaude, un peu gluante aussi….Je me penche….

— Ooooh !....

J’ai un gémissement en découvrant sur lui, les traces de ce qu’il a pris dans mon ventre : traces « brunes » là….un peu de… « matière » sur le bout….et un filet sous le gland qui lui fait comme une fine écharpe….Va-t-il être fâché ?

.Je le regarde, le feu aux joues, il s’est redressé sur les coudes, sourit….interrompt ce que je m’apprête à dire….

— Tu n’étais pas très sale !....Ce sera mieux la prochaine fois !

J’ai l’air complètement ébahie, car il précise….

— Que crois-tu que je cherche dans ton cul ?...Qu’est ce qui me fait bander si fort avant de t’enculer ?...Outre le fait que ce trou est plus serré que l’autre, moins mouillé, c’est de penser que je vais traverser ta merde, m’y frotter, m’en enduire, glisser sur elle…..Que je vais en prendre sur moi, et que ma chienne va me nettoyer….Nettoie-moi !!.….son ordre claque….. Mais oui, avec ta langue….et suce moi !!...

Je suis écarlate…Je vais me révolter, m’enfuir….Pas ça quand même !!...

— Tu veux encore une gifle ?....Sa main se lève, je me protège……

— Non !....ai-je crié….

J’avale ma salive en me retrouvant penchée sur ma main qui le porte….Les larmes aux yeux, je l’effleure du bout de ma langue…

Il gémit….Je goute : le gout est fort, épicé, poivré….l’odeur me fait froncer le nez…Je recommence, le léchant plus fort….Plus que ce que je fais d’horrible, le satin, la soie de son gland que lèche ma langue me subjugue encore plus que tout à l’heure…C’est bon de sucer une bite !....Je lèche, ma langue le mouille et je lèche…attentive à nettoyer mes traces…Je sais qu’il me regarde, j’entends ses ordres….J’avale, je déglutis…Ma langue va chercher partout sur lui : je redresse entre mes doigts sa bite pour qu’elle soit verticale et en soupirant, je l’aspire entre mes lèvres..

Voilà !!....Je suce une bite !!....Pour la première fois (tout à l’heure ça a compté pour du beurre !) et j’adore ça !!....Même si elle ne bande pas ; même si elle est dégoutante !!.....

Mélangée à ma salive, je sais que j’avale de ma merde….Mais je m’en fous !...Je suce et je nettoie mon homme, mon homme qui m’a enculée, qui m’a fait jouir comme une bête…

— Voilà !!....Tu es tout propre !!.....soulagée quand même, je souris, je baise le bout de son gland, le petit trou qui me donne son sperme…

Ecarlate, je me cache dans ses bras…

— Tu…tu es content de moi ?....il me caresse les cheveux, me flatte la croupe, me donne quelques coups bien appliqués……

— Tu es une bonne chienne !!....Pas encore très obéissante, cependant…..

— Ça ne se reproduira plus, chéri….Je te promets !!...

— C’est la première fois que tu suces une bite ?...

— Euh !.....Aussi longtemps, oui….Si j’aime ça ?....Oh ? Oui, alors !!.....

— Tu as aimé être enculée ?

— J’ai eu un peu mal….Mais j’ai joui comme une bête, mon amour !!....Tu m’as si bien dépucelée !!...Et toi, tu as aimé mon cul ?

Il rit…..Je me sens honteuse d’avoir posé une telle question, mais sa réponse me sidère…

— Tu as un cul fabuleux !!....D’abord ta rondelle est très accessible !.....Tu n’as pas une raie très profonde comme trop souvent….Et puis passé ton anus bien serré, tu as une toute petite caverne….

— Caverne ?

— Oui, c’est ce qu’on appelle aussi la boite à merde !....Quand elle est pleine, tu as envie de chier ! Tu dois avoir envie au moins deux fois par jour, non ?

Je suis au comble de la confusion, je bafouille…

— Oui…Euh….Deux ou trois fois….

— C’est ce que je pensais….Par conséquent, mon gland trouve très vite la bague, le muscle qui ferme ton boyau, ton intestin….Ton vrai pucelage !....Et c’est dans ton boyau que mon gland est le mieux, il est si bien serré, chaud, moite, délicieusement annelé…Et je dois pouvoir y mettre 8 à 10 cm de ma bite…..

J’ai porté mes mains devant ma bouche en l’écoutant parler aussi froidement de mon ventre, mais je ne peux faire autrement que de visualiser tout ce qu’il me dit…De la technique, ma fille, de la technique !!...

— Tu es faite pour le sexe, ma belle salope !....poursuit-il…..Je vais en abuser de ton cul, tu sais !.

J’ai un petit rire imbécile….Est-ce un compliment ?

— Mais je le veux plus sale, bien sur !!....

— Co….comment ?....je bafouille….

— Enfin !!....Ne sois pas bête !.....Soit avant soit après que tu chies, bien sur !....

— Ooooh !....Mais c’est….Jamais je ne pourrais….

— Tu n’as plus envie que je t’encule ?

Je pousse un grand soupir, vaincue…..Après tout, je suis à lui, non ?

Une pilule qu’il me tend….Que j’avale l’air interrogatif….Je prends déjà la pilule contra…

— On ne peut pas se manger sans conséquences !....Ceci les inhibe !!...Tu sais….il rit….Ce sont les Grecs qui l’ont inventé…..

Je reste dans ses bras et je crois que je m’assoupis….Sa claque sur mes fesses me réveille…. Déjeuner dehors !.....Il est déjà prêt….buvant un whisky, je crois….Je me lève….pousse une exclamation….Je sens un liquide sortir de mon anus !!....Il rit…..

— Tu sais quoi faire, non ?.....

J’ai le feu aux joues….Oui, je sais…..Je dois fléchir les genoux, m’accroupir pour recueillir dans ma main ce qui coule encore, je pousse pour « tout » faire sortir….Je tâte du bout du doigt : c’est tout !!....Relevée, je porte ma main à ma bouche, j’aspire le liquide laiteux, déglutis….Je le regarde en avalant la dernière gorgée…Je dois dire que je commence à aimer ce gout d’homme….Je me lèche les lèvres…

Vite une douche, un léger maquillage….Je n’ai pas pu m’empêcher de me tâter l’anus du bout du doigt….J’ai peur qu’il ne se soit pas refermé : ouf, il est bien serré, fermé !!

Je m’habille sous son regard….accroche mes bas….Je m’en doutais : pas de soutien gorge !...Un pull très fin qui dessine mes seins que je gonfle fièrement : incroyable !! Je change !!….Un slip et une jupe qui voltige autour de mes jambes….Je suis prête !

Mon bras sous le sien que je serre ….Je suis bien, je suis heureuse….Même les horreurs qu’il m’a obligée à faire, et que je referais, je le sais, ne parviennent pas à gâcher mon bonheur…

Sa chienne ?.....S’il le veut, je suis sa chienne…sa salope aussi….Son sourire, la façon dont il me serre suffisent à mon bonheur…pour le moment ?....

8° MAI

Nouveau we avec lui….Je n’ai pas cessé de penser à lui, cette semaine…..Ce que j’ai écrit ici m’a permis de résister à l’envie d’aller sonner chez lui cette semaine…. Comment m’aurait-il accueilli d’ailleurs ?....

Mon sac est fait….

Je sonne….Je me précipite dans ses bras, il me serre, m’embrasse et je fonds dans sa bouche….Mon chéri, mon amour…..Il me relâche, les yeux brillants, m’amène au centre de la pièce….Va s’asseoir…..

Oui, je sais !...J’ai appris par cœur ses instructions…Je me déshabille….Tu vois, je n’ai pas de soutien gorge…..Ma jupe tombe, mon slip glisse sur mes cuisses et mes jambes….Je garde mes bas et mes talons….

Je marche, je tourne, je me penche, j’obéis à sa voix…. LIRE LA SUITE

L’intégralité de ces 3 chapitres est disponible pour les abonnés de RdF

PRECEDENT ..................................................... SUITE





ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Logo de Veronique
jeudi 5 mai 2011 à 08h59 - par  Veronique

âmes sensibles s’abstenir ! Zoo, sodo, uro, scato : tous les extrêmes sont là et forment un cocktail explosif et diablement excitant ! Même si je ne suis pas adepte de toutes ces pratiques (mais au moins de deux d’entre elles), j’étais toute mouillée à la lecture de ce récit … finalement délicieux.

Alab ne manque pas d’audace et je l’en félicite. Souvenons-nous de ce qu’écrivait De Vega : "L’amant timide n’est jamais heureux. Le bonheur est le prix de l’audace."

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur