Olga enceinte esclave

Olga
lundi 16 juillet 2012
par  audela
popularité : 5%

Je suis médecin. Comme tous les lundis, Paul un ami PDG d’un groupe industriel, dont je connais les gouts sado-masos envers sa femme me téléphone pour prendre un RDV concernant Olga sa jeune femme Russe de 30 ans, alors que lui a le double de son âge.

Il y a 5 ans lors d’un séjour en Russie, Olga a été vendue à Paul par la mafia Russe, c’était une pute de luxe, esclave d’un parrain mafieux depuis ses 18 ans. Paul l’épousa pour en faire son jouet et esclave sexuel. Mon ami me dit qu’il voulait une consultation vaginale, rectale et aussi des seins de sa femme.

Le lendemain à 18 h, mon ami entre dans mon cabinet avec sa femme Olga ne parlant pas français. Je consulte Olga une fois par semaine depuis son mariage. C’est une femme blonde, grande 1m80, le visage très pâle, très mince comme une femme mannequin, avec une expression timide et craintive. Malgré la chaleur de l’été, elle porte une fourrure qui descend jusqu’aux chevilles. Manteaux ou fourrures sont les seuls vêtements que son mari lui impose pour sortir. Dans leur maison elle doit rester nue.

Je dois donc vérifier sa chatte, son cul, et sa poitrine. Parce-que tous les W-E sur ordre de son mari, Olga quoiqu’elle soit enceinte, doit se faire baiser par une trentaine d’hommes. Je lui fais signe de retirer son manteau. A ce moment, Olga a des larmes dans les yeux, car Paul ne lui a pas dit que maintenant je serai assisté d’un collègue gynécologue et d’un infirmier. Elle regarde son mari qui lui fait signe d’obéir. Elle enlève sa fourrure et je constate comme d’habitude que cette femme est complètement nue en dessous. Son manteau est ample à cause de sa grossesse de 8 mois.

J’explique a mes collègues que depuis son mariage, elle porte des anneaux aux tétons et au sexe, il y a des traces rouges sur ses fesses et son dos, car son mari la fait fouetter tous les jours par son chauffeur. Pendant que Paul est assis dans un fauteuil, je fais signeà cette pute de s’installer sur la table de consultation et de mettre ses longues jambes dans les étriers. Je m’occupe d’abord de ses seins ou plutôt devrais-je dire ses mamelles lourdes disproportionnées par apport à son corps si mince. Je malaxe ses tétons pour faire sortir son lait. Pendant ce temps le gynécologue lui retire le godemiché que son mari lui impose en permanence dans son vagin. La base du gode est fixé aux 2 anneaux en métal de ses grandes lèvres.

Ses doigts pénètrent son vagin pour vérifier sa grossesse, et voir s’il n’y a pas trop de dégâts suite à ses nombreuses pénétrations. L’infirmier lui enfonce un entonnoir dans le trou du cul pour lui faire un lavement, ensuite je lui remets le gode dans la chatte. Elle descend de la table pour remettre sa fourrure. J’informe son mari que tout va bien, et qu’il peut la faire baiser encore trois semaines avant l’accouchement. Paul me dit qu’après sa grossesse, il va lui mettre des poids aux tétons pour déformer ses mamelles.

Moi et mes collègues nous sommes invités chez ce couple le W-E prochain, Olga devra être exposer nue, avec son gros ventre de femme enceinte devant une centaine de personnes et subir toutes les humiliations

A SUIVRE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Logo de Henic
mercredi 25 juillet 2012 à 06h33 - par  Henic

Je partage l’avis de Deshna.
Tant que les jeux de soumission sont respectueux, pourquoi pas ? Mais là, le respect de l’état de femme enceinte et de la vie qu’elle porte ne me semblent pas au rendez-vous.

Logo de lecocq
vendredi 20 juillet 2012 à 14h43 - par  lecocq

vivement la suite

Logo de deshna
mardi 17 juillet 2012 à 22h10 - par  deshna

Je trouve ce récit horrible, pas dans sa forme mais dans son fond.

Navigation

Mots-clés de l'article