Ma femme mène la danse

jeudi 11 mai 2017
par  Sylvain de Perry
popularité : 1%
3 votes

Carole, mon épouse et Maîtresse, poursuit doucement la pénétration du gode dans mon derrière. A partir du douzième centimètre le diamètre pénétrant commence à augmenter plus rapidement et mon orifice anal s’écarte douloureusement, si bien que je demande :
— Arrêtez… Rien qu’un instant… S’il vous plaît... Maîtresse !... Aaaaaaaye !...
Deux claques viennent de choir sur mes fesses, déjà bien rouges, alors qu’elle réplique :
— Cesse de te plaindre, François ! Tu n’avais qu’à te retenir au lieu de me péter au nez.
Je me cramponne à ses jambes alors qu’elle achève d’enfoncer en moi les vingt-deux centimètres du gode. Aussitôt terminé, elle me commande :
— Allez ! Debout !
Deux nouvelles claques pleines fesses m’évite de lambiner. Je reste près d’elle car elle achève de me culotter. Quand le latex noir adhère parfaitement à ma peau, Carole passe sa main juste à la base du gode, vérifie qu’il est bien enfoncé puis m’ordonne :
— Ecarte tes cuisses !
Interloqué je questionne :
— Pourquoi Maîtresse ?
— Tu ne crois pas en être quitte avec cette simple culotte numéro trois pour m’avoir pété au nez. Dix claques sur chaque cuisse.
J’insiste en protestant :
— Non !... Non !... C’était involontaire.
— Vingt claques. Continue de te plaindre que j’augmente la dose.
Du coup je me tais. Me lamenter augmenterait la correction. Car les claques pleines cuisses sont beaucoup plus douloureuses que sur les fesses.
Carole lève sa main, la rabat vers ma cuisse gauche.
Horrible ! Je le crie :
— Aaaaaaah ! Ouiiiiiiille !
Me serrant au bassin de son bras gauche, ma Maîtresse continue, m’assène les neuf autres claques sur l’arrière de ma cuisse gauche.
Je trépigne de douleur, exhale ma souffrance :
— Ca fait trooooooop… Maaaaaaal !... Maîtresse…
Pour toute réponse, Carole m’ordonne :
— Tourne-toi, au tour de ta cuisse droite.
Inutile de discuter, j’obéis afin de ne pas lui donner l’occasion d’en ajouter dix autres.
Les dix claques se succèdent rapidement malgré mes trépignements, accompagnés par mes cris de douleur.
Quand c’est terminé, Carole me dit :
— Je suis certaine que quand j’en aurai fini avec tes cuisses que tu ne recommenceras plus à me péter au nez.
Je me frotte l’arrière de mes cuisses douloureuses, me jette à ses genoux, la supplie :
— Arrêtez, s’il vous plaît, Maîtresse ! Je vous promets de faire attention la prochaine fois… C’était involontaire…
— Je te crois. C’est bien pour cela que ce sont tes cuisses que je claque. Sinon ce serait la cravache sur ton trou du cul…
Carole se fait plus péremptoire :
— Allez, debout pour les vingt dernières. Dix sur chaque cuisse, plutôt dans ton entrecuisse. LIRE LA SUITE






ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur