"Le cauchemar d’Ecarlate" et "A genoux"

jeudi 8 octobre 2015
par  Henic
popularité : 2%
1 vote

2 histoires traduites de l’anglais par Henic et illustrées de nombreux dessins : "Le cauchemar d’Ecarlate" et "A genoux"

Le cauchemar d’Ecarlate (par taw)

Le pêne cliquette, la porte bat et elle entre. En sécurité à la maison, du moins le pense-t-elle.
Son visage est encadré par une masse de cheveux rouge foncé délicieusement indisciplinés, ses yeux sont bleu clair et sa grande bouche sensuelle est faite pour les moqueries. C’est une reine. La Reine des Déesses des Garces. Une apparence qui vous fait bouillir, des yeux et une bouche à vous geler les boules ou à vous les couper.
Elle fait glisser sa veste et allume la lumière du couloir. Il ne se passe rien, j’ai retiré l’ampoule. Elle jure :
« Merde ! »
Et elle s’avance à tâtons dans son appartement obscur.
Ma main gantée de cuir surgit de l’obscurité pour recouvrir sa bouche. Choquée, elle se débat mais ses tactiques de défense féminine sont sans effet face à mon entraînement en arts martiaux et à mes années d’expérience. Puis le chloroforme fait son effet et elle s’effondre à mes pieds avec un gémissement.
Elle se réveille à moitié nue, attachée et bâillonnée, dans une salle de jeux spécialement préparée. En souriant, je la regarde qui se tortille à genoux. Ses seins nus, que les liens projettent en avant, se balancent avec ses mouvements. Son épaisse chevelure rouge tombe sur son visage, ses yeux lancent des éclairs de sauvagerie par-dessus son bâillon, ses lèvres et ses dents mâchent l’épaisse balle de caoutchouc attachée serré entre ses dents.
Mon client a choisi cet endroit. C’est une petite pièce dans un entrepôt abandonné où il a stocké ses équipements, moyens de contrainte et fouets préférés. Sans qu’il le sache, j’ai ajouté quelques éléments. Surtout des caméras et des micros, pour que l’action puisse être enregistrée. Ni le client ni la victime ne le savent.
Ces gars croient que je travaille pour pas cher. Attraper la fille qu’ils désirent et la leur offrir impuissante et à leur merci. Ils ne découvrent en général le coût réel que plusieurs mois plus tard, lorsque je leur envoie des copies des bandes vidéo et mes exigences.
Il y a également un autre coût dont ils ne savent rien. Une heure, seul avec la victime…
Elle pense probablement que c’est terminé. Elle a été chloroformée, kidnappée, attachée, fessée et forcée de sucer la bite d’un étranger. Pourtant, elle n’est pas trop contente de me voir partir. Elle pense sans doute qu’elle est abandonnée, mais le soin que j’ai porté à son bondage doit lui fournir un indice.
C’est l’exécution stricte des ordres du client… Elle est apprêtée comme le fantasme ultime d’un fétichiste du bondage, dans une micro-robe moulante en élasthanne marron. Les poignets et les coudes liés par des lanières de cuir noir et les chevilles attachées de la même manière à ses cuisses. Un bâillon-anneau écarte sa bouche le plus largement possible. Elle ne peut qu’attendre mon retour, à moins qu’elle soupçonne que quelqu’un d’autre pourrait être le suivant ?
Je reviens à ma camionnette juste à temps. Les enregistreurs fonctionnent et les micros sont branchés ! Jack, le trou du cul (mon client) arrive et voit que son précieux achat est en attente.
Je ne fais qu’imaginer mais je pense qu’il est tout excité rien qu’à la voir. De l’autre côté, elle est terrifiée. Il déchire le haut de sa robe, exposant ses nichons. Il se met à jouer avec, en les serrant et en pinçant les tétons… Sans hésitation, il sort brutalement sa queue et l’enfonce dans son visage. Elle se dégage d’une saccade.
Enragé par son refus, il commence à la discipliner. En quelques minutes, il attache sa chevelure par un lien rugueux à la corde qui passe sur son entrejambe, et le bondage de ses seins à une barre d’extension qu’il extrait de sa collection et place à ses chevilles. Il la fouette vigoureusement.
Vaincue, elle se soumet et enfile une nouvelle tenue, encore plus humiliante. En petite culotte qui fait ressortir son cul et en corset de cuir, elle est forcée de danser et de se tordre sous son fouet.
Après l’avoir baisée, il exige qu’elle lèche son pénis pour le nettoyer, à travers son bâillon.
Quelques heures plus tard, complètement matée, ses courbes élégantes sont soulignées par un mini haut tandis qu’elle se tend pour attraper des gouttes de sperme avec sa bouche toujours envahie par le bâillon-anneau. Ses seins sont fouettés si elle ne parvient pas à attraper une des gouttes blanchâtres qui éclaboussent son visage et son cou.
Elle est fouettée et sodomisée par des bougies, des godes et une bouteille de vin. Des plugs vibrants emplissent son cul et sa chatte.
Il est fatigué, ça suffit pour aujourd’hui… LIRE LE TEXTE SUIVANT




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Portfolio

JPEG - 56.7 ko JPEG - 57.2 ko

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur