La Genèse d’une relation D/s

vendredi 6 janvier 2012
par  Jal34
popularité : 2%
9 votes

Elle était assise au bar avec une amie, Pénélope, qui m’avait donné rendez-vous pour boire un verre. Perchée sur son tabouret, les cheveux ondulant sur son dos, je me délectais devant ses jambes cachées derrière des bas transparents, imaginant déjà un porte- jarretelle pour les maintenir en place... En m’approchant d’elles, mon amie me sourit et Natacha se retourna, un sourire commun précéda deux baiser sur ses joues douces comme l’aurore. La soirée fut animée d’éclats de rires... une certaine alchimie semblait nous unir. En fin de soirée, elle se proposa pour me ramener... Au détour d’un croisement, elle me glissa que cette soirée avait été très agréable, sans en dire plus et en reprenant le cours de notre conversation. Elle s’arrêta devant chez moi. Après un baiser furtif sur sa joue, je lui glissai au creux de l’oreille « moi aussi j’ai passé une très bonne soirée » puis ouvris ma portière et sortis pour rentrer chez moi...

Le lendemain, mon téléphone sonna...numéro inconnu ! Je laissai sonner en attendant un éventuel message. « Bonjour Romain, c’est Natacha, je voulais savoir si tu étais en ville cet après-midi ? Ce serait sympa qu’on prenne un café... Je serais au Grand Café vers 15h. A tout à l’heure si tu peux et si tu veux. »

Deux heures plus tard nous prenions un verre, deux mois plus tard, nous vivions ensembles. Aujourd’hui, nous sommes mariés et d’heureux parents. Et aujourd’hui, lorsque la porte de notre chambre se referme, Natacha devient la soumise que tout Maître rêverait d’avoir...

Très vite, Natacha me montra qu’elle n’avait pas froid aux yeux. Elle aimait la sexualité et prenait du plaisir en s’assurant du miens... Tous les matins, elle m’offrait une fellation en récompense, disait-elle, au plaisir qu’elle avait pris la veille. Peu de temps après nos premiers ébats, elle me fit l’honneur de lui donner sa première sodomie... Elle accédait d’ailleurs à toutes mes demandes qui petit à petit la conduisaient sur le chemin de la soumission.

Je voyais qu’elle était encline à s’offrir entièrement en tant que soumise mais nous n’avions pas encore mis de mots sur sa dévotion... Tout se faisait naturellement, comme un jeux qu’elle ne voulait pas perdre. Mes demandes étaient des défis à relever.

Mais il fallait tôt ou tard qu’elle réalise que le chemin parcouru l’avait emmenée à devenir ma soumise, que j’étais son Maître et que notre relation D/s était sa volonté... L’ultime étape pour être une soumise à part entière et non pour répondre à un jeu.

Ce jour là, décidé à lui faire franchir définitivement la pas, je décidais de lui bander les yeux et de l’entrainer dans une séance de bondage japonais, le Shibari. Les mains attachées aux pieds, la tête posée sur le lit elle ne disait rien...

Après quelques minutes de silence, je lui dis : « Ce n’est plus un jeu, ça n’en a jamais été un, tu le sais ! Nous sommes entrés dans une relation de Domination/soumission ! Tu es ma soumise, est-ce vraiment ce que tu veux ? »

Elle répondit timidement oui...

A peine eut-elle répondu qu’une claque sur ses fesses se fit entendre...
« alors répond moi « oui Maître » et avec plus d’enthousiasme ! » , ce qu’elle fit sans attendre...

Elle venait de franchir le pas de ce qui allait devenir notre plus grande aventure...

« Je suis très fier et honoré que tu m’aies choisi pour être ton Maître. Je te fais la promesse d’être à la hauteur de l’engagement que tu viens de prendre envers moi. Mais ne te fais pas d’illusion, les chemins par lesquels tu devras passer seront long et parfois difficiles pour achever ta formation...Tu n’es qu’à l’orée de ta soumission qui te guidera vers les plaisirs ultimes de l’abandon de soi corps et âme...
Il n’y aura jamais d’humiliation, mon éducation sera stricte mais juste... Ton statut de soumise restera notre secret. En dehors de notre chambre, tu seras une femme libre sauf si je t’ordonne le contraire...ce qui arrivera... »

Elle était là dans cette position si exquise, avec sa petite chatte offerte à ma vue qui semblait s’humidifier à chaque mot qui sortait de ma bouche... Elle écoutait sans mot dire, comme la bonne élève qu’elle allait devenir. Je la contemplais assis dans un fauteuil positionné juste derrière elle...

« Avant de poursuivre ta première séance de soumission, je dois te demander de choisir un mot qui te permettra d’arrêter une séance à tout moment si tu en ressens le besoin. Saches tout de même, que tu ne feras que reporter la séance dans le temps... »

Après quelques secondes de réflexion, un mot sortit de sa bouche :
« Solfège me parait être une évidence... C’est ce que je détestais le plus lorsque j’étais enfant ! »

« J’en prends note mon petit abricot mais n’oublies pas que ce n’est que reculer pour mieux sauter...Ta première séance peut continuer... »

Cela faisait maintenant presqu’une demi heure que Natacha était attachée dans cette position très instructive sur sa condition et elle ne semblait pas éprouver de la lassitude mais sans doute une certaine appréhension... Il était par contre évident qu’elle y trouvait de l’excitation au vu de la cyprine qui s’écoulait de sa petite chatte bien lisse.

Sa culotte de la journée était posée à côté d’elle... Après l’avoir ramassée, je la mis sous mon nez afin de sentir son odeur qui était délicieuse. J’entrepris alors de lui essuyer son sexe humide avec ce petit bout de dentelle qui ne tarda pas à être trempé... Je pris alors mon temps pour venir à côté d’elle et lui montré à quel point son jus était abondant... Ma main attrapa son visage pour lui ouvrir la bouche, mon autre mains y introduisit délicatement sa culotte...

« Hmmm..., savoures le gout de ton excitation... C’est une bonne récompense pour une fille telle que toi »

De petits gémissements se firent entendre...

Elle me vit alors ouvrir notre coffre à objets intimes... Nous avions déjà beaucoup de jouets et d’accessoires. J’en sortis un masque que je lui déposai sur le visage afin qu’elle soit privée d’un de ses sens pour mieux ressentir ce qui allait suivre...

Ensuite, je lui offris un massage à base d’huile d’argan pour lui adoucir la peau et les muqueuses... Elle était aux anges, elle souriait et un filet de bave s’échappait de sa bouche collée dans les draps.

Je pris alors un plumeau afin de lui donner quelques chatouilles pour émoustiller ses sens. Son corps dansait, vibrait, tentait de s’échapper malgré les liens au gré des passages des plumes sur sa peau... Le spectacle était saisissant.

Sentant la fatigue faire son œuvre et voyant ma jeune soumise haleter, je cessais mes caresses diaboliques... Elle reprenait peu à peu son souffle, la respiration redevenait calme.

Je sortis alors de ma poche un petit objet aussi insignifiant que diabolique...un petit élastique... L’objectif de cet exercice était de lui faire comprendre qu’elle était capable d’endurer les pincements et petites piqures qui allaient suivre d’une parce que je le voulais et de deux parce qu’elle allait y trouver du plaisir provoqué par une sécrétion d’endorphine...

Elle était toujours dans sa position initiale... Je passai l’élastique entre mes doigts, regardant la petite partie de son corps que j’allais stimuler... Pour moi, c’était une évidence, la première piqure devait être en plein cœur de son anatomie intimes... Quoi de mieux que son petit bouton tout gonflé par l’excitation. Je présentai l’élastique tendu entre deux doigts juste devant son clitoris gorgé de sang que je lâchai quelques instants après...Un mouvement exacerbé et un gémissement s’ensuivirent...

Elle recracha sa petite culotte et me cria :

« - Putain ! Mais tu es fou !!!

— Non ! Je suis ton Maître ! Tu apprendras à me respecter mieux que ça si tu ne veux pas y avoir droit trop souvent ! Pour ton impertinence, tu va recevoir une autre piqûre au même endroit et j’attends que tu te taises cette fois ! Est-ce compris ?

— Oui Maître...

— A présent serres les dents et reçois ce que tu mérites ! »

Le coup partit et un simple gémissement se fit entendre. Devant tant d’obéissance, je m’approchai de son visage pour lui donner un baiser lorsque j’aperçus une larme que je m’empressai de lécher tendrement...
Quelques instant après, je pris le lubrifiant et je commençai à lui caresser l’anus et la vulve... Elle y prenait beaucoup de plaisir...

Je sortis alors un gode réaliste mais au dimensions supérieures aux miennes, je l’avoue sans honte...
Je le présentai à sa petite chatte qui l’accepta avec délectation, Natacha y prenant un plaisir certain... La sentant au bord de la jouissance, je retirai le volumineux objet de plaisir que je présentai alors devant son petit trou à peine entrouvert par un doigt baladeur. Décidé à marquer entièrement mon territoire, je pénétrai d’un coup et sans ménagement le petit cul de Natacha qui se mit à gémir dans les draps mouillés par sa salive... Tout en lui laissant cet objet de plaisir dans les fesses, je pris un vibromasseur à tête ronde que je collai contre son sexe en prenant soins de bien stimuler son clitoris encore endolori. Je maintenais le vibromasseur en place et faisais de grands aller retour dans son cul à présent bien élargi ! Au bout de quelques minutes intenses, une jouissance extrême éclata de sa chatte en faisant sortir un jet de liquide inconnu...

Après lui avoir laissé reprendre ses esprits je la détachais. Elle me regarda le visage radieux et nous nous glissâmes sous les draps. Elle me couvrit de baiser langoureux puis descendit jusqu’à mon sexe qu’elle prit en bouche entièrement en me caressant avec sa langue jusqu’à ce qu’un liquide chaud se déverse en saccades dans sa bouche... Elle ne perdit pas une seule goutte puis remonta vers moi pour me donner un baiser. Elle se blottit ensuite contre moi jusqu’à ce qu’elle trouve un sommeil bien mérité...




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

    OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

    Allopass Solution de micro paiement sécurisé
    Secure micro payment solution
    Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
    To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Logo de Henic
vendredi 18 janvier 2013 à 14h14 - par  Henic

Le texte initial étant de janvier, sa suite sera-t-elle également du même mois, même s’il y a plus d’un an que nous l’attendons ?

Logo de Crabou
samedi 7 janvier 2012 à 15h45 - par  Crabou

Même commentaire : Début intéressant. J’attends la suite.

Logo de Maitre AngeM78
vendredi 6 janvier 2012 à 17h26 - par  Maitre AngeM78

Bravo !

Très beau texte.

J’espère qu’il y aura une suite !

Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur