Rainier


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 4 mai 2007
par  Rainier

Travesti

1 -
Rencontre
Vous savez, il y a des instants dans la vie ou il faut savoir ce qu’on veut. Ayant mis une annonce sur un site de rencontre gay, je ne m’attendais pas à avoir autant de succès. L’annonce disait ceci :
« Travesti, 31a, 176, 74 kg, cheveux long châtain foncé, épilé, maquillé. Porte-jarretelles, bas résille noire, mini-jupe, chemisier voile transparent, sandales noire de 10cm. Recherche (...)

samedi 3 février 2007
par  Rainier

Maître et esclave

Maître, je ne peux pas faire ça ! Mais si tu peux, et tu le sais, le pire est déjà derrière, sais—tu ce qui est le plus lassant avec toi ? C’est qu’il faut que je me répète sans arrêt et cela suffit, c’est compris ? Mais vous savez très bien ……… T….t….t… tu n’as rien à dire. Tu es mon esclave ne l’oublie pas, ton corps et ton âme sont à moi liés par un contrat que tu as largement eu le temps de lire avant de (...)

samedi 16 décembre 2006
par  Rainier

Karine et Annabelle

Ce we sera tout à moi, je suis décidée, de toute façon François sera encore avec ses potes pour le foot, donc pas de soucis de ce côté-là. D’ailleurs, je trouve qu’il me délaisse un peu trop ces temps-ci.
Karine, ma meilleure amie, m’a invitée à passer 2 jours chez elle, dans le centre d’une grande ville à 80km de chez moi, elle m’a promis que l’on allait s’amuser comme deux folles. Cela fait maintenant 1 (...)

vendredi 15 décembre 2006
par  Rainier

Petite histoire de moi

Je l’aime mon petit cul, j’en prends soin, je le bichonne avec amour, je l’épile, je lui mets des crèmes adoucissantes, je le masse, je le fortifie en faisant du sport. J’aime quand il est rond et ferme, et j’aime aussi quand mon trou à merde et bien détendu, souple. Alors j’ai trouvé un truc sympa, le matin, après m’être vidée, je prends toujours ma douche avant d’aller chier, comme ça je peux me remplir (...)

Navigation

Commentaires récents

14 octobre

Henic traduit MERVEILLEUSEMENT un excellent texte. L’auteur sait parfaitement doser, relater, ménager le suspense. Le traducteur réussit à rendre d’une façon SUBLIME la pensée de l’auteur, rendre très (...)

13 octobre

Elle accepte sa soumission et se prend au jeu. Il souffre mais prend beaucoup de plaisir. C’est presque un cliché !
Mais c’est en tout cas bien raconté et cela met en émoi - douloureux - le lecteur (...)

12 octobre

Voilà une histoire fort bien racontée. Elle me fait penser au film « The pet » (2006), ainsi qu’à l’histoire « Olenka » d’Alex Cordal, en ligne sur ce site de rdf. Il y a bien sûr de très grandes (...)

5 octobre

Voilà en effet une visite médicale très orientée ! Elle s’exerce sur une femme d’un naturel très soumis, ce qui facilite bien sûr l’exécution de la manœuvre.
Il est toujours étonnant de voir un mari livrer (...)

28 septembre

Parler d’éveil est déjà être dans le pléonasme, ou mettre la barre très haut, au choix. La séance vécue par la soumise n’est pas de celles que l’on vit au tout début d’une relation D/s : la durée, mais (...)

27 septembre

Après la lecture de ces quinze pages, on se demande si les hors d’oeuvres subis par la femme n’étaient déjà pas une punition. Apparemment pas vu l’annonce finale d’un geôlier. La traduction est (...)

26 septembre

C’est une approche pour le moins originale du mariage : le mari candauliste assumé et volontaire n’est pas si fréquent.
Voilà une histoire bien troussée, c’est le moins que l’on puisse dire (...)

24 septembre

Que voilà une histoire bien troussée !
Le piège était presque gros, mais entre gens de bonne compagnie, on finit par se comprendre et même, dans le cas présent, fort bien !
Le style est riche sans être (...)

20 septembre

ENFIN ! Laure et M se rencontrent. A la page 104 mon impatience est enfin récompensée. Un peu d’action ne nuit pas. De plus une fessée couronne cette entrée en matière. Christine sait parfaitement (...) Il est TRES étonnant que Luc n’impose pas le port d’un préservatif à Fabien pour la scène finale. A moins d’être certain que Lola prenne la pilule, et encore avec les maladies qui traînent... Il est (...)