soumise lagon 2

lundi 30 juillet 2012
par  maitre jean
popularité : 1%
7 votes

Maître Guy me récupéra après avoir pris une douche et m’être bien parfumée. Il attacha une laisse sur mon collier et ainsi il m’emmena dans une autre salle ou de nouvelles aventures m’attendaient.

Nous entrons dans une pièce ornée de chandeliers en or, une grande cheminée et des croix trônent à chaque coin de murs. Je me demandai ce qui allait m’arriver maintenant après avoir dû déguster le clitoris de toutes ces femmes. Des hommes vêtus de cuir avec des fouets dans leur main, des femmes à genou à leurs pieds me faisait drôle à voir. Maître Guy m’ordonna de me mettre à quatre pattes immédiatement.

— Tu vois ainsi tu ressembles à une vraie soumise, je dirais même une petite chienne qui deviendra fidèle avec le temps.

Je frissonnai de peur de voir ces hommes se conduire comme des bêtes sur ces pauvres femmes, elles recevaient de grand coup de fouet sur leurs fesses qui au fil du temps devenaient de plus en plus rouge, elles ne criaient pas, ne hurlaient pas non plus, mais je voyais leur souffrance dans leurs yeux, j’aurais aimée crier pour que ces hommes arrêtent de les violenter ainsi. J’aurais aimé prendre ce fouet et leur en donner à mon tour pour leur faire savoir la douleur que ces pauvres femmes devaient ressentir. Maître Guy s’aperçut que je regardais cela avec des yeux en colère et il me dit :

— Ne t’inquiète pas je vais te faire découvrir cela rapidement ma petite chienne, car après tu ne pourras plus te passer de ce délicieux fouet.

Il prit donc un fouet aux lanières de cuir et au manche court, ensuite il commença à me frapper doucement pour me faire sentir les lanières de cuir sur mes fesses, cela me chauffait doucement et je prenais malgré tout un certain plaisir à recevoir cela je comprenais pourquoi elle ne disait rien car finalement la douleur était assez supportable, mais d’un coup je reçus un grand coup plus violent que les autres, je sursautai et les larmes se mirent à couler et un deuxième tomba rapidement et ainsi de suite jusqu’à que mes fesses deviennent de plus en plus brûlantes mais surtout que je doive supporter cette douleur sans que je dise rien, cela me faisait énormément mal mais chaque fois que je criais Maître Guy m’infligeait un nouveau coup et cela a duré un long moment. Je finis par ne plus rien dire et à supporter ces coups de fouet sur mes fesses, elles me brûlaient mais je me sentais assez fort pour accepter cela comme punition. LIRE LA SUITE


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Galaad31
mardi 31 juillet 2012 à 18h03 - par  Galaad31

Aux jeux Olympiques des plus mauvaises créations, Maître Jean entre dès son premier essai dans la catégorie des grands favoris.

Difficile de faire mieux ou pire. Psychologie des personnages inexistante, style à l’avenant, quant à ce titre de « Maître » ...

Le comité de lecture de Rêves de femme est-il assommé par ces chaleurs caniculaires ?