soumise lagon 2

lundi 30 juillet 2012
par  maitre jean
popularité : 3%
7 votes

Maître Guy me récupéra après avoir pris une douche et m’être bien parfumée. Il attacha une laisse sur mon collier et ainsi il m’emmena dans une autre salle ou de nouvelles aventures m’attendaient.

Nous entrons dans une pièce ornée de chandeliers en or, une grande cheminée et des croix trônent à chaque coin de murs. Je me demandai ce qui allait m’arriver maintenant après avoir dû déguster le clitoris de toutes ces femmes. Des hommes vêtus de cuir avec des fouets dans leur main, des femmes à genou à leurs pieds me faisait drôle à voir. Maître Guy m’ordonna de me mettre à quatre pattes immédiatement.

— Tu vois ainsi tu ressembles à une vraie soumise, je dirais même une petite chienne qui deviendra fidèle avec le temps.

Je frissonnai de peur de voir ces hommes se conduire comme des bêtes sur ces pauvres femmes, elles recevaient de grand coup de fouet sur leurs fesses qui au fil du temps devenaient de plus en plus rouge, elles ne criaient pas, ne hurlaient pas non plus, mais je voyais leur souffrance dans leurs yeux, j’aurais aimée crier pour que ces hommes arrêtent de les violenter ainsi. J’aurais aimé prendre ce fouet et leur en donner à mon tour pour leur faire savoir la douleur que ces pauvres femmes devaient ressentir. Maître Guy s’aperçut que je regardais cela avec des yeux en colère et il me dit :

— Ne t’inquiète pas je vais te faire découvrir cela rapidement ma petite chienne, car après tu ne pourras plus te passer de ce délicieux fouet.

Il prit donc un fouet aux lanières de cuir et au manche court, ensuite il commença à me frapper doucement pour me faire sentir les lanières de cuir sur mes fesses, cela me chauffait doucement et je prenais malgré tout un certain plaisir à recevoir cela je comprenais pourquoi elle ne disait rien car finalement la douleur était assez supportable, mais d’un coup je reçus un grand coup plus violent que les autres, je sursautai et les larmes se mirent à couler et un deuxième tomba rapidement et ainsi de suite jusqu’à que mes fesses deviennent de plus en plus brûlantes mais surtout que je doive supporter cette douleur sans que je dise rien, cela me faisait énormément mal mais chaque fois que je criais Maître Guy m’infligeait un nouveau coup et cela a duré un long moment. Je finis par ne plus rien dire et à supporter ces coups de fouet sur mes fesses, elles me brûlaient mais je me sentais assez fort pour accepter cela comme punition.

Maître Guy me félicita et me releva pour m’attacher à un palan les bras bien levés et être ainsi à la vue de tout le monde. Je restai ainsi toute la nuit à regarder des soumises se faire punir au fouet et martinet. J’entendais le claquement sur les corps rougis par les coups que leur portaient leur maitre, je souffrais pour eux, mes larmes coulaient pour leur douleur, mais je prenais malgré tout plaisir à regarder cela, je me sentais mouillée de désir dans ma petite chatte. Dans le coin de la pièce une femme soumise à son maître était allongée sur une table, les jambes bien ouvertes je découvris son magnifique clito bien rose, son maître commença par la caresser d’un doigt puis doucement il enfonça ses doigts les uns après les autres et soudain sa main s’enfonça entièrement en elle. Elle criait de douleur je suis sûre, soudain je vis qu’elle semblait heureuse d’avoir
ce va,et vient en elle, ces mains parcouraient son corps faisant ainsi pointer ses seins. Elle se mit à jouir de ce moment intense et ces ainsi que je découvrir toute la nuit les plaisirs que Guy voulait me faire voir. Maître Guy s’approcha de moi et me détacha.

— Alors as-tu pris plaisir à regarder ce spectacle ce soir, as-tu apprécié d’être ainsi une bonne soumise pour moi.

— Oui maître Guy je souhaite devenir votre soumise.

Je me rhabillai et il me raccompagna chez moi.

— Te voilà en week-en, je veux que tu sois à ma disposition maintenant à tout heure de la nuit et de la journée. Mais sache que je suis un homme marié et que je peux très bien aussi te faire venir chez moi pour aider ma femme qui parfois à besoin d’aider dans la maison.

— Oui maitre Guy je suis à votre entière disposition.

Je rentrai chez moi, pris une bonne douche et me couchai rapidement.
Il est 13 heures quand je me suis réveillée. Je pris un bon petit déjeuner sur mon balcon dégustant ainsi le soleil. Soudain mon téléphone sonna, je décrochai et soudain une femme me parla.

— Bonjour, je suis la femme de maître Jean je passe vous voir dans une demi heure, vous devrez me recevoir nue ordre de votre maître, puis vous ouvrirez la porte ainsi.

je raccrochai et me dépêchai de ranger ma chambre, faire ma vaisselle puis de prendre une bonne douche.

On sonna à la porte, j’allais donc ouvrir comme convenue nue, et la femme de mon maître rentra.

— Bonjour soumise je vois que mon mari à très bon goût dans ces choix. Voilà il m’a demandé de venir vous cherchez pour faire les magasins et de changer votre garde robe, car d’après lui vous ne portez pas de tenues convenables pour une soumise. D’ailleurs je souhaiterais voir votre armoire.

Elle se mit à faire une inspection dans mes vêtements ainsi que dans ma lingerie.

— Ma pauvre fille vous êtes vraiment habiller comme une pauvre souillon, aller prenez simplement ce manteau et nous allons vous faire un nouveau look.

— Mais je devrais mettre malgré tout des autres vêtements que simplement le manteau ?

— Cela ne sert à rien maintenant tu dois être différente, donc tu dois simplement obéir aussi aux ordres que monsieur a demandé.

Nous partons donc ainsi moi nue sous mon manteau en imaginant que tout les gens pouvaient me voir ainsi vêtue.

Nous commençons d’abord par une nouvelle coiffure.

— Madame donnez moi votre manteau pour que je puisse vous mettre une blouse.

je ne pouvais lui donner mon manteau cela était impossible.

— Ne vous inquiétez pas madame je suis habituée, je sais que vous êtes nue sous votre manteau et puis sachez qu’ici ces le salon des soumises, personnes d’autres ne rentrent, alors faites nous confiance.

je retirai mon manteau, mis une blouse et m’installai dans un fauteuil.

PRECEDENT ......................................................... A SUIVRE




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Logo de Galaad31
mardi 31 juillet 2012 à 18h03 - par  Galaad31

Aux jeux Olympiques des plus mauvaises créations, Maître Jean entre dès son premier essai dans la catégorie des grands favoris.

Difficile de faire mieux ou pire. Psychologie des personnages inexistante, style à l’avenant, quant à ce titre de " Maître " ...

Le comité de lecture de Rêves de femme est-il assommé par ces chaleurs caniculaires ?

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur