Partie pour dressage

Chapitre 3&4
mardi 8 mai 2018
par  La Demoiselle
popularité : 73%
3 votes

Chapitre 3

La lumière m’éblouit lorsque je rentre dans la cave humide. Hans m’attend avec un objet dans la main. Il s’approche pour me le mettre, c’est un collier en métal. Il est lourd et épais mais l’intérieur est doublé d’un tissu molletonné. Le collier est juste à ma taille, il me serre un peu trop, mais ça ne me fait pas mal. Il possède un anneau devant et un derrière. Hans m’invite à prendre place sur le chevalet. Il m’attache les mains et les pieds à celui-ci puis fixe également l’anneau qui se trouve devant mon collier. Il fait le tour en passant sa main sur mon dos, puis sur mes fesses. Il m’observe, il m’écarte les fesses touche mon anus et l’entrée de mon vagin. Il introduit un doigt, deux et les retire rapidement.

« _Je vois qu’on mouille facilement.. »
Il s’approche de mon visage et me tend ses doigts dégoulinants.
« _Lèche ! »

Je détourne la tête, je déteste ça. Il m’attrape rapidement les cheveux, bloque ma tête sous son bras, me pince le nez ce qui me force à ouvrir la bouche pour respirer, et il me fourre ses doigts à l’intérieur. Berk ! J’essaie de me débattre mais je ne peux pas bouger. J’abandonne, je lèche, c’est dégoutant.. Hans me reprend par les cheveux et met sa tête à quelques centimètres de la mienne. Son ton devient dur pour la première fois.

« _ Regarde-moi. »
Je lève le regard vers ses yeux clairs, glaçants.
« _ Maintenant ça suffit. Tu es ici pour être dressé et je ne ferai pas de sentiments. J’en ai vu d’autres avant toi, crois-moi. Je te déconseille fortement d’essayer de me résister. J’obtiens toujours ce que je veux, de gré ou de force. Est-ce que c’est clair ?
_Oui monsieur. »

Il lâche ma tête et se relève.

« _Je préfère ça. Bon j’ai cru comprendre que tu n’avais jamais été sodomisé, c’est vrai ?
_Oui monsieur.
_Pourquoi ça ?
_Nous avons déjà essayer, Raphaël est rentré.. mais.. Je n’ai pas aimé.
_Ha bon ? C’est dommage alors, mais il faut bien que tu comprennes que ton avis compte peu. Raphaël m’a expliqué ce problème. Il paraît que tu te plain, que tu refuses de faire certaines choses… (il rit) Alors je te préviens tout de suite, si tu te plain une seule fois, je ferai en sorte que tu t’en souviennes.
_Oui monsieur.
_Bien. Ton maître souhaite que tu puisses porter un Rosebud XXL comme celui-ci. »

Il me montre l’objet que je n’avais jamais vu et qui se révèle être bien trop gros pour rentrer dans mon petit trou.

« _Je veillerai donc à élargir ton cul chaque jour pour que tu puisses porter cet objet et tu porteras un Rosebud (de plus en plus gros) au moins 4 heures par jour. Nous allons donc commencer par celui-la. »

Il me montre un autre Rosebud plus petit, de taille S. Je n’ai jamais testé ce genre d’objet que je redoute un peu, mais Hans a l’air de vouloir y aller doucement, cela me rassure un peu. Je repense à Raphaël, je me demande ce qu’il fait, est ce qu’il viendra me voir ? Quand ?

Hans commence à s’occuper de mon petit trou en mettant un peu de lubrifiant, puis test son élasticité en appuyant doucement. Il enfonce un doigt qui rentre sans douleur, assez facilement. Je n’aime pas beaucoup cette sensation, mais Raphaël le fait régulièrement, alors je suis habituée. Ensuite il présente le petit objet à l’entrée et appui fermement jusqu’à ce que je sois totalement rempli. L’introduction est douloureuse, je gémi un peu…je ne pourrai jamais garder cet objet en moi plusieurs heures ! Au bout de quelques minutes, j’ai des bouffées de chaleur, j’ai très envie d’aller aux toilettes, je ne me sens pas bien… Mais d’un autre côté, une douce chaleur empli mon ventre et je n’ai qu’une envie, que Hans me pénètre, me touche, je veux jouir ! Mais je ne peux rien faire, rien dire dans cette position…

Hans observe et caresse mes fesses en me disant qu’elles sont magnifiques comme ça. Puis il m’annonce qu’il a des choses à faire et qu’il reviendra plus tard. Il s’éloigne. Avant de partir, je l’aperçois toucher des boutons près de la porte, puis la lumière s’éteint et un vidéo projecteur que je n’avais pas remarqué au plafond, s’allume. Le film histoire d’O est diffusé sur le mur en face de moi, augmentant mon envie au fil des minutes…

Chapitre 4

Lorsque le film s’arrête, je sens que suis toute mouillée, je voudrais que Hans revienne et me prenne mais je dois encore attendre. Je m’imagine des tas de scénarios pour satisfaire mon désir mais je suis complètement attachée. Enfin la lumière éblouissante s’allume, me faisant mal aux yeux et à la tête. Je mets bien une minute avant de pouvoir voir clair à nouveau. Hans se place derrière moi et me retire doucement le Rosebud. Il me place un vibromasseur sur le clitoris et je commence à gémir, enfin ! Je sens que la jouissance approche, oui, je vais jouir.. Mais Hans retire rapidement le vibro…

« Mais monsieur continuez, s’il vous plaiit … »

Je reçois une grosse gifle sur la fesse droite.

« On ne se plaint pas, on ne réclame pas. Je t’avais prévenu, tu vas maintenant apprendre ce qu’est une vraie punition. Je te rappelle également que tu n’as pas le droit de jouir sans mon autorisation. »

Il me détache. Il prend un bandeau dans un des placards et me bande les yeux. Il m’installe ensuite sur la croix de St André, la tête vers le mur.
J’ai peur des coups qu’il va m’appliquer. Raphaël ne me fouettait que rarement et je n’avais jamais de marques… Est-ce qu’il l’avait dit à Hans ? Est-ce qu’il avait le droit de me marquer ? CLAC ! Je venais de recevoir un coup de cravache, sec et rapide juste en bas de la fesse. Le coup me brule maintenant, je ne pourrais pas supporter beaucoup de coup je crois. Mais Hans reprend, il frappe exactement au même endroit au moins cinq fois puis il fait la même chose de l’autre côté, la douleur est de plus en plus forte. Mais il ne s’arrête pas et frappe toujours aux mêmes endroits m’arrachant des cris de plus en plus forts. Les larmes me montent aux yeux et je le supplie de s’arrêter, mais il continu. Après m’avoir cravaché pendant ce qui m’a semblé une éternité, il me demande de lui rappeler pourquoi j’ai été punie.

« _Parce que j’ai réclamé… monsieur…
_Tu ne le referas plus ?
_Non monsieur.
_Très bien. La prochaine fois tu auras le droit à la canne.
_Oui monsieur, merci monsieur. »

Il s’approche de moi, enfonce deux doigts dans mon petit trou et place le vibro sur mon clito. Alors que je m’approche de la jouissance, je me souviens de son avertissement, pas de jouissance sans autorisation… Mais je suis si près ! J’essaie de me retenir tant bien que mal en pensant à autre chose… Hans retire brusquement ses doigts et le vibro juste à temps.

« _Il faudra apprendre à te contrôler.
_Oui monsieur. »

Il me détache de la croix, m’enlève le bandeau, puis me place des menottes reliées par une courte chaine aux chevilles. Ensuite il prend des pinces, il m’en met une sur chaque téton et sur chaque grande lèvre et il y accroche des petits poids. Il sort ensuite une toute petite pince en métal doublé de tissu avec un bout en forme de boule. Il trempe la boule dans un liquide transparent puis place la pince sur le capuchon de mon clitoris de façon à ce que la boule frotte sur mon clitoris quand je marche.

Il me demande ensuite de me pencher et m’introduit des boules de geisha dans l’anus. Pour finir il me met un bâillon boule. Il reprit, avec un petit sourire :
« _Bien. C’est dans cette tenue que tu feras les tâches ménagères. Bien sûr, j’augmenterai les poids au fil des jours. La pince que tu as sur le clitoris est enduite d’un liquide chauffant, pour l’instant tu ne sens rien, mais tu comprendras bientôt. Allez viens maintenant, tu as du travail. »

Je le suis à petits pas et je peine à monter les escaliers avec cet équipement.. En le suivant, je sens immédiatement les boules de geisha qui s’agitent dans mon ventre, réveillant mon désir ; les poids de mes lèvres et de mes seins me font souffrir à chaque pas et je commence à sentir une douce chaleur sur mon clitoris…

« Il est 15h15. Je t’ai ouvert la salle de bain. Profites-en pour faire tes besoins et te laver un peu. Ensuite tu vas nettoyer entièrement la salle de bain et faire la poussière, passer l’aspirateur et la serpillère dans toute la maison. Pendant ce temps je vais faire des courses. Enfin à 16h15 j’inspecterai ton travail pendant que tu rangeras les courses. Tout ce dont tu as besoin se trouve dans ce placard. »

Sur ce, il part rapidement. Je tente de réfléchir à tout ce que je dois faire, puis je me mets immédiatement au travail après être passé aux toilettes. Je nettoie le plus rapidement possible en essayant de ne rien oublier mais j’ai beaucoup de mal à me concentrer. Mes pas sont sans cesse ralentis par la chaine de mes chevilles et mon clitoris commence à me bruler à cause du liquide chauffant, plus le temps passe plus la chaleur s’intensifie augmentant mon excitation et ma douleur …

Alors que je passe l’aspirateur, tous ces objets m’excitent, j’ai la chatte en feu, mais je dois me dépêcher. L’horloge de la cuisine indique qu’il est déjà 16h et il me reste encore la serpillère...

J’entends le verrou de la porte d’entrée, il est 17h15 pile. Hans entre avec les courses. Quand il me voit en train de passer la serpillère, il s’arrête, me regarde un moment, puis repart poser les courses sur la table de la cuisine.
Il s’assoit dans le canapé, attendant patiemment que je finisse. Après avoir terminé le ménage je me hâte de ranger les courses, mais je sais bien que je vais être punie. J’en ai marre, je n’ai plus envie de jouer, les pinces me font trop mal, mais je ne peux rien dire. Je ne veux pas le décevoir à nouveau.


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur