Dyonis


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 7 avril 2004
par  Dyonis

L’oeuvre de chair

A Elora, Ma petite pute Adorée, A tout ce que ce texte évoque pour elle...
Le jour où Sylvain croisa son chemin, Diane eu l’intuition d’être happée par un gouffre, un trou noir qui s’ouvrait dans sa vie et dont elle ne ressortirait pas indemne.
Elle avait fini tard ce jour là, occupée par les responsabilités qu’elle avait au sein de sa société. Il n’y avait plus personne quand elle tenta en vain de (...)

vendredi 14 novembre 2003
par  Dyonis

Boulot, Sado, Maso.... 2

A M...., mon amante, ma soumise.... Mademoiselle Octavie ! Venez dans mon bureau !
Le glapissement d’Odile Thomazet ne tolérait aucun délai. Sous le regard apitoyé de tous les employés, qui se réjouissaient en secret de ne pas être à sa place, Octavie fila derrière sa chef de bureau comme un chien apeuré.
Son angoisse était bien réelle, mais elle participait à son plaisir. Pendant la journée de (...)

mercredi 12 novembre 2003
par  Dyonis

Boulot, Sado, Maso.... 1

Dans ce grand service administratif, le chef incontesté s’appelait Odile Thomazet. Agée d’une quarantaine d’années, c’était une grande femme blonde aux yeux bleus, qui aurait été belle sans la froideur glaciale qui émanait d’elle et son autoritarisme sans concession. Son éternel chignon, ses tailleurs stricts bleus ou gris sur ses chemisiers blancs et ses lunettes carrées achevaient de la rendre aussi (...)

Commentaires récents

14 octobre

Henic traduit MERVEILLEUSEMENT un excellent texte. L’auteur sait parfaitement doser, relater, ménager le suspense. Le traducteur réussit à rendre d’une façon SUBLIME la pensée de l’auteur, rendre très (...)

13 octobre

Elle accepte sa soumission et se prend au jeu. Il souffre mais prend beaucoup de plaisir. C’est presque un cliché !
Mais c’est en tout cas bien raconté et cela met en émoi - douloureux - le lecteur (...)

12 octobre

Voilà une histoire fort bien racontée. Elle me fait penser au film « The pet » (2006), ainsi qu’à l’histoire « Olenka » d’Alex Cordal, en ligne sur ce site de rdf. Il y a bien sûr de très grandes (...)

5 octobre

Voilà en effet une visite médicale très orientée ! Elle s’exerce sur une femme d’un naturel très soumis, ce qui facilite bien sûr l’exécution de la manœuvre.
Il est toujours étonnant de voir un mari livrer (...)

28 septembre

Parler d’éveil est déjà être dans le pléonasme, ou mettre la barre très haut, au choix. La séance vécue par la soumise n’est pas de celles que l’on vit au tout début d’une relation D/s : la durée, mais (...)

27 septembre

Après la lecture de ces quinze pages, on se demande si les hors d’oeuvres subis par la femme n’étaient déjà pas une punition. Apparemment pas vu l’annonce finale d’un geôlier. La traduction est (...)

26 septembre

C’est une approche pour le moins originale du mariage : le mari candauliste assumé et volontaire n’est pas si fréquent.
Voilà une histoire bien troussée, c’est le moins que l’on puisse dire (...)

24 septembre

Que voilà une histoire bien troussée !
Le piège était presque gros, mais entre gens de bonne compagnie, on finit par se comprendre et même, dans le cas présent, fort bien !
Le style est riche sans être (...)

20 septembre

ENFIN ! Laure et M se rencontrent. A la page 104 mon impatience est enfin récompensée. Un peu d’action ne nuit pas. De plus une fessée couronne cette entrée en matière. Christine sait parfaitement (...) Il est TRES étonnant que Luc n’impose pas le port d’un préservatif à Fabien pour la scène finale. A moins d’être certain que Lola prenne la pilule, et encore avec les maladies qui traînent... Il est (...)