Mon amant me dresse -1-

1° partie
mercredi 12 août 2015
par  Sylvain de Perry
popularité : 3%
3 votes

Paris.

Je m’appelle Cindy, ai dix-neuf ans, mesure un mètre soixante-cinq, suis blonde aux cheveux coupés courts, yeux bleus, nez mutin, bouche aux lèvres charnues, mais pas épaisses.
Mes seins sont petits, aux aréoles brunes, mon sexe rasé tout comme l’entre fesse de mon derrière bien rond, presque une grosse pomme.
Mon amant, Claude, a cinquante ans, mesure un mètre quatre-vingt-dix, une simple couronne de cheveux blancs sur son crâne, yeux noirs, bouche aux lèvres délicatement ourlées, nez droit, menton volontaire.
Il pèse quatre-vingt-cinq kilos de muscle, torse poilu, son sexe, quand il est en érection, mesure vingt centimètres avec un gland très épais de forme ovoïde.
Nous vivons ensemble depuis deux mois. C’est lui qui m’a dépucelé. Sa profession de banquier international l’oblige à de fréquents déplacements dans le monde. Bien qu’il ne soit pas jaloux, je l’accompagne lorsqu’il doit s’absenter pour plus de trois jours.
Depuis une semaine, il a décidé de m’apprendre d’autres plaisirs érotiques. Ça s’est fait naturellement.
Un soir, alors que nous devions aller dîner avec des amis, je suis arrivé en retard au restaurant. Pas trop quand même : trente minutes.
Je me suis excusé face à nos amis.
Mais quand nous avions regagné notre hôtel particulier sis sur l’île Saint Louis, à peine étions-nous entrés dans le hall, qu’il me tançait :
— Tu sais que je n’admets aucun retard. Monte dans notre chambre, je dépose mon sac dans le bureau et je te rejoins. Je te veux nue quand j’arriverai.
C’est ainsi que j’ai subi ma toute première fessée d’adulte. Il s’est aperçu que malgré mes dénégations mon sexe était mouillé.
Nous avons fait l’amour, puis il m’a dit :
— Je me doutais qu’une fessée t’exciterait. Ce soir ce n’était qu’un ballon d’essai…
Sa main caressait ma croupe encore chaude après ces claques, un de ses doigts franchissait ma raie, allait titiller mon anneau, alors qu’il poursuivait :
— … Je vais donc te faire connaître d’autres plaisirs, plus hard. Comme il me reste aussi ce dernier pucelage à prendre, nous verrons cela. Bien sûr tu auras toute liberté de faire cesser un châtiment.
Il m’embrassa et nous nous endormîmes rapidement.

Aujourd’hui il est quatorze heures cinq quand je gare ma Porsche dans notre cours intérieure. Nous devons aller à un magasin où Claude a commandé, entre autres, trois strings à moi destinés, faits sur mesure.
Il est déjà dans le hall, me regarde entrer, me laisse l’embrasser, dit :
— Chérie, tu as cinq minutes de retard.
— Excuse-moi, mon amour, mais ils ont bloqué le pont Marie, j’ai dû faire le tour par le pont d’Austerlitz avec le pont de Sully à sens unique. D’ailleurs cinq minutes pour ce détour te prouvent que je n’étais pas en retard…
— Ce n’est pas une raison…
Et sans que je ne puisse faire un geste quelconque, il me bascule à plat ventre sur sa cuisse après avoir posé son pied sur le siège d’une chaise.
Je proteste alors qu’il relève ma jupe corolle, fait descendre mon slip à mi-cuisses :
— Non… Non… Chéri… Je ne vais pas pouvoir essayer les strings…
Peine perdue.
Déjà s’abattent les premières claques sur mon postérieur dénudé. Et avec ses longues mains aux doigts fins mais musclés, vous comprendrez que ça me fait mal d’emblée.
Je me tortille sous son bras gauche, proteste :
— Nooooooon !... Pas la fessée, chériiiiiii !... Aaaaaaaye !... Ce n’est pas… De ma faute !... S’il te plaît… Mon amourrrrrrr !...
Je piétine sur le plancher massif du hall, me contorsionne en tous sens sous le bras qui me ceinture.
Enfin Claude cesse la fessée après deux claques plus fortes, me lâche.
Je me recule de deux pas en frottant mon derrière rouge et brûlant après cette courte mais cinglante correction, l’invective :
— Et maintenant… Comment vais-je faire pour essayer les strings ?... Pas question avec mes fesses rouges !
Claude me toise, agite sa main :
— Veux-tu un supplément ? Ote ton slip et nous partons.
Je hausse les épaules :
— Tu ne vas pas me faire sortir cul nu quand même !
— Que si ! Viens, Charles nous attend dans la Rolls.
Il s’approche de moi d’un pas, passe sa grande main autour de mon cou :
— Allez, pas de chichi… Tu t’assoiras directement cul nu sur la banquette.
Nous sortons ; Claude m’ouvre la portière, profite que je passe devant lui pour passer sa main sous ma jupe et toucher mon postérieur tout chaud.
Je lui obéis, apprécie le cuir bien froid sur ma peau, alors que Claude par le truchement de l’interphone qui le relie à notre chauffeur, dit :
— Rue du Faubourg Saint Honoré, Charles…
Il glisse sa main entre le siège et mon derrière poursuit :
— Nous avons le temps, donc vas-y tranquillement.
— Bien, Monsieur.
La main libre de Claude se pose sur mon cou. Il attire ma tête vers la sienne, tout en caressant mon cul chaud, m’embrasse avec fougue.
Charles pénètre sous un haut porche après qu’un gardien a basculé la barrière d’entrée.
Je sors derrière mon amant, qui ferme la portière, dit à son chauffeur :
— Nous avons pour une heure minimum. Fais ce que tu veux. Garde la voiture si tu as une cours à faire.
Charles sort, répond :
— Je vais aller me promener, Monsieur. Appelez-moi si vous avez fini plus tôt que prévu.
Nous nous dirigeons vers une vieille bâtisse mitoyenne de deux autres plus modernes, gravissons les trois marches d’un perron. LIRE LA SUITE



Ensemble de lingerie 3 pièces 35 €
Un ensemble de lingerie 3 pièces en imitation cuir souple. Cet ensemble Mysterious Ma’am affriolant se compose d’un redresse-seins, d’un porte-jarretelles baleiné et d’un string ficelle coquin. Montrez-vous infiniment désirable avec cet article de qualité de la marque KissMe.



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Logo de Sylvain De Perry
vendredi 14 août 2015 à 12h11 - par  Sylvain De Perry

Je remercie Crabou de son sympathique commentaire. Comme j’apprécie ses textes, regrettant qu’ils ne soient pas

assez descriptifs à mon humble goût personnel. Par contre le style est parfait.

Logo de Crabou
mercredi 12 août 2015 à 21h55 - par  Crabou

Bon début, je lirai la suite dés qu’elle sera disponible

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur