Mon apprentissage de la masturbation

vendredi 29 octobre 2010
par  Sylvie59
popularité : 2%
17 votes

Bonjour,

Je m’appelle Sylvie et j’ai 36 ans. Cette histoire s’est passée alors que j’avais 18 ans. Pendant mes vacances, je suis allé 1 mois chez ma tante pour m’occuper de ma petite cousine. En effet la sœur de mon père venait de divorcer, elle avait obtenu la garde de leur fille mais comme elle travaillait, elle ne pouvait pas s’en occuper la journée et m’avait demandé si ca ne me dérangeait pas de venir passer un mois dans le sud de la France pour garder Cindy, sa fille qui venait de fêter ses 3 ans.

Je fut ravi de pouvoir aller prendre le soleil du coté d’Aix et pouvoir me détendre après mes examens. De plus, ma petite cousine etait adorable et ca me faisait plaisir de passer du temps avec elle. Je ne la vois pas souvent et à cette age là, ca grandit tellement vite.

A cette époque, j’étais célibataire, assez grande, châtains et avec quelques formes. Ma tante avait 33 ans, brune, une belle femme.

J’arrivais donc début juillet dans la maison pour remplir ma fonction de baby sitter... Ma tante m’expliqua qu’il ne fallait pas que je demande mais que je me serve comme ci j’étais chez moi. Elle m’expliqua aussi les habitudes de ma cousine ou encore ou se trouvaient ses affaires, l’heure a laquelle elle faisait sa sieste, comment la changer, ...

Bref je pris rapidement mes repères. Ma cousine se réveillait aux alentours de 8h30. Je la faisais déjeuner puis je jouais avec elle et je lui apprenais différentes choses. L’après midi, j’avais un peu de temps pour moi car ma cousine faisait la sieste de 14h à 16h. J’en profitais pour regarder tranquillement la télévision. Ma tante rentrait vers 17h. Elle préparait le souper tandis que je m’occupais de Cindy. Nous mangions toutes les 3 puis c’était l’heure pour ma cousine d’aller dormir. Ma tante et moi regardions la télé jusque 23h environ puis nous allions nous coucher a notre tour... Voilà comment se dérouler chaque journée...

Je mis un peu de temps a m’endormir la 1ère nuit... Je n’étais pas chez moi et je faisais attention à chaque bruit qui m’était inconnu. Environ 30 minutes après être couché, j’entendis quelques gémissements... Je tendis l’oreille pour m’assurer que ma petite cousine ne pleurait pas mais non, les sons venaient bien de la chambre de ma tante... Et en y faisant de plus en plus attention, je ne m’y pas longtemps à comprendre qu’elle se donnait du plaisir !! Je m’étais déjà masturbé auparavant mais je n’étais pas une grande adepte de cette pratique... Pourtant, malgré moi, les gémissements que j’entendais commençaient a me chatouiller le bas du ventre. J’avais de plus en plus envie de me caresser...

Je me levais de mon lit et approchais doucement de la porte pour entendre encore mieux... J’étais en chemise de nuit. J’écoutais attentivement chaque bruit et mes mains commençaient a parcourir tout mon corps !! Mes mains ont rapidement disparues sous ma chemise de nuit tellement mes caresses me faisaient du bien. En effet, je me m’étais pas caressé depuis longtemps et j’appréciais vraiment mes mains qui parcouraient mon corps, de mes seins à mon sexe. Mon sexe était mouillé et après m’être caressé le clitoris quelques secondes, je jouis en silence en étant appuyée contre le mur les jambes à demi essartées... J’entendais toujours ma tante gémir et après avoir repris mes esprits, je repris mes caresses. J’avais encore soif de plaisir... L’orgasme revient rapidement et je pense avoir joui cette fois ci presque en même temps que ma tante.

Après cette séance, je me couchais et je m’endormis rapidement.

Le lendemain, je me levais à 8h et je dis bonjour à ma tante comme ci de rien n’était. Elle devait surement penser que je dormais ou que je ne l’avais pas entendu hier soir. Puis ma tante parti travailler et la journée se déroula comme la veille. Secrètement, j’attendais avec impatience le soir venu et j’espérais que j’allais de nouveau pouvoir entendre ma tante se donnait du plaisir. Rien qu’à y penser, j’ai mouillé plusieurs fois ma culotte dans la journée et l’envie de me caresser fut assez forte.

Vers 23h, nous sommes allés nous coucher. Je me suis mise au lit et j’essayais d’écouter le plus attentivement... Et au bout de quelques minutes, j’entendis de nouveau quelques petits bruits. Puis je les entendais de mieux en mieux... Visiblement, ma tante n’arrivait pas a jouir en silence et était assez expressive. Elle semblait vraiment appréciée ce qu’elle faisait. Moi de mon coté j’étais trempée et savoir que quelqu’un a quelques mètres de moi se donnait du plaisir, ca me mettait dans des états pas possible... Ce soir là j’ai encore joui plusieurs fois dans mon lit en me caressant et en me pénétrant avec mes doigts...

Les jours passaient et nos rituels nocturnes continuaient toujours. Si ma tante avait su que chaque nuit, je jouissais moi aussi en l’écoutant se caresser. Rapidement, je me rendis compte que plus je me masturbais et plus j’en avais envie. J’étais devenue insatiable en matière de masturbation.

Un jour de la 2ème semaine, j’attendis que ma cousine fasse la sieste pour aller fouiller dans les affaires de ma tante. J’ouvris quelques tiroirs et après quelques minutes de fouille, j’ai découvert que ma tante possédait 2 jouets intimes. L’un de taille moyenne (environ de la même taille que le sexe du seul homme avec qui j’avais couché) et un autre d’une dimension supérieure. Je savais maintenant comment ma tante s’amusait le soir.

En effet, ils étaient encore tous les 2 imprégnés de la veille. Le fait de voir ces 2 sexes d’hommes en plastique me donna immédiatement envie de les essayer en moi et au bout de quelques secondes, je me retrouvais allonger sur le lit de ma tante avec mon pantalon et ma culotte sur mes chevilles. L’envie était trop forte et en commençant mes caresses, je sentais un bien fou m’envahir. Mes mains se retrouvèrent de suite sur mon sexe trempé... Quel régal de sentir mes doigts glissaient sur mon sexe complètement ouvert. J’étais au paradis. J’approchais le plus petit des 2 godes à l’entrée de mon sexe. Je le poussait un peu et il rentra complètement en moi... Quel sensation... Ça faisait quelques mois que je n’avais pas fait l’amour et sentir ce sexe en moi, c’était divin ! D’une main, je faisais quelques aller retours en moi et avec l’autre main, je me caressais le clitoris ou les seins. Mon orgasme pointa rapidement le bout de son nez mais je jouais avec lui pour que ce moment dure le plus longtemps possible. Je m’arrêtais juste avant de jouir, je laissais retomber la fièvre en moi et je recommençais. Après quelques minutes de ce traitement, je jouis en ne retenant plus mes cris... Je suis resté un moment sur le lit dans cette position a savourer le bien être qui était en moi. Puis j’ai repris mes esprits et je suis allé prendre une douche. Ma cousine se réveilla et la fin de la journée se déroula normalement.

Jusqu’à la fin du mois, je n’ai pensé à rien d’autres qu’à me faire plaisir. Je me suis masturbé dans toutes les pièces de la maison, dans toutes les positions et avec tout ce que j’avais sous la main : mes doigts, les jouets de ma tante, mon oreiller, des bougies, ... Dès que j’avais quelques minutes pour moi, je me caressais. Lorsque je me réveillais, quand ma cousine faisait la sieste, ... Même lorsque ma tante était présente, quand j’allais aux toilettes ou sous la douche...

Ma tante ne le sait pas mais c’est elle qui m’a donné ce gout pour la masturbation... Elle a refait sa vie avec quelques hommes mais ca ne durait jamais très longtemps. Aujourd’hui, elle a 49 ans, elle est célibataire et je suis certaine qu’elle continue à se faire plaisir chaque soir. Et qui sait, peut être qu’elle a aussi donné l’envie de se caresser à sa fille, ma cousine, qui vit encore avec elle aujourd’hui.

Depuis cet été, je suis retourné plusieurs fois chez ma tante et tous les soirs, j’ai eu droit à ce même rituel de sa part. Et cela fait maintenant 16 ans qu’il ne se passe pas quelques jours sans que je ne me fasse plaisir.








align="middle" quality="high" bgcolor="#000000" name="9404_PD_315x300"
allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false"
type="application/x-shockwave-flash"
pluginspage="http://www.adobe.com/go/getflashplayer"
flashvars="siteurl=aff.publicdisgrace.com&sitename=publicdisgrace&natsid=christinearven&program=revshare&campaign=flash"
>



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés, d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication

Entrez votre pass abonné

Commentaires

Logo de Dominique Durieux
mercredi 20 avril 2016 à 08h30 - par  Dominique Durieux

Bonjour ,je dois dire que ce recit excitant me plait vraiment beaucoup et que je ne me prive pas de me caresser en le lisant et en le relisant etje ne me cache pas de l’avouer sans honte , oui j’aime cette atmosphere ou une femme de 34ans se donne du plaisir alors que sa jeune niece se caresse et se fait aussi jouir tellement excitée par les soupirs de sa tante qui se fait du bien sans tabou, je crois que c’est humain et qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien ,peut etre que la tante aurait aimée se caresser devant sa niece en se laissant aller à des confidences qui trouble les esprits et les sens qui sont alors tout en emoi. Un grand Bravo à la personne qui a ecrite ce delicieux recit . Dominique .

Navigation

Articles de la rubrique

  • Mon apprentissage de la masturbation

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur