Qu’il est bon de vivre ses fantasmes

samedi 19 janvier 2008
par  Lily
popularité : 1%
1 vote

Aujourd’hui, je veux vous dire mon ressenti de la journée du 19 janvier 2008, une journée que tant de femmes vivent dans leur tête, en fermant les yeux. Elles se laissent aller à leur imagination, leurs plaisirs arrivent car elles ont des pensées coquines. Mais la réalité est tellement plus forte. Moi !!! qui ai connu le libertinage sage, ce qui m’a permis de rencontrer mon Franck qui lui avait déjà gouté au sm.

Par petites doses, cet homme m’a initiée aux plaisirs de la soumission et petit à petit je suis devenue très demandeuse, très gourmande. Mon premier plaisir avec Franck c’est la première séance photo qu’il a faite de moi, à moitié dévêtue. Je me sentais femme, désirable. Fini la petite femme d’intérieur qui ne s’occupait que de ses enfants et de la maison ! Enfin j avais rencontré la personne qui me donnait l’occasion de vivre mes fantasmes.

On a mis un moment avant de rencontrer notre premier couple sm. Il fallait que cette rencontre ne reste qu’un jeu. Franck discutait de temps en temps avec des gens, mais toujours le doute s’installait en moi, jusqu’au jour où il m’a fait dialoguer avec vous ! Marquise et Lion. De suite j’ai eu une bonne impression et l’envie enfin de les rencontrer. Marquise et moi-même sommes devenues très complices sans même nous connaître. Pendant les 10 jours qui précédèrent la rencontre, la tension montait, les films défilaient dans ma tête, mais aucune peur, juste celle d’être à la hauteur. J’avais deux raison de faire cette rencontre et je ne peux pas donner l’ordre exact de ses raisons, donc je les écris comme elles me viennent : montrer à mon Franck qu’il avait fait de moi une bonne soumise et l’autre raison est !!! que j’en avais une grande envie.

La veille de cette rencontre j’ai peu dormi, pourtant je me suis levée en ce samedi très fraiche et heureuse. J’ai passé un temps infini à me doucher, me maquiller… Je l’ai fait tellement tôt que plus rien ne devait se voir à leur arrivée.

Les hommes avaient planifié notre journée. Marquise et moi ne devions pas nous voir. Donc pour cela yeux bandés. Franck devait aller chercher nos amis à leur arrivée dans notre ville. Lion a téléphoné pour dire qu’ils étaient à 5 km de la maison. Les tremblements m’ont pris. Je me suis retrouvé à moitié dévêtue, attachée à genoux sur le lit, yeux bandés, et là Franck est parti. Je peux pas expliquer ce qui se passait dans ma tête à ce moment là ! Faut le vivre !! Je n’ai pas été longtemps seule mais cela me paraissait interminable. Puis j’ai entendu la porte d’entrée... des pas dans le couloir, puis dans la montée d escalier... J’étais là sans pourvoir bouger, les fesses à l’air, les mains très moites. Ils sont arrivés tous les trois. Marquise comme moi ne pouvait me voir. Un calme absolu dans cette chambre... juste le bruit de ma respiration qui était de plus en plus forte, puis Franck a fait approcher Lion de moi et m’a présentée sous le nom de Lily. Je le sentais tourner autour de moi, m effleurer, et un soulagement quand il m’a dit que j’étais belle. Après se fut la présentation à Franck de Marquise. J’entendais mon homme mais je le voyais pas. Je savais qu’il la trouvait jolie et attirante. Ma gorge était serrée car j’avais moi aussi envie de voir nos amis. Là, ils nous ont fait nous asseoir pour nous remettre un peu de cette première émotion, mais toujours yeux bandés. Après la pause, ils nous ont dirigées dans la pièce, nous ont installées debout, nous ont mises nue ; il ne nous restait sur le corps que les bas, le bandeau et le bracelet de cuir et collier et ce fut la séance de bondage. Je n’avais jamais fait cela. Ce fut Lion qui s’est occupé de moi. Quand j’ai senti ses mains accrocher la ficelle à mon collier, j’ai ressenti un bien-être, mon corps avait ses envies, mon entrecuisses un volcan mais j’essayais de pas faire trop voir, puis il contourna ma chair de ses ficelles, partie par partie. Plus j’étais ficelée, serrée plus j’appréciais. Il s’est occupé du moindre détail, même mon petit bouton d’amour était pris au piège. A chaque mouvement de mon corps la ficelle se tendait et faisait monter mes désirs. Puis ce fut le tour de Marquise. L’attente pour moi a été dure ; mais m’a permis d’imaginer les formes de Marquise. Sans la connaitre elle m’a donné envie. Ils nous ont rapprochées, mises face à face, puis on s’est retrouvé attachées légèrement l’une à l’autre. Je sentais son corps sur ma peau, je sentais son odeur, j’effleurais ses lèvres. Nos langues se sont mélangées un court instant ; car ces messieurs ont trouvé que l’on allait vite en besogne. Ils nous ont séparées et ont enlevé nos bandeaux afin de nous découvrir. L’instant a été encore plus beau que je l’avais imaginé. Elle était là devant moi, souriante, provocante, belle. Quels merveilleux jeux nous allions jouer. Ces messieurs ont compris que nous étions prêtes et donc ont mis leur grain de sel. Ils savaient que nous attendions que cela. L’un prit un fouet, l’autre une cravache ! Nous nous tenions toutes les deux comme si on dansait le slow rythmé par la musique des coups. Nous nous regardions dans les yeux, un sourira aux lèvres. Nous avions j’imagine la même pensée (ils céderont avant nous) nous étions rouge, plus moi que Marquise, puisque j’étais novice.

Les heures tournaient mais nous tenions toujours la forme. Par moment Franck prenait ma main pour que je sente son érection, cela me rendait folle de sentir son sexe si dur. Lion dans le même état ! Mais ce sont de merveilleux maitres. Ils ont patienté. Nous ont laissées languir et cela nous excitait de plus en plus. Marquise et moi nous nous caressions jusqu’au plaisir, on se fouillait à tour de rôle, se léchait. C’était doux et agréable, puis un moment j’ai eu envie de devenir homme. J’avais envie de pénétrer Marquise. Avec naturel je suis allé chercher un gode ceinture, me suis mise à genoux face à sa fente et doucement j’ai entré d un coup de rein ce gode bien membré ; je regardais son visage lumineux, le mien devait l’être aussi. J’étais vraiment rentrée dans ce rôle, puis je voyais le regard de Franck sûrement surpris, puis celui de Lion devant Marquise. C’était beau, C’était bon. J’étais tellement dans le jeu, et d’entendre Franck me dire que j’étais belle comme ca.

Après ces messieurs se sont occupé de nous. Les caresses étaient plus franches, plus fortes mais pas moins bonnes. Les mots un peu crus mais bien placés (petite salope pour Lily vaut ma puce pour Nadine !).J’ai aimé le moment où Lion a pris son pied. Il l’a bien exprimé. J’aime voir le plaisir de l autre. Je savais que j’allais avoir une surprise. Mon homme me l’avait murmuré dans l’oreille et, le moment venu, je me suis retrouvé à nouveau yeux bandés, main attachées. Nouvelle tension… allongée sur le matelas, jambes écartées, j’ai senti quelque chose de froid… de gélatineux… des doigts qui glissaient entre mes lèvres. J’avais reconnue à qui ils appartenaient : c’était ceux de Marquise ; elle pénétra un doigt… puis deux… puis trois… puis mon souffle se coupa car j’avais compris son but, un peu prise de panique car j’ai toujours craint cela. Elle continua doucement tentent de me rassurer, mon homme me caressait le clito, en même temps Lion filmait et moi je sentais que je me décontractais doucement. Elle a donc pu rentrer sa main… son poignet. C’était trop bon.

Je pense que nous avons tous été satisfait de cette journée qui fut finalement trop courte ; je souhaite à tous ceux qui ont des fantasmes de les faire, ne pas rester sur une faim d’amour, de caresses. Mais surtout ne jamais confondre sentiments et jeux. Je vous remercie mes amis pour ces moments agréables que nous avons passés tous les quatre et nous comptons Franck et moi vous revoir.



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique

  • Qu’il est bon de vivre ses fantasmes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur