Les collectionneuses de Phallus

Mon fantasme décrit en récit fictif
lundi 12 mars 2012
par  Minucien
popularité : 2%
9 votes

Je me réveille un matin nu couché sur un lit de petite dimension qui se trouve au milieu d’une grande chambre de style ancien. J’ai les mains attachées sur les barreau de la tête du lit et mes pieds sont également liés et mes jambes bien écartées. Je ne sais pas où je me trouve et non plus comment je suis arrivé là. Mon dernier souvenir est une soirée dans un club de nuit.

1/4 heure plus tard, une femme entre dans la chambre. Une belle femme de 65 ans teint bronzé pastel. Elle a des cheveux longs couleur poivre-sel coiffés avec une queue de cheval. Elle porte des boucles d’oreille créole. Elle est habillée d’une blouse légère rose et courte qui laisse à découvert de belles jambes sportives. On devine une petite culotte bleu ciel à travers sa blouse. Elle est aussi chaussée de talons hauts. Elle s’approche de moi. Elle me dit qu’elle est la maîtresse de maison. Elle m’explique que je suis son prisonnier et que je fut capturé dans la boîte de nuit ou je passait ma soirée après m’avoir drogué. Et que je me trouve dans un lieu secret isolé du monde.

La vue de cette femme qui vient vers moi en me regardant alors que je suis nu, me donne une érection. Mon sexe se bande en se courbant vers le bas comme c’est le cas à chaque fois. La femme se place devant le lit face à moi. Se penchent légèrement en avant dévoilant un décolleté et une belle poitrine mi-cachée par son soutien-gorge. ; me prend le sexe avec ses mains aux ongles longs et vernis en rouge. Elle me dit belle pièce. La femme me dit qu’elle collectionne les sexes d’hommes en les coupant et que je suis le suivant. Mais elle précise que mon émasculation sera que pour ce soir en présence de ses 4 filles et de la gouvernante. Et que d’ici là je resterai nu et attaché sur ce lit.

Le soir venu ; la maîtresse de maison, ses 4 filles et la gouvernante entre dans la chambre. La maîtresse de maison me dit que c’est l’heure de mon émasculation. Ses filles sont âgées pour la plus jeune de 20 ans et de 33 ans pour l’aînée. La gouvernante est une belle espagnole de 50 ans. Toutes sont en mini-jupes très courtes jambes nues et talons hauts. Seule la gouvernante porte une mini-jupes en habits de femme de ménage. Elles ont toutes des ongles des mains long et vernis de rouge. Elles se mettent en demi-cercle autour du lit face à moi. J’ai une érection bien plus dure que d’habitude. Une excitation supplémentaire par le fait d’êtres nu devant 6 femmes sexy.

La mère me dit que d’habitude il faut choisir celle qui va me masturber et me couper le sexe. La masturbation me dite-elle est pour recevoir mon dernier orgasme et pour ramollir mon sexe qui sera plus facile à couper. Mais aujourd’hui elle me dit que ce sera sa fille cadette qui va ma castrer. Elle veut pour ses 20 ans émasculer son premier homme.

JPEG - 22.3 ko
mon sexe courbé en erection
Mon sexe que j’aimerai que des femmes fassent semblant de me le couper après m’avoir attaché

La fille cadette me saisit le sexe avec sa main et se met à me branler. L’orgasme arrive assez rapidement. Une éjaculation précoce due à l’excitation par la présence des autres femmes qui regardent la scène. une fois l’éjaculation terminée ; la gouvernante me nettoie le sexe avec des lingettes humides. Elle va ensuite chercher au fond de la chambre un plateau avec le couteau qui va servir à me castrer. Elle tend le plateau à la fille cadette et cette dernière prend le couteau avec sa main droite. Sa mère lui explique de bien me couper le sexe à la base de la verge pour obtenir un plus beau trophée. La mère m’avertit que je vais ressentir une vive douleur et que mes couilles ne seront pas coupées.

La fille cadette se met au bout du lit face à moi. Elle me saisit bien le sexe avec sa main gauche en me tirant un peu la verge. Pendant que les 5 autres femmes me maintiennent pour que je ne bouge pas trop lors de l’émasculation. Je sens le froid de la lame sur la base de ma verge. Je devient tout chose et je me sens bizarre de me dire qu’à l’instant même je suis en train de me faire couper le sexe par 6 femmes. Curieusement je ne ressens aucune douleur alors que j’ai normalement le sexe coupé. Probablement l’adrénaline et mon état second qui m’a fait oublier la douleur. Je vois déjà les 6 femmes rigoler pendant que la cadette brandit haut la main mon sexe coupé comme un trophée. Mais quelques secondes plus tard je ressens toujours une main me tenir le sexe. L’une des sœurs, celle de 33 a fait stopper à une fraction de seconde le châtiment ultime que peut subir un homme. Il s’en est fallu de peu pour que je perde définitivement ma virilité.

La sœur de 33 ans explique à sa mère que mon sexe en érection qui se courbe est une curiosité et qu’elle voudrait bien en faire un objet sexuel. Les 3 autres sœurs se disent pourquoi pas. "Jusqu’à présent nous avons que coupés les sexes alors que l’on pourrait pour une fois utiliser un homme comme esclave et objet sexuel". La mère accepte. Mais elle m’explique que je serai toujours nu à leur disposition. Que je devrais une obéissance totale sans quoi elle pourrait reconsidérer une éventuelle émasculation. devant ce fait accompli je ne pouvais défier des femmes qui aiment émasculer les hommes.








align="middle" quality="high" bgcolor="#000000" name="10745_DiB_315x300"
allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false"
type="application/x-shockwave-flash"
pluginspage="http://www.adobe.com/go/getflashplayer"
flashvars="siteurl=aff.divinebitches.com&sitename=divinebitches&natsid=christinearven&program=revshare&campaign=flash"
>



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Logo de Helio
samedi 28 septembre 2013 à 22h25 - par  Helio

mon fantasme serai de faire castrer de cette façon

Logo de solange.piggy
jeudi 27 décembre 2012 à 08h30 - par  solange.piggy

humm, j’aimerais tellement subir çà mais en cédant mon pénis et mes testicules...

Logo de Henri Kenney
vendredi 11 mai 2012 à 07h42 - par  Henri Kenney

humm merci ton histoire nous fait bander de plaisir il souhaite que tu nous écrire la suite ou tu sert d’exclave sexuelle la suite S’il-Vous-Plait. Merci
Henri Kenney

Navigation

Articles de la rubrique

  • Les collectionneuses de Phallus

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur