Contes de Noël 2006


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 7 janvier 2007
par  Alex Cordal

Le traineau de Noël

La maison des Noël ressemblait à une tâche lumineuse perdue dans l’immensité neigeuse. A l’étage, Marie s’affairait à empaqueter les cadeaux en attendant le retour d’Albert son époux. Comme chaque 24 décembre, elle aidait Albert à préparer sa tournée. Il y avait énormément de sex-toys, cette année. Marie remarqua avec envie les nouveaux modèles de godes et autres plugs. Elle aurait bien aimé en essayer (...)

dimanche 7 janvier 2007
par  Isatitou

Le Noel du Marquis de Sade

Il était une fois, lors de la veillée de Noël, en son château de Lacoste en Vaucluse, le Marquis de Sade à l’aube de ses 75 printemps, en compagnie de sa compagne Justine de 20 ans sa cadette.
Devant la magistrale cheminée, où un tronc d’olivier incandescent tente de réchauffer la haute salle, une longue et massive table en chêne, s’enorgueillit des délicieux desserts de Noël.
Marquis, une veillée de (...)

dimanche 7 janvier 2007
par  Sortilège

Noël en surprise

Les jours de Noël réservent bien des surprises. Le temps n’est plus linéaire, rien n’est ce qu’il semble être, sauf le plaisir.
Il lui avait promis un Noël en surprise, comme on dit une caille en papillote.
Il lui avait demandé de partir vêtue seulement d’une combinaison de ski, et rien d’autre.
Elle l’avait laissé tout organiser, elle voulait une surprise totale.
Le petit avion chaussé de patins les (...)

dimanche 7 janvier 2007
par  VieilAmi

Mon Noël 2002

Il est de ces périodes où rien ne va, ou tout du moins, où tout va de travers, où l’on ne maîtrise plus rien. Or ne plus contrôler le cours de sa vie, voilà une notion bien éloignée de l’idée que je me faisais de ma propre vie. C’est tout simplement un non sens. Comprenez moi, jusqu’à ce Noël 2002, chaque instant vécu je l’ai décidé. Lorsque sur les bancs de l’école j’étais encore en âge de rêver au prince (...)

dimanche 7 janvier 2007
par  Rainier

La mère Noël

Et voici ta tenue, j’espère quelle va te plaire, de toute façon tu n’as pas trop le choix. Les fêtes de fin d’années vont êtres chaudes, surtout pour toi ma chienne.
Et voilà, un nouveau défi pour moi. Voyons voir cette tenue. J’ouvre le carton et j’en sors : une paire d’escarpins rouge avec des talons hyper haut ( 12cm mini) munis d’une sangle à la cheville, un catsuit en résille rouge, un collier avec (...)

dimanche 7 janvier 2007
par  Mademoiselle

Marie et le père fouettard

Chaque année à l’approche de noël, Marie se réjouissait de l’atmosphère de ces fêtes …C’était une femme gentille et généreuse , toujours prête à servir …et pour les autres il s’agissait surtout d’une « bonne poire » …Mais cette année, Marie avait été lasse de se faire abuser ainsi par ses amis …Aussi durant cette année , elle fut une très vilaine fille , jouant des mauvais tours , répondant vulgairement à son (...)

dimanche 7 janvier 2007
par  Kaneda

Marie Noël et Jean Balthazar

Jean-Balthazar avait passé une dure nuit. Il rentrait chez lui, fourbu, après de longues heures passées à fouetter les gens méchants. Autant la nuit de Noël pouvait être une douce et belle nuit pour ceux qui avaient œuvré pour le bien, autant elle s’avérait une nuit de calvaire pour ceux qui avaient fait du mal délibérément. Et Jean-Balthazar avait beau se dire que son travail était nécessaire, il n’aimait (...)

dimanche 7 janvier 2007
par  Sarahh

Marie et la magie de Noël

Marie était rêveuse ce matin là, tout autour d’elle lui faisait penser à la magie de Noël, les rues, les maisons et les magasins scintillaient de mille lumières et elle se revoyait enfant songeant aux cadeaux que le papa-noël lui déposait devant ce sapin qu’elle avait décoré avec toute sa famille.
Mais elle était adulte à présent et doutait de la magie de ces instants d’avant.
Pourtant, elle voulait y (...)

dimanche 7 janvier 2007
par  Dan

En attendant Noël

La journée vient de se terminer, la fête du quartier se termine, il est 3 heures du matin et seuls quelques groupes sont encore présents ; des jeunes adolescents qui se connaissent depuis longtemps et qui viennent de décider un nouveau jeu.
Les 3 dernières jeunes filles présentes, les yeux bandés, devront deviner qui est la personne en face d’elle ; les deux peuvent se toucher, se caresser, (...)

dimanche 7 janvier 2007
par  kingliart

Mon beau sapin

Cette année tu as décidé de ne pas dépenser inutilement de l’argent pour acheter l’arbre de Noël. Évidemment cela ne m’a pas plu. Et ça ne me plaît toujours pas.
Cela doit faire deux semaines ou peut-être plus que j’attends ici que tu veuilles bien arrêter de me décorer. Tous tes amis sont venus m’admirer. Certains sont venus tâter de très près. Je ne sais évidement pas qui est là et je n’entends personne (...)

Commentaires récents

28 octobre

Un texte d’une qualité exceptionnelle, Bravo à celui ou celle qui l’a écrit !

26 octobre

Merci pour votre commentaire, j’en tiendrai compte pour mes prochains écrits mais maintenant qu’il est écrit je ne peux plus revenir sur cette situation.
Mais avait-elle envie de lutter contre cette (...)

25 octobre

Texte atypique par le ton employé et charmant.
Cette idée d’expliquer la puissance des mots et la comparant aux mathématiques, c’est assez spécial mais j’ai aimé.
C’est agréablement écrit aussi.
Bravo (...)
Voilà un texte vraiment érotique et fort bien écrit, c’est un vrai plaisir ! Certes, il y a là de l’attentat à la pudeur caractérisé sur la voie publique, mais cela fait sans doute partie de cette (...)

23 octobre

Bonjour Verdu,
un agréable récit au style clair. J’espère que vous allez rapidement en publier la suite.
Sylvain de Perry.

16 octobre

bonjour
j’aurais bien voulu connaître la suite de ce récit et le sort de Tiffany, dommage que désir de maitre n’ait pas continué le récit

14 octobre

Très belle histoire très bien écrite. Les improbables trios au long d’un improbable voyage sont délicieux. ça donne envie de s’y balader. Mais j’imagine que l’effet de la petite touriste française doit (...)

10 octobre

Magnifique récit plein d’erotisme on a hâte de lire la suite
bravo à vous

6 octobre

Un début bien écrit, qui se lit sans difficulté.
Mais au fond, il est consternant de constater la facilité avec laquelle Virginie bascule : aucune trace d’une réelle lutte intérieure, d’une volonté (...)
Oserai-je dire que le corps de l’histoire est assez banal ?
Mais l’introduction ne l’est pas, et la conclusion est... extraordinairement originale. Elle ouvre sur des possibilités de suite qui, je (...)

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur