L’autorité de ma femme -2-

2° partie
mercredi 2 mars 2016
par  Sylvain de Perry
popularité : 1%
1 vote

Sur les étagères du placard reposent différents godes, de toutes longueurs et épaisseurs.
Cendrine m’alloue deux claques sur les fesses, m’ordonne :
— Allez, va te mettre à plat ventre sur le lit.
J’avance, monte sur le lit, large d’au moins un mètre, me place à plat ventre. La fraîcheur du cuir me fait du bien. A plat dos, ça m’aurait rafraîchi le derrière.
Cendrine s’approche de moi alors que Karen s’affaire dans l’armoire vitrée dont elle a ouvert la porte, me fait tendre les bras vers l’avant, cercle mes poignets d’une paire de menottes, contourne le lit, me fait placer mes cuisses dans les rigoles métalliques, les immobilise au moyen de deux courroies de cuir, qu’heureusement elle ne sert pas trop.
Karen se retourne, tient en main un cylindre, au sommet évasé, long d’une vingtaine de centimètres, s’approche de ma tête, explique :
— C’est un tube punitif. Quand il sera dans ton cul, il va fondre en, disons une bonne heure voire un peu plus. Seulement c’est du piment et baume du tigre mélangés…
Je la coupe car je comprends qu’en fondant ça va me chauffer à l’intérieur :
— Non ! Non ! Tu es folle… Aaaaaaaye !...
Cendrine m’a claqué par deux fois les fesses, bien exposées par ma position, me tance :
— Tu n’as pas à dire qu’elle est folle. Quand cette punition pour m’avoir pété au nez sera achevée, j’espère que Karen te donnera une fessée pour l’avoir ainsi traitée.
Mon épouse dit à Cendrine :
— Met lui du gel, sinon le tube va fondre avant d’entrer.
Cendrine s’empresse, gante sa main droite de latex, prend un pot de gel sur la tablette voisine, l’ouvre, plonge son index dans le gras, écarte mes fesses d’une main, étale le gel sur mon orifice tout crispé de peur.
Elle en reprend, fait pénétrer son doigt afin de lubrifier ma paroi interne, puis déclare :
— C’est bon, tu peux y aller.
Karen passe derrière moi, Cendrine tient mon cul bien ouvert. Je sens le tube se poser sur mes fronces.
Quand mon épouse pousse, la dilatation, malgré la finesse de l’engin, m’étire les chairs et me fait crier :
— Ouiiiiiiille !...
Je serre les fronces de mon orifice anal, mais le tube poursuit son avancée, aidé par le gel et le fait que lui aussi est gras.
J’ai beau secouer mon derrière, tenter de serrer mon conduit, je sens le long tube continuer sa progression.
Karen l’introduit complètement, l’achève en faisant pénétrer son doigt en moi afin qu’il soit entièrement enfoncé, puis ressort son doigt.
Je tente d’expulser l’intrus, mais en fait il reste collé.
Je souffle, sens comme un grand froid baigner mon conduit ; cela dure à peine une minute, puis ça se met à chauffer d’abord doucement, puis la chaleur augmente, jusqu’à devenir forte.
Le tube semble fondre un peu.
Ma respiration se calme alors que le froid remplace la chaleur, mais cette fois de façon plus glaciale.
Je remue mon derrière pour tenter de faire sortir l’envahissant tube, mais rien n’y fait.
Je supplie mes deux tourmenteuses qui me regardent :
— Enlevez-le… S’il vous plaît…
La chaleur reprend ses droits, si j’ose dire :
— Ça chauffe… Trooooooop… Asssssssez…
Karen me caresse le visage, dit :
— Comme ça tu vas comprendre qu’il ne faut pas péter au nez de celle qui te fesse. Ça te servira de leçon.
Vingt minutes plus tard, l’alternance chaude et froide cesse.
Ma femme essuie la sueur de mon cou et mon visage avec une serviette, Cendrine libère mes poignets des menottes, dit :
— Karen, tu dois le fesser, il t’a traité de « folle » tout à l’heure.
— Rassure-toi, je n’ai pas oublié. Mais je la lui garde en compte. On verra ce soir, après dîner quand je vais commencer son apprentissage anal. LIRE LA SUITE

1° partie .................................................. 3° partie




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur