Chienne

5 - Naissance d’une chienne
dimanche 6 juin 2004
par  Monsieur Ange et petite soumise
popularité : 1%

Après ce fougueux baiser il y eu comme un moment de grâce , chacun appréciant le silence et la jouissance ,enveloppé dans un cocon de béatitude.

Puis Mon Maître rompit le silence m’annonçant, comme une récompense, une surprise. Je devais me rendre dans Sa chambre à quatre pattes et l’y attendre.

Il revient habillé de pied en cap. J’avais dû sous ses ordres le réajuster j’avais pris un réel plaisir à laisser mes mains effleurer Sa peau toujours si douce après l’orgasme.

Il était là devant moi me dominant de toute sa hauteur. Sans un regard pour moi Il prépara l’ordinateur. On allait regarder quelque chose, un film ? Je n’en savais rien à ce moment.

Puis Il s’installa sur le lit, et comme on le fait à un chien il tapa le matelas me donnant ainsi l’autorisation de le rejoindre… Lui assis je dus m’enrouler autour de lui ma tête reposant sur ses jambes…

La projection commença… Quelle fut ma surprise lorsque je compris qu’il s’agissait d’un dessin animé de mon enfance… Mon cœur se serra de joie et de reconnaissance pour Mon Maître qui me faisait un tel cadeau et qui en même temps me faisait sentir que je n’étais pas grand chose… Que je n’étais encore qu’une gamine bonne à regarder des dessins animés…

Mes fesses nues étaient tendues vers Lui qui les flattait généreusement me ramenant ainsi au statut de corps dévoué à Ses bons plaisirs…

La tête posée sur ses jambes je regardais avec intérêt le petit écran mais sans m’en rendre compte mes mains courraient sur Son corps, caressaient Ses jambes, Son ventre, Son sexe caché par le pantalon… J’étais parfaitement entrée dans la peau de mon personnage que je le faisais maintenant sans y penser même en faisant autre chose…

Très vite le membre vigoureux se réveilla… Je dus alors débarrasser Mon Maître de Ses atours.

— Suce ! Et fais le bien…

Goulûment je me penchais vers ce sexe fièrement dressé… Prenant en compte tous les conseils prodigués par Mon Maître ainsi que mon intuition je me mis en devoir de le faire gémir de plaisir…

Mon Maître n’était pas en reste, Ses mains pinçaient, caressaient mon corps, fouillaient mon sexe… Je retenais rien des gémissements qu’Il m’arrachait…

Je sentais l’excitation monter chez Lui et très vite n’y tenant plus Il me repoussa avec rudesse.

— A quatre pattes ! Tu m’as bien excité ! Maintenant je vais t’honorer !

— Oh merci Monsieur Ange ! répondis-je avec émotion à cette réplique qu’il me cracha d’une voix brusque et cassante.

Je me retrouvais rapidement sur les genoux relevant au maximum ma croupe qu’Il attrapa à pleine main écartant du genoux mes jambes. Et sans crier gare d’un violent coup de rein me pénétra. Cette attaque soudaine m’arracha un cri de stupeur.

— Ah tu aimes ça petite soumise !

— Oh oui Monsieur Ange… J’aime que vous me preniez ainsi…

Les violents coups de buttoirs s’enchaînèrent à une allure fois, me faisant perdre un peu plus la raison… Et sans m’en rendre compte des mots franchir mes lèvres… Mots qui se révélèrent par la suite très importants…

— J’aime ton cul ma petite soumise ! Tu aimes ça !

— Oh oui Monsieur Ange j’aime ça… Oh oui prenez moi comme une chienne ! Comme la chienne que je suis !

— Oui ! Tu es ma chienne ! Ma petite chienne en chaleur !

Et Il ponctua sa phrase d’une claque sur chaque fesse sans pour autant arrêter ses va et vient.

Et au moment ultime dans un râle rauque :

— Ah tiens prends ça ma chienne !

— Merci Monsieur Ange… Merci… Murmurais-je une fois la tempête calmée alors qu’Il s’allongeait à demi sur mon dos.

Il me caressa les cheveux comme on caresse la tête d’une chienne…

— C’est bien ma chienne ! Bravo tu as été très bonne aujourd’hui…

Il fit une pause Il avait un peu de mal à se remettre tout comme moi, je restais silencieuse respectant son repos.

— A partir d’aujourd’hui tu deviens Ma Chienne… Tu devras donc te comporter en conséquence mais nous verrons plus tard les formalités de ce nouveau statu.

Je remerciais chaleureusement Mon Maître d’un fougueux et passionné baiser.

— A demain Ma Chienne…

— A demain Monsieur Ange… Merci…

Ainsi cette après-midi là devant un dessin animé de mon enfance je suis devenue La Chienne de Monsieur Ange… Sur l’instant je n’ai pas pris toute la mesure de cette révélation, j’étais flattée cela n’allait pas au delà… en fait c’est plus tard ce même jour, dans le métro en revivant les derniers événements que j’ai compris…

J’ai alors compris comme je tenais à Monsieur Ange, comme je tenais à Petite soumise… Que ces deux personnages étaient importants pour mon équilibre…Que j’aimais encore plus Mon Ange, car grâce à lui je comprenais des facettes de ma personnalité et que surtout je pouvais les exprimer… Ainsi je lui appartenais complètement… Ainsi j’appartenais encore plus à Monsieur Ange qui pouvait décidément faire ce que bon lui semblait de moi et de mon corps…

J’aime être Votre Chienne Monsieur Ange et espère pouvoir encore longtemps vous satisfaire et évoluer entre vos mains…

Devenir une femme épanouie grâce à vous…

Merci Mon Ange… Je t’aime.

*****

Ce petit cours sur la fellation réussi avec brio par ma petite soumise me laissait rêveur. J’étais plongé dans certaines limbes de bonheur. Aussi, fier de ma petite soumise, je n’avais aucun mal à l’idée de la récompenser.

Depuis longtemps je suis au courant de son penchant pour un vieux dessin animé introuvable de nos jours. Mais je m’étais arrangé pour en récupérer quelques épisodes.

La chose n’a certes rien à voir avec une séance SM, mais le but était ici réellement de lui offrir du bon temps. Mais ce geste n’était pas non plus innocent. Justement, par son insignifiance je la ramenait à sa propre petitesse. Une petite esclave, qu’un rien suffit à contenter d’une part. Et d’autre part une note d’innocence qui la toucherai forcément en plein fouet... Ma très chère et tendre soumise... Rien n’est gratuit.

Voilà donc que je la mène à quatre pattes bien sûr dans la chambre de projection. Je la fais s’installer sur le lit ( certains dirons que je suis trop bon mais ne s’agit il pas ici d’une récompense ?).

Ainsi commence la projection. Elle est nue et moi habillé. Je prend bien soin dans l’installation de sentir son corps tout autour de moi et qu’elle puisse aisément me caresser. L’humeur est bonne enfant, au fur et à mesure je prend bien soin de lui caresser la tête et la croupe. Elle non plus n’est pas inactive et progressivement ses caresses se font de plus en plus insistantes, mon attention quant à la projection diminue. Quelle petite catin ! elle a envie de mon sexe dur et gonflé à m’en faire mal au travers du pantalon !

Bien, petite soumise, tu la veux tu vas la prendre ! A pleine bouche même !

Et elle s’exécute avec une telle dévotion que si je n’étais pas si excité m’aurait ému. Frénétiquement j’ouvre mon pantalon et à peine le membre sortie de son étui le voilà englouti par une vilaine petite bouche avide qui suce avec toute la passion et le savoir faire acquis tout récemment. Diable que c’est divin ! Elle suce comme la reine des catins et alors qu’elle lèche le membre je sens la sève de mon désir monter en moi.

Voir ses lèvres glisser sur mon sexe et le mouiller, sa langue en sortir et lécher malicieusement, sous ce regard pétillant, je n’en puis plus ! J’ai envie de la prendre sauvagement ! de lui donner de grands coups de buttoir jusqu’à la remplir comme une chienne !

Je t’ordonne de te mettre à quatre pattes et n’ai même pas le temps d’enlever totalement mon pantalon que je vois ta croupe se dresser fièrement et réclamer ses honneurs. Vision tout à fait provocante et excitatrice à laquelle je réponds me sans tarder en enfonçant ton con sans autre forme de procès qu’un énorme coup de butoir qui me fait avaler tout entier par toi !

Je ne lui laisse pas le temps de savourer, ici il n’est plus tant de goûter mais plutôt de dévorer. Ainsi mon sexe travaille aidé de mes hanches et de mes mains qui agrippent violemment ses cuisses pour l’obliger à venir s’empaler au plus profond sur mon vit turgescent.

Comment décrire cette extase ? Non, cela est réservé aux anges... Il n’y a pas de mot humain pour le décrire... Cela je le garde en mon sein et le dispense uniquement à ma soumise. Toujours est il que la transe fut telle que ma soumise se mit à parler de la plus exquise des façons, se prêtant à moi comme si elle était une chienne.

Je suis tout de suite frappé par cela. Car dans mon esprit après être devenu une catin elle aurait du apprendre à devenir une chienne. Mais là je la vois sauter les étapes avec force et fierté. En effet il ne suffit pas qu’elle le dise, mais elle se comporte aussi comme une chienne en chaleur sans que je n’ai jamais eu à la traiter de la sorte.

Cela m’emplis de fierté. J’ai l’esclave que tout maître rêverai sûrement d’avoir. Aussi je ne sais si c’est l’émotion ou la sensation physique du va et vient, mais dans une explosion de jouissance je me déverse en elle en râlant de plaisir et en la traitant de chienne.

Je me revois, moment fort, lui dire :

— Oh oui c’est ça ! oui tu es ma chienne ! Allez tiens prend ça chienne !

Rien que d’y repenser cela me laisse rêveur... Je suis si fier et si heureux de t’avoir petite soumise comme chienne...

Je suis un peu abasourdi et, à présent avachi sur son dos, je la flatte comme une bonne petite chienne qui aurai fait la belle devant son maître à sa demande. Je ne suis pas en état de poursuivre, de lui expliquer tout ce que veux dire être une chienne alors qu’elle me semble déjà le savoir. Alors je décide d’en rester là pour ce jour et de laisser Jérémie prendre sa place et serrer son aimée dans ses bras.

Demain sera un autre jour et nous avons tout notre temps pour faire de toi une catin en plus de la chienne que tu es dorénavant... Alors à demain chienne !

PRECEDENT .......................................................... SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur