La prise en main de Nathalie

dimanche 19 juillet 2009
par  nathykara
popularité : 1%

Je passe l’après-midi à flâner, rêver, ça y est ma période de galères est bien terminée.
Je pense à nos étreintes, cette nouvelle sensation que je ressens, jamais je ne m’étais imaginée être amoureuse d’une femme.

Il faut que je me rende à l’évidence, Louise me manque, vivement ce soir que je la retrouve.

Je m’installe confortablement et laisse mes pensées vagabonder, il est vrai que je me pose quelques questions au sujet d’Amélie, sa tenue de domestique est relativement stricte mais tellement sexy.

En effet, cette jeune femme blonde, telle que je l’ai aperçue au déjeuner portait un chemisier blanc transparent car j’ai pu deviner ses auréoles bien pointées soutenues par un redresse seins de dentelle, sa jupe noire très courte en voile laissaient apparaître la lisière de bas en voile auto fixant et juchée sur des escarpins à bride, talons hauts cela va de soi connaissant un peu maintenant Louise.

Amélie a le physique d’un mannequin, étonnant qu’elle s’occupe de la cuisine et de l’intérieur de la propriété de Madame Louise.

L’interphone me tire de mes réflexions, c’est Clément qui vient d’arriver.
Devant l’entrée stationne une grosse Mercedes vitres teintées, Clément en costume (il porte bien l’habit, c’est vraiment un homme à tout faire) me tient la portière.
La partie passager est séparée par une vitre fumée, je ne peux pas communiquer avec mon chauffeur, il y a surement moyen mais je ne le vois pas.

Devant l’entrée, sur le perron Amélie m’attend :

—  Madame est retenue au bureau un petit moment, elle souhaite que je vous prépare pour le dîner voulez-vous me suivre s’il vous plaît.

Elle me précède dans la maison, me fait suivre un long couloir et entre dans un dressing.

—  Madame a choisi cette robe et ces chaussures pour vous, à côte un bain vous attend, détendez-vous je viendrai vous chercher pour vous habiller et maquiller.
Une robe bustier rouge et des escarpins de la même couleur avec des talons … je ne pourrais jamais marcher avec.

Me voilà dans le bain, Humm un délice, un parfum envoûtant, je me laisse aller.

—  Nous pouvons y aller Mademoiselle...

Je suis tirée de ma rêverie, j’en sursaute.

—  J’arrive

Je sors du bain Amélie m’enveloppe d’un épais peignoir et commence à me sécher, quelle douceur, elle doit sûrement sécher Louise.

Ses mains me caressent, me frôlent, font naître un doux émoi, ma peau frissonne, nos regards se croisent dans le miroir.

Nous devons avoir le même âge, quel a dû être son parcours, je n’ai pas le temps de réagir qu’Amélie me presse Madame arrive, rapidement elle me maquille, m’aide à enfiler la robe.

Courte très courte, m’aide à passer les chaussures, j’ai l’impression d’être sur des échasses.

—  Allons rejoindre Madame au salon.

Avec un peu de mal je fais quelques pas, puis me rappelle les conseils donnés par Elodie et j’assure ma démarche.

Le passage devant une fenêtre me fait prendre conscience que je n’ai que la robe sur moi, pas de sous vêtements.

—  Bonsoir Nath, tu es resplendissante, je savais qu’elle t’irait comme un gant.

Louise m’enlace et prend possession de mes lèvres, je suis à nouveau emportée dans un troublions de passion.

—  Nous avons la nuit pour nous deux, laisse moi te dévorer, je n’en pouvais plus de terminer ce rendez-vous pour pouvoir te retrouver.

—  Louise je ne sais pas ce qui m’arrive mais….

Louise m’enlace pose ses doigts sur ma bouche pour me faire taire.

—  Nathalie à partir de maintenant je ne veux plus entendre le son de ta voix sauf si je te questionne. J’ai décidé que tu allais venir habiter avec moi ici, je souhaite vivre ma passion comme je l’entends. Tu as une seule possibilité, écoute bien : à partir de maintenant effectivement tu travaille pour mon agence mais je choisirais les rendez-vous. Financièrement tu n’aura plus rien à craindre j’assumerais tout, en contrepartie
Je Te Veux MIENNE, tu feras, accepteras tout ce que je te propose, ordonne. Je façonnerai ton corps et ton image selon ma volonté, je Te Veux SOUMISE.
Tu n’as que deux mots pour répondre : Oui Madame, Non Madame
Dans un cas tu restes, dans le second cas tu es mise dehors et je te promets les pires clients de l’agence car tu restes liée à moi par contrat.
Alors ?

Je reste figée, que se passe t-il, j’ai du mal à comprendre, le film des derniers jours défile devant mes yeux, je ressens ce trouble vis-à-vis d’elle, je ne me sens pas de partir, de ne plus la sentir prés de moi.

Je prends mon courage à deux mains, baisse les yeux, mon visage s’empourpre.

—  Oui Madame.

—  Amélie apporte le champagne et les bijoux de Nathalie.

La domestique s’approche avec un plateau, deux coupes de champagne et une boîte du même rouge que la robe.

Louise ouvre l’écrin, je découvre un collier de chienne Rouge avec des pierres qui étincellent sous la lumière et quatre bracelets en cuir identiques avec chacun un anneau.
Amélie me les passe aux poignets et aux chevilles, ils s’ajustent parfaitement, sont doublés pour ne pas blesser tout comme le collier que me passe Madame autour du cou.

—  Te voilà parée, un long apprentissage va débuter, mais je sais par avance que tu ne vas pas me décevoir

PRECEDENT .................................................................................... SUITE


ZONE ABONNES

Entrez votre pass abonné

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur