Sous SES ordres

jeudi 22 mars 2012
par  soumise G.
popularité : 2%
8 votes

Elle est devant la porte de la chambre 206, pile à l’heure qu’IL lui avait indiquée. Toujours suivant SES indications, elle porte un chemisier blanc, court déboutonné sur la moitié supérieure, moulant sa poitrine prisonnière d’un soutien-gorge en dentelle noire, avec une jupe plissée bien au-dessus du mi-cuisse, un tanga également en dentelle noire, des bas et des chaussures à hauts talons. Elle est maquillée et coiffée d’une queue de cheval très serrée.

Elle pénètre dans la pièce à peine éclairée, assez grande, à peine meublée. Un lit sur la droite, une chaise et une petite table sur la gauche, un fauteuil dans l’angle au fond à gauche, sur lequel IL est assis.

– « En position ». le premier ordre ne se fait pas attendre.

Elle écarte les jambes et croise les mains derrière la tête, bombant sont torse au maximum et baissant les yeux.

– « Bien. » IL prend le temps de l’observer, elle est si belle ainsi.
– « À 4 pattes. Viens vers moi telle la chienne que tu es. » Elle s’exécute. « Déhanche-toi. Mieux que ça ».

Elle traverse la pièce, sachant qu’IL a une vue plongeante sur sa poitrine. Arrivée à SES pieds, elle se redresse sur ses genoux, mains derrière la tête. IL sort ses seins de leur écrin, les empoigne, pince ses tétons et les tire vers lui. IL se penche vers son oreille et chuchote, en pinçant plus fort :

– « Que tu es belle ma salope... » Puis, plus fort « Écarte les jambes. »

IL lâche les tétons, et sors SON sexe déjà ferme d’excitation.

– « Mains dans le dos et suce . »

Elle s’exécute, commence à lécher langoureusement le sexe sur toute sa longueur, puis prend SES bourses dans sa bouche, l’une, puis l’autre, puis remonte vers le gland, donne des petites coups de langue, prend enfin le sexe en bouche en entament de longs va-et-vient. IL attrape la queue de cheval à la base et marque un rythme plus soutenu.

– « Allez, suce salope. »

IL baise littéralement sa bouche. IL passe sa main libre sous la jupe, sous le tanga et fait pénétrer un doigt dans son sexe dégoulinant de cyprine.

– « Tu aime ça ma chienne. Bien, continue ».

Sous SES caresses, elle est encore plus excitée et suce avec gourmandise. Très vite IL éjacule en maintenant fermement sa tête.

– « Avale, comme la chienne que tu es ».

Elle déglutit et s’écarte un peu, lèche le gland, puis se redresse, les yeux toujours baissés.

– « Qu’est-ce qu’on dit ?
– Merci, Maître, de m’avoir permis de vous sucer.
– Mieux. Debout. Recule et mets-toi en position. »

Elle écarte les jambes et bombe le torse, mains derrière la tête. IL se lève, tourne lentement autour d’elle. IL va jusqu’à la table, ouvre le tiroir, se saisit de quelques pinces à linge et revient vers sa soumise. IL passe son ongle le long de sa colonne vertébrale, agrippe puis griffe les fesses, se place devant elle.

IL attrape son téton droit, le roule, le pince durement et y place une pince à linge. Elle gémit. IL faide même au sein gauche. Elle gémit de plus belle.

– « Tais-toi. »

IL tire les pinces vers le haut, les lâche, les saisit à nouveaux pour les tirer vers lui. Elle mord ses lèvres pour ne pas crier. IL caresse son sexe, pose une pince sur chaque lèvre

– « Écarte mieux que ça »

Elle obéit. Il tire sur les pinces pour ouvrir son sexe, retire le tanga et fixe les pinces aux cuisses grâce à deux lanières tirées de sa poche.

– « Ouvre la bouche, tire la langue. Voilà, tu dois toujours être ouverte pour ton Maître. »



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

jeudi 24 mai 2012 à 14h03

Beau texte d’introduction.

Vivement la suite !

Maitre AngeM78

Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur