Cap

lundi 27 octobre 2014
par  Crabou
popularité : 1%
1 vote

Ce récit est un fantasme mais basé sur ce que j’ai vu lors de mon séjour au Cap cet été et sur des choses que j’ai vécues là-bas ou ailleurs. Il n’est donc pas très loin de la vérité.

—  Ce soir, nous allons passer la soirée chez Clair-Obscur, viens que je te rase le sexe et que je te dégage les seins.
Nous sommes au Cap d’Agde. C’est l’été et le beau temps est de la partie.
Ma femme et Maîtresse me prépare en vue de ce qu’elle souhaite me faire vivre ce soir. Nous allons commencer par aller souper (en belge dans le texte) dans le village naturiste avant de revenir changer de tenue en vue de notre visite chez Clair-Obscur.

Maîtresse sort de la chambre vêtue d’une robe similaire à celle de Mireille Darc dans le Grand blond avec une chaussure noire si ce n’est que le décolleté dans le dos est encore plus profond et que le buste est couvert par une dentelle qui laisse voir ses seins. Sur le devant, une grande fente monte jusqu’au nombril dévoilant le sexe nu et lisse de Maîtresse lorsqu’elle marche ou s’assiet.

Moi, je porte un pantalon dégageant les fesses et le sexe. Il est complété par une poche qui englobe mes couilles et tenue par un cordon qui se balance contre mes fesses à chaque pas et qui ne cache pas le rosebud enfoncé entre mes fesses. Maîtresse me fait enfiler un gilet court en cuir souple.

Nous allons jusqu’à la zone des commerces et flânons dans les boutiques. Quel plaisir de voir bouger les fesses de Maîtresse, le début de la raie bien visible grâce au grand dos nu.
Nous ne passons pas inaperçus, c’est le moins qu’on puisse dire. J’aime voir le regard des gens qui plonge vers son sexe lorsqu’un pas un peu allongé ouvre largement la fente de sa robe dévoilant ainsi son sexe. J’aime aussi les murmures des gens voyant le rosebud entre mes fesses ou mon « cache sexe » (exhib sexe serait plus judicieux comme terme).

En arrivant devant le Waiki Beach avec sa terrasse surélevée, lieu permettant particulièrement bien de voir et d’être vu, nous apercevons une table libre en bordure de la terrasse. Nous échangeons un sourire et nous nous précipitons vers la table. Maîtresse prend place sur le tabouret haut. Sa robe s’ouvre rendant ses cuisses et son sexe bien visibles à tous les passants. Les personnes à l’arrière de la terrasse, elles, bénéficient d’une vue imprenable sur sa croupe.

Je me penche par-dessus la table et l’embrasse
—  Tu m’excites. J’ai terriblement envie de toi
—  Il faudra que tu patientes encore un peu et en plus, la soirée te réserve encore bien des plaisirs

Rien de particulier à vous raconter sur le souper (en belge dans le texte) qui a suivi. Nous avons mangé dans le restaurant qui se trouve juste au pied de la terrasse du Waiki Beach. Nous y avons partagé une table avec un autre couple et nous avons échangé nos opinions sur les tenues des gens qui passaient près de notre table ainsi que sur les activités et possibilités diverses offertes dans ce village naturiste qui sort franchement de l’ordinaire.

—  Il est temps d’aller se préparer pour la soirée chez Clair-Obscur
—  Bien Madame, avec plaisir et impatience même.

Nous prenons le chemin de notre chalet. En passant devant Clair-obscur, Maîtresse salue le portier pendant que moi, je passe mes doigts sur la croix en bois qui orne la façade. Je sais qu’elle sera la première étape de notre soirée SM.

De retour devant notre chalet,
—  Reste dehors et déshabille-toi

Elle me tend un rosebud.
—  Pendant que je me change, reste comme ça, la main ouverte montrant aux passants ce qui occupera ton cul pendant la soirée.

Maîtresse rentre se changer. Lorsqu’elle ressort, elle porte des cuissardes et un mini bikini string en cuir. Elle tient un marqueur en main.
—  Tourne-moi le dos

Dans le bas de celui-ci, elle écrit : « Je suis à votre disposition. Touchez-moi ». Elle fait de même sur ma poitrine.
Un petit collier en cuir enserre la base de mon sexe et elle y accroche une laisse. Le rosebud entre dans mon cul (huummm j’adore).
Elle passe ensuite un grand lacet autour de ma taille. Il est terminé par deux grosses pinces qu’elle relie à mon sexe en le passant entre mes fesses puis tend le lacet de façon à ce que mon sexe soit tiré en arrière entre mes jambes. Elle complète ma tenue par une paire de pinces accrochées solidement à mes tétons.

Elle prend la laisse dans une main et une longue cravache dans l’autre.

Nous parcourons longuement le village pour que chacun puisse admirer nos tenues et ma soumission. LIRE LA SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires