MasterB


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 2 février 2016
par  MasterB

L’esclavage d’Amélie

Elles roulaient en silence sur une route rectiligne comme il peut parfois en exister. Une longue ligne droite qui zébrait le paysage traversant la vallée de part en part. De part et d’autre de la vallée, n’était qu’une furieuse nature de montagnes aux roches à nus sur lesquelles zigzaguaient des langues de neige qui n’avait pas fini de fondre sous le soleil printanier. Amélie, la passagère, qui avait (...)

mardi 2 octobre 2012
par  MasterB

Selma

Selma
La CEO vit la porte se refermer avec un petit sourire. Pierre lui avait tenu tête la semaine passée lors de la réunion mensuelle du comité exécutif et voilà qu’il s’en allait la queue entre les jambes, toujours, mais viré. Un directeur de perdu, dix de retrouver se dit-elle dans un soupir. Et puis Pierre commençait à l’agacer avec ses sous-entendus lourds sur sa beauté, la jolie couleur de ses (...)

vendredi 14 septembre 2012
par  master-B

Lisa

J’ai connu Lisa au lycée. À l’époque, c’était une petite jeune fille timide et discrète. Bonne élève, elle était de ce qu’elle laissait paraître, destinée à un avenir professionnel assez prometteur. Je l’ai perdu de vue pendant plusieurs années, et c’est au cours d’un repas d’affaire que nous nous sommes retrouvé par hasard autour de la même table.
Elle était devenue responsable commerciale d’une grande (...)

mardi 20 mars 2012
par  master-B, MasterB

ELLE

6h00 du matin… elle se réveille dans son petit réduit. Comme tous les matins depuis deux ans, le vibreur qu’elle a introduit dans son vagin la veille au soir se met en route. Chaque jour, ses vibrations la réveillent. Sa main gauche glisse sur son bas ventre lisse et se saisit du cylindre qui sort de sa fente qu’elle extrait doucement de son ventre. D’un geste devenu habituel, elle passe l’engin (...)

mercredi 29 décembre 2010
par  master-B, MasterB

Etre esclave

Mélanie avait 20 ans depuis hier et elle était esclave. Depuis la veille elle portait une double marque. L’une sur son sein droit et l’autre sur le pubis, juste au-dessus de la fente de sa vulve.
Elle avait cru défaillir lorsque le fer rougeoyant s’était posé sur sa chair, lorsque une odeur de couenne de cochon grillé avait caressé ses narines, lorsqu’une douleur intolérable avait envahi son être (...)

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur