Rêve, fantasme... Réalité ?

vendredi 8 février 2008
par  Yannick
popularité : 1%

Les enfants sont couchés, tout le monde a dîné et comme d’habitude (mauvaise habitude) je fume dans la cuisine une cigarette qui fait rire. Ma femme, elle, regarde un feuilleton télé.
Alors que je viens d’éteindre ma "clope", ma femme entre dans la cuisine puis me dit :
—  Depuis longtemps tu me parles de ton désir d’être soumis, ..., ce soir j’ai décidé de te laisser une chance !
Je n’arrive pas à en croire mes oreilles, j’ai toujours eu ce fantasme. Difficile de dire à celle que l’on aime que l’on souhaite être un soumis. Devoir obéir, être humilié, être puni, pas si facile à avouer ce genre de chose. J’ai depuis très longtemps toujours essayer de lui faire comprendre mes envies mais il est vrai qu’il est difficile de comprendre de la part de sa moitié que l’on ne souhaite être à ses pieds...
—  Pars chercher tes satanés jouets, va dans la chambre, je te veux nu comme un ver !
Je ne sais sur quel pied danser !!!
—  Tu mettras ce que tu appelles ton cockring, tu le garderas jusqu’à la fin de la soirée allez zou.... "
Alors que j’allais quitter la cuisine....
—  Tu garderas toujours les yeux baissés, et si tu crois que ce soir est un petit jeu érotique où tu pourras jouir quand bon te semblera, crois-moi, tu te trompes bien, mon petit mari. Puisque tu voulais être soumis, ce soir tu le seras et tu devras obéir que cela te plaise ou non ! Allez obéis et attends-moi"
C’est ainsi, n’y croyant toujours pas que je pars chercher ce sac où je cache bracelets, menottes, cravache,.... Je sens déjà une érection naître en moi. Je suis dans la chambre, isolé, me déshabille. Je suis à présent nu, je bande. Mares mon "état" je pose cet anneau de cuir qui à présent me serre ma virilité comme si mon sexe ne m’appartenait plus. C’est ainsi que sans prévenir, ma femme, ou peut être devrais-je l’appeler ma Maîtresse à présent, entre dans la pièce.
—  Joli soumis ! Tourne-toi, montre-toi. Tu es excité. Afin de te faire passer cette envie et être sur que tu ne vas pas jouer en solitaire, je vais t’attacher.
Oups,..... Elle me met un collier autour du cou auquel elle attache une laisse reliée au barreau du lit. Puis me fait mettre les mains dans le dos afin de me les attacher également.
—  Plus permis de faire joujou sans mon autorisation ! je te laisse, je vais regarder la télé, quand je reviens, j’espère pour toi que ton sexe ne sera plus au garde a vous sinon......
Puis elle me laisse ainsi, nu. Humiliant, de devoir rester dans ces conditions. Cependant, mon excitation ne retombe pas.
J’attends ma Maîtresse espérant qu’elle va vite revenir et peut être même me soulager.... Longues sont ces minutes ou je dois rester dans ma soumission.
Ma femme, elle, regarde tranquillement la télé. M’a t’elle oublié ? La porte s’ouvre, ma femme entre.
—  Je t’avais pourtant prévenu. Tu bandes encore ! Ce sera donc 5 coups de cravaches sur tes petites fesses
Et c’est ainsi que pour la première fois de ma vie, je reçois les coups. Quelle honte !
—  J’espère que cela te servira de leçon et qu’à présent tu as bien compris que tu dois obéir. Je te laisse méditer à tout cela, je retourne à mon film. Sois sage mon chéri, je t’aime
Me revoilà seul, toujours nu. Je crois comprendre que ma femme prend désormais tout cela très au sérieux. Alors que je croyais qu’elle m’avait oublié, ma femme revient et constate que je me suis assagi.

—  Très bien mon petit mari, je vais pouvoir te détacher
Ainsi, elle rend la liberté à mes mains, détache la laisse reliée au lit, mais me laisse toujours mon sexe et mon cou entravés.
—  Tu vas à présent, me servir, va à la cuisine me préparer un thé chaud, puis tu reviendras dans le salon, là j’attacherais ta laisse au pied de la table
Quelle honte être ainsi nu, à quatre pattes dans le salon et ma femme qui de temps en temps joue avec mon sexe et parfois me fesse quand je bouge trop à son goût.
—  Tu dois apprendre à me servir et rester sagement à mes pieds Schlack, un coup de cravache sur mes fesses encore rouge du précédent traitement...
Aieeeeeee J’ouvre les yeux,
Tout cela n’était donc qu’un rêve ????




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Rêve, fantasme... Réalité ?

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur