Second rendez-vous d’Océane

Récits des rencontres d’Océane , découverte du monde BDSM
mardi 10 mars 2015
par  sofia57
popularité : 2%
2 votes

Océane a rendez vous avec son Maître, il l’attend à la gare de Rennes. Il lui a demandé de se libérer pour le weekend.
Elle a eu des consignes :
Elle doit prévoir plusieurs tenues, robe moulante et courte, jupe courte et chemisier en voile transparent , des sous vêtements de salope , des bas bien sur et porte jarretelles , escarpins à talons hauts comme aime son Maître. Elle doit aussi prévoir des accessoires , martinet , cravache, pinces , liens , bandeaux et d’autres choses si elle en a envie

***

Océane est dans le train, elle a posé son sac de voyage a côté d’elle, elle a peur que quelqu’un ne l’ouvre et ne trouve les accessoires ….elle devine qu’il lui a demandé de les amener sachant que cela la mettrait mal a l’aise.
Ce n’est que la seconde fois qu’elle le rencontre , elle a encore le souvenir de leur première séance et des marques sur son corps ...du mélange douleur/ plaisir qu’elle a eue a souffrir car il avait été relativement sévère pour une première fois. Cette alchimie l’avait d’ailleurs déroutée. Au début lorsqu’il avait commencé a la fouetter , la douleur lui avait paru insupportable , elle n’avait pas prononcé le « safeword » car elle ne voulait pas le décevoir mais elle avait pleuré puis crié !! et puis à un moment elle s’était surprise a tendre son corps vers le fouet … à vouloir qu’il continue …qu’il frappe plus fort …elle hurlait mais en redemandait …et il s’était aperçu de ce changement et avait accentué la force des coups et frappé encore et encore ….elle avait joui et s’était écroulée sur le sol tant le plaisir avait été intense.
Il l’avait félicité de son endurance et lui avait dit qu’il en était sûr , elle était soumise et en plus très maso ….. il lui a dit qu’il allait la dresser , qu’elle allait devenir la pire des salopes , toujours prête a ouvrir les cuisses …qu’elle ne serait plus que des trous à remplir, il allait la louer , la prêter à des hommes , des femmes pour leur plaisir , son plaisir à elle importerait peu , il lui faudrait juste obéir sans réfléchir et il était sûr qu’elle allait aimer …. Elle avait eu le cœur battant et s’était sentie humiliée en l’entendant mais elle avait eu la même sensation que sous les coups …la honte était devenue plaisir …elle se découvrait ……………
Il lui avait aussi précisé que jamais il ne la mettrait en danger …qu’il serai toujours là et qu’il prendrait soin d’elle.
Toute à ses pensées, elle n’a pas vu le temps passer et le train entre déjà en gare.
Océane se saisit de son sac, vérifie son maquillage, arrange sa tenue et descend.
Il est là ….devant elle, il la regarde avancer.
— Bonjour Océane, as-tu fait bon voyage ? Le trajet ne t’a pas paru trop long ?
— Bonjour Maître, oui le voyage s’est bien passé et mes pensées allant vers vous , je n’ai pas trouvé le temps trop long.
— Bien , ma voiture est au parking , nous sommes invités ce soir chez une de mes amies , dominatrice comme moi , je lui ai parlé de toi et elle a très envie de te connaitre , elle va participer à ton dressage ce soir
— Oui Maître
Océane est un peu déçue , elle pensait passer cette soirée seule avec lui , elle appréhende de rencontrer cette femme et de subir son dressage , Océane n’a jamais eu ce genre de relations avec une femme et elle sait que si son Maître le souhaite , elle devra avoir des relations sexuelles avec elle et elle a peur …..
Ils avancent vers la voiture tout en discutant de banalités ….
Arrivés devant l’auto, il lui prend le sac des mains et le met sur le siège arrière
— Monte, lui dit-il, mais avant relève moi cette robe et enlève ta culotte … je te veux les fesses nues et ouvertes ….
Elle lève sa robe et s’assoit les fesses directement le siège …elle a relevé sa robe sur ses hanches afin de pouvoir ouvrir ses cuisses …elle se sent obscène mais excitée !!
Maître Pierre l’observait du coin de l’œil.
— Branle-toi !
Elle commence à caresser sa chatte lentement , jouant avec son clito , elle mouille et se mord les lèvres pour ne pas gémir de plaisir .
— Bien ma salope , continue ainsi , branle toi bien …vas- y branle toi plus fort que ça ….je te veux au bord de la jouissance …branle toi mais interdiction de jouir , sinon je te promets que tu le regretteras …..
Hum Océane dégouline, sa cyprine coule sur ses doigts …son clito est gonflé et dur ….elle ralentit sa masturbation lorsqu’elle sent qu’elle allait passer le point de non retour.
— Donne-toi du plaisir ma chienne …je te veux excitée en permanence …je te veux prête à ouvrir tes cuisses …tellement tu auras envie de jouir , vas y branle-toi ….nous allons bientôt arriver.
Maître Pierre a le sexe dur …. à en juger la bosse sur son pantalon.
Océane continue à se branler ainsi jusqu’à ce que la voiture stoppe.
— Descend maintenant et mets tes mains dans le dos …
Océane obéit, elle reste debout près de la voiture, les mains dans le dos.
Il s’approche et lui attache les mains à l’aide d’une cordelette , puis il lui met un bandeau sur les yeux ….il remonte sa robe en l’enroulant autour de sa taille , ouvre les boutons et fait passer ses seins par-dessus et triture un peu ses tétons , ils sont déjà durs et tendus … malgré l’appréhension de sentir ainsi offerte et plus nue que nue ….elle aime cette sensation.
— Avance, lui dit il, nous sommes attendus.
Elle avance, guidée par son Maître bien sûr, car elle ne voit rien.
— Reste là et attend, lui dit il.
Elle entend une porte s’ouvrir, des voix, elle commence à trembler, elle a peur.
— Voilà notre petite salope , je vous en ai parlé , elle est au tout début de son dressage mais c’est déjà une chienne , elle mouille dès qu’on la touche et adore qu’on la regarde .. Je crois que je vais réussir à en faire une bonne soumise. Ce soir est une première pour elle , elle n’a encore jamais été offerte et traitée comme un « objet ». Pas vrai ma salope ?
— Oui Maître
Océane sent des mains sur son corps , un homme lui caresse les seins tout en jouant avec ses tétons , un autre lui caresse le cul et en même temps elle sent une main sur sa chatte.
— Elle mouille cette pute !
Ils continuent ainsi à la palper , la caresser , la branler , elle a toujours les mains attachées , Maître Pierre dénoue la cordelette et elle doit lever les bras …sa robe est enlevée …son soutien gorge aussi et elle se retrouve nue , seulement en bas et porte jarretelles ….
Maître Pierre la fait avancer …elle sent un tapis sous ses pieds.
— A quatre pattes chienne …et tend ton cul !
Elle se mit a quatre pattes …elle entend des bruits de tiroirs que l’on ouvre , des zips de braguettes , elle entend des bruits et devine qu’ils se déshabillent …
— Maintenant, lui dit, il tu vas être fouettée …tu peux gémir , pleurer mais je ne veux pas de cris, et tu ne bouges pas , tu connais le mot magique n’est ce pas mais je te déconseille de ne pas l’utiliser , la séance serait arrêtée mais notre relation aussi , on est d’accord ?
— Oui, chuchota Océane.
— Oui…qui ?
Et un premier coup de martinet tombe …fort , la brulure lui parait insupportable , elle en a des larmes dans les yeux.
— Oui Maître.
— Bien, punissez là !
Elle ne voit pas bien sûr, mais son Maître s’est assis dans un fauteuil juste devant elle.
Océane attend les lèvres serrées, le cœur battant.
Un second coup de martinet. Les lanières maintenant frappent son cul , ses cuisses …son dos , certains coups donnés plus fort que les autres …Océane gémit mais ne bouge pas , son dos et son cul la brule , la douleur est intense …. Soudain elle ne peut retenir un cri de douleur …une douleur intense mais bien ciblée la pend par surprise …. Un de ses « tortionnaires » a changé d’instrument.
— Hé là ma jolie tu aimes la morsure du fouet ?
Elle ne connait pas le fouet bien que voir des corps lacérés par le fouet la fait toujours fantasmer et lui donne envie d’être à la place de la soumise
Mais mon dieu, comme cela fait mal !

PRECEDENT .................................. A SUIVRE







ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Logo de Crabou
mercredi 11 mars 2015 à 18h37 - par  Crabou

J’avais bien aimé le premier épisode. Le second continue à me plaire. Je lirai donc la suite à coup sûr si je puis me permettre ce jeu de mots.

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur