L’ascenseur piraté

partie 1
vendredi 7 octobre 2016
par  Fannydeparis
popularité : 1%
10 votes

Cette résidence de standing vient d’être achevée, il y a trois bâtiments de six étages et deux de huit dans un joli cadre boisé préservé. A moins de trente kilomètres de Paris, ces luxueux logements ont tous été vendus avant même d’être terminés, à de riches clients.
Cet été déjà quelques acquéreurs ont emménagé des appartements, il s’agit de jeunes couples pour la plupart et quelques personnes seules un peu plus âgées…
Manon et son mari viennent tout juste de s’installer, ils travaillent à l’éducation nationale et ont profité de leurs longs congés pour déménager tranquillement avec quelques amis.
C’est une jolie brune de type méditerranéenne de trente ans, elle est prof dans un lycée dit « zone sensible » et son mari Marc est prof de sport dans un collège à quinze minutes d’ici à pied. Dans trois jours, ça va être la rentrée, ils terminent la décoration de leur petit appartement.
C’est un charmant trois pièces, très clair avec une cave, un box de parking et un emplacement au deuxième sous-sol. Un grand ascenseur dessert tout cela…Marc et Manon décident de descendre quelques cartons inutiles pour le moment et de visiter leur nouveau domaine.
Au niveau – 1 ils trouvent facilement leur cave, la 213. Elle est vide, petite et munie d’une simple ampoule. La porte est munie d’un porte cadenas mais pas de chaine ni de serrure, il faudra prévoir cela. Les cartons à peine déposés, Marc enlace sa jeune épouse, il l’embrasse fougueusement puis la colle contre la porte ajourée.
Très vite il remonte sa robe légère dévoilant les jolies cuisses dorées puis un charmant petit string blanc, qu’il écarte prestement pour admirer la fente lisse et parfaite .L’homme retourne la brune, il la plaque vigoureusement contre les planches de bois, les fesses parfaites apparaissent adorablement bombées avalant la petite bande blanche du string.
Marc éteint la petite lumière, Manon se cambre pour offrir sa croupe, elle écarte ses jambes impudiquement pour mieux s’offrir à son homme dont le sexe bandé se présente fièrement à l’entrée de sa féminité déjà accueillante de désir.
Marc est un vrai sportif, il a 33 ans, musclé, bien fait, bien membré et endurant, c’est un amant exceptionnel, attentionné parfois un peu brutal dans les rapports amoureux, ce qui ajoute à son charme de latin ténébreux.
Le long membre a trouvé sa voie, il pénètre d’abord lentement avec une force tranquille, de toute sa taille, arrachant un gémissement de plaisir à sa compagne. Rapidement le rythme change, le puissant piston accélère progressivement, coulissant merveilleusement dans sa gaine ruisselante. L’homme la bâillonne de sa grosse main pour empêcher les petits cris qu’elle pousse à présent à chaque pénétration.
Un bruit de porte qui s’ouvre, les fait se figer en pleine action, l’homme reste planté bien au fond de sa partenaire, immobile. Des pas se font entendre, Manon veux reculer et se cacher mais il l’en empêche fermement, il la plaque encore davantage contre la porte ajourée.
Ce sont des pas lourds certainement un homme un peu corpulent qui approche dans le couloir qui dessert les caves des propriétaires. Marc reprend lentement ses mouvements profonds d’aller et retour, sans faire de bruit, juste de légers clapotis a peine audibles…
L’inconnu ventru passe juste devant leur porte, Manon le voit parfaitement, c’est le voisin du dessus.
Heureusement l’homme n’a rien vu, rien entendu, il cherche lui aussi sa cave qui se trouve au fond du couloir. Satisfait d’avoir trouvé, il repart en sifflotant pendant que les amoureux jouissent silencieusement mais intensément…
Marc à beaucoup éjaculé comme à son habitude, le couple se remet de ses émotions, ils se rhabillent sans un mot…En quittant le couloir des caves, ils aperçoivent une petite porte camouflée qui est fermée à clé. Manon est gênée par le sperme qui s’écoule dans son petit dessous devenu gluant et qui s’échappe sur ses cuisses ,en longs filaments blanchâtres.
Le couple soulagé attend devant l’ascenseur, il arrive enfin, il est vide, personne ! Marc décide d’aller voir au niveau – 2 le box et l’emplacement de parking. Là ils se rendent compte qu’il y a une caméra de sécurité et un étrange bouton non lumineux comme les autres, peut être un autre niveau réservé à la technique ou un futur parking supplémentaire…Manon, curieuse appuie sur le mystérieux bouton, sans aucun résultat.
Les deux profs remontent à leur appartement du cinquième, la jeune femme brune file à la salle de bain pour se rafraichir et changer de culotte, sans attendre.

Manon décide d’acheter dès le lendemain de quoi verrouiller sa porte de cave, bien qu’il n’y a rien de grande valeur dans les cartons stockés. Elle profite de faire ses courses de la semaine pour prendre de la chaine et un gros cadenas a combinaison. En ramenant ses provisions, elle ne résiste pas à l’envie de descendre fermer sa cave…La curiosité étant la plus forte, elle essaye d’ouvrir la petite porte camouflée qui bouge très légèrement mais reste close malgré ses tentatives !

Lorsqu’elle veut remonter vers les étages, elle remarque que le dernier bouton est allumé cette fois, il indique – 3 …Elle n’ose pas appuyer sur la touche lumineuse mais se promet de revenir avec Marc, ou peut être toute seule, si il n’est pas décidé !
Manon sent qu’il y a quelque chose de bizarre dans cet ascenseur, dans cet immeuble, mais la peur et la crainte sont les plus fortes pour cette fois, un pressentiment étrange lui serre la gorge, une inquiétude des plus troublantes lui fait battre le cœur…

Toute la journée elle pense à ce niveau – 3, à ce bouton capricieux, a cette porte cachée. La curiosité la tenaille, elle attend avec impatience le retour de son homme parti courir. Enfin Marc rentre de sa longue course, il est trempé de sueur…il a en tête tout autre chose que sa charmante épouse, aucune envie d’aller explorer les sous-sols, il rêve d’une bonne douche vivifiante et tonifiante, suivie d’un bon câlin ou mieux encore d’une « bonne pipe » que Manon réussit si bien d’habitude…
La jeune femme connait bien son mari, elle sait qu’il est têtu comme un âne, qu’il ne bougera pas tant qu’elle ne lui aura offert ce qu’il désire…son short tendu prouve déjà l’énorme envie de sexe !
Elle le suit à la salle de bains, le regarde se dénuder puis le rejoint sous la douche, elle le savonne avec soin, elle aime son corps musclé, sans graisse, elle saisit sa verge bandante, la masturbe lentement avant de s’agenouiller devant lui.
Manon offre sa bouche si gourmande, ses lèvres tendres dégustent le gros gland sensible avant d’avaler lentement toute la hampe…L’homme ne peut résister très longtemps à cette délicieuse torture qu’il apprécie plus que tout…Cela se termine par une copieuse éjaculation dans cette gorge accueillante …
Le voici d’excellente humeur maintenant, prêt à visiter les profondeurs de l’immeuble. Une fois habillés d’un teeshirt et d’un jean, ils prennent l’ascenseur direction la cave. Le bouton – 3 reste éteint, leur cave est bien fermée, tout est en place.
A la demande insistante de sa femme, Marc essaye d’entrouvrir la petite porte dérobée qui résiste à ses multiples assauts pourtant virils…Déçus ils remontent à l’appartement, demain ils se muniront de quelques outils…
Apres un bon repas, ils font l’amour longuement avant de sombrer dans un sommeil réparateur. Durant la nuit l’homme ronfle paisiblement, Manon rêve beaucoup, son esprit est hanté par ce sous-sol étrange qui l’attire de plus en plus, elle imagine toutes sortes de possibilités de la plus simple à la plus folle…son sommeil est agité…
Au réveil Marc à la délicieuse surprise de trouver sa compagne dans un état d’excitation avancé, son sexe est brulant, noyé de désir. Sa grosse main découvre son bouton d’amour fièrement éclos, son vagin est d’une onctuosité étonnante …Mariés depuis cinq ans, leur passion, leur désir ne faiblit pas !
Mais ce matin, une fièvre inhabituelle l’habite, elle ruisselle de plaisir, elle jouit rapidement et offre même sa petite entrée anale qu’elle défend farouchement les autres fois…Elle tend sa croupe en un appel muet que son mari s’empresse d’exaucer ,il force l’étroit passage sans brusquerie.
La sodomie puissante est très lente au départ puis le rythme devient endiablé, jusqu’aux feux d’artifice final, un véritable bouquet… ils jouissent à l’unisson…

Voilà une journée qui commence bien pour tous les deux… ! LIRE LA SUITE

Les 5 parties de ce récit sont disponibles au format PDF ou EPUB pour les abonnés de RdF




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Logo de Henic
mercredi 11 janvier 2017 à 14h01 - par  Henic

Ce récit est étonnant : une fois commencé, on a envie de connaître la suite... jusqu’au bout.
Cependant, il apparaît peu vraisemblable que Manon prenne autant de risques : elle n’est pourtant ni idiote ni nymphomane, même si les besoins de son mari font que leur couple est fort actif (c’est même presque lassant parce que peu original d’une fois sur l’autre).
Une fois mis de côté cet inconvénient, l’histoire est bien menée.
Merci.

Logo de Fannydeparis
lundi 24 octobre 2016 à 08h09 - par  Fannydeparis

Pour info j’ai envoyé cette histoire en deux fois (la première avec 4 épisodes ) et un second envoi avec les trois derniers épisodes donc le récit complet devrait être diffusé ici en 7 parties !
Bonne lecture Mesdames , Messieurs en vous souhaitant du plaisir ...Merci de vos éventuels commentaires qui me sont très utiles (positifs ou non )
Bises Fannydeparis

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur