Marsajean


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 8 août 2015
par  Marsajean

Caroline 10

Je ne sais pas comment les choses vont évoluer avec mon mari mais je crois qu’il commence à changer d’attitude à mon égard. Par exemple quand nous faisons l’amour, il ne me demande plus si j’ai pris du plaisir, il prend le sien et ne se préoccupe plus du mien. Avant, il me caressait longuement avant de mettre son sexe en moi et maintenant, il se place devant ou derrière et enfonce son engin en moi (...)

samedi 18 juillet 2015
par  Marsajean

Eugénie de Mortallon - 2

Il est sept heures et demie et je suis devant les écuries. Il y a juste les deux hommes qui travaillent depuis des semaines aux écuries. Ils sont occupés à transvaser des sièges dans la salle des douches communes. Je n’ose pas entrer. Mon cœur bat la chamade dans ma poitrine, je me demande ce qui m’attend à l’intérieur du bâtiment. Je suis un peu nauséeuse car je n’ai pas très bien dormi. Huit heures (...)

vendredi 26 juin 2015
par  Marsajean

Eugénie de Mortallon - 1

Le domaine de Mortallon est constitué de cent dix hectares de forêts entourant un magnifique parc avec fontaines et parterres de fleurs avec, en son centre, le château, une immense bâtisse d’une cinquantaine de pièces dont vingt-cinq chambres, la plupart inoccupées. Un roi de France ayant émis le souhait de faire de la jeune Marquise de Mortallon, une de ses favorites, le marquis de l’époque, (...)

mercredi 21 janvier 2015
par  Marsajean

Caroline - 9

Elle est là, dehors près de la porte d’entrée qui nous attend. Elle me tend la perruque que j’avais en arrivant en souriant.
Je voulais te dire merci pour tout.
De rien !
Je ne sais pas quoi dire d’autre et je me dirige vers la voiture de monsieur Jean qui est déjà au volant.
N’oublie pas mardi à huit heures précises.
Elle n’attend pas de réponse et monte dans sa voiture et démarre en trombe. (...)

vendredi 12 décembre 2014
par  Marsajean

Cinéma -2-

Même Claudine n’osa pas pousser le moindre cri tant que Françoise ne fut pas arrivée. Quand enfin la jeune femme entra dans la pièce, Carlos se précipita vers elle et la gifla violemment.
Espèce de conne, j’avais dit blonde de la tête aux pieds. Tu peux me dire ce qu’on voit là ?
Heu ! Elle est brune. Excusez-moi monsieur Carlos mais j’ai complètement oublié cette partie de son corps.
Dépêche-toi (...)

mardi 18 novembre 2014
par  Marsajean

Cinéma

Claudine regardait les coupures de presse qui la concernaient. Les plus anciennes étaient dithyrambiques et louaient son jeu plein de grâces et de légèreté. Certains critiques l’avaient même comparé à la grande Sarah. Par contre les récentes, si elles ne mettaient pas le talent de Claudine en cause, se posaient des questions sur le choix de films discutables et son travail, manifestement, elle avait (...)

vendredi 28 mars 2014
par  Marsajean

Anne

A vingt-cinq ans, j’avais déjà cinq années de mariage derrière moi. Je ne pouvais pas dire qu’elles avaient été heureuses ni même malheureuses. Ma vie était calme et tranquille. Très vite Pierre et moi nous étions rendus-compte que ce n’était pas l‘amour fou qui nous avait réunis mais bien une attirance physique qui avait cessé à peine étions nous mariés. Les rares fois ou nous faisions l’amour, ils nous (...)

lundi 6 janvier 2014
par  Marsajean

L’enfer de Linda

Préambule
C’est la troisième fois que mon cher et tendre part cette année et je commence à en avoir marre de passer des mois seule dans cette foutue baraque où je n’ai rien à faire que de me laisser vivre. J’ai bien l’intention de ne pas me laisser mourir d’ennui et j’ai demandé à Jacques, notre chauffeur, de me conduire dans une boîte à la mode. Pendant trois semaines tout s’est bien passé mais je (...)

lundi 23 décembre 2013
par  Marsajean

En enfer

Les yeux s’ouvrent, se ferment à cause de la lumière trop violente. Ils s’ouvrent à nouveau et se referment aussitôt. Là, devant elle, une femme la regarde. Ses paupières clignent plusieurs fois avant d’enfin rester ouvertes. Il lui faut un moment pour réaliser que la femme est nue. Son cerveau a du mal à suivre ce que ses yeux voient et elle doit faire un effort pour se concentrer. La femme est non (...)

jeudi 4 avril 2013
par  Marsajean

Caroline - 8

Il est le premier à sortir et vient m’ouvrir la portière et m’aide à m’extraire de sa limousine. Un des malabars semble bien le connaître car il s’avance et prend le sac de sport des mains de monsieur Jean. L’autre garde nous ouvre la porte et la tient. Il me faut quelques secondes pour me faire à la pénombre ambiante. C’est vraiment un bar de boite de nuit avec une grande salle, des tables partout sauf (...)

jeudi 2 août 2012
par  Marsajean

Caroline 7

Pour la troisième fois, je vais chez monsieur Jean pour la quittance du loyer de François. Mon cœur bat la chamade dans ma poitrine, les exigences de monsieur Jean m’excitent et me font une peur bleue. Je dois m’y reprendre à trois fois pour faire fonctionner la carte du parking qu’il m’a donné. Je cale le moteur de la voiture quand la barrière du parking se lève pour me laisser passer. Je me demande (...)

mercredi 13 juin 2012
par  Marsajean

Caroline 6

Pendant que Pierre range sa voiture dans le garage, je décide d’aller à sa rencontre. Dire qu’il est surpris de me voir serait un mensonge, il est sidéré et reste un long moment la bouche ouverte et les yeux ouverts comme des soucoupes.
Mais… Qu’est-ce que… Wouah ! C’est… Heu !
Je finis par rire de voir qu’il n’est pas capable d’aligner deux mots en suivants.
Et encore, tu n’as pas tout vu, lui (...)

mardi 22 mai 2012
par  Marsajean

Caroline -5-

Je n’ai pas bien dormi, toujours tracassée par ce qui m’attend au salon de Claire. Je me suis renseigné auprès de plusieurs personnes et l’établissement joui d’une bonne réputation, le personnel est compétent et serviable. Il y a juste une de mes copines qui me prévient que c’est très cher et, qu’on lui a dit qu’il y avait un salon caché.
Qu’est-ce que tu entends par salon caché ?
Simplement que la (...)

jeudi 12 avril 2012
par  Marsajean

Caroline -4-

Après ma douche je reste en robe de chambre pour attendre mon cher et tendre qui arrive avec une bonne demie heure de retard. Il est passé chez François qui lui a fait le récit détailler de ma visite chez lui. Il est donc au courant pour Valérie. A peine entrer, il m’enlève la robe de chambre et me plaque contre le mur pour m’enfoncer son engin dans la chatte. Il est tellement excité qu’il jouit (...)

lundi 12 mars 2012
par  Marsajean

Caroline -3-

Je croyais que Pierre serait choqué en voyant les marques sur mes seins mais, cela l’a seulement fait rire.
Je vois que François est passé à la vitesse supérieure, tu devrais faire attention, il va faire de toi une pute, une vraie avec des clients et tout le reste.
Tu trouves ça normale ? Je te signale que je suis ta femme.
Je le sais que tu es ma femme mais, je ne t’oblige pas à suivre les (...)

lundi 13 février 2012
par  Marsajean

Caroline -2-

De retour chez nous, les choses ne se sont pas calmées et il ne se passe pas une semaine sans que je reçoive la visite des mousquetaires quand ce n’est pas moi qui me rends chez eux pour une partie de jambe en l’air. Je n’ose pas vous parler de la réputation que je suis en train de me faire dans cette petite ville de province ou rien ne peut rester cacher très longtemps.
Jacques et Karim sont (...)

mardi 24 janvier 2012
par  Marsajean

Caroline -1-

Pierre, Jacques, François et Karim, on les appelle les trois mousquetaires car ils sont quatre comme les vrais et inséparables depuis la maternelle.
Moi c’est Caroline et je suis la femme de Pierre que j’ai rencontré lors d’une fête organisée pour l’anniversaire de Jacques qui est le frère de ma meilleure amie Valérie.
Le meneur, c’est Jacques, une vrai bête d’un mètre quatre-vingt dix-huit pour cent (...)

mardi 8 juillet 2008
par  Marsajean

Agnes

J’étais mariée depuis dix ans avec Roger quand celui—ci décida de reprendre sa liberté en me laissant seule avec des dettes. Mon mari gagnait bien sa vie et avait toujours refusé que je travaille malgré mon diplôme d’enseignante. Par paresse, je m’étais laissé convaincre par mon mari de rester à la maison à m’occuper du ménage. Je passais donc mes journées à faire du nettoyage, préparer des repas et faire du (...)

lundi 30 juillet 2007
par  Marsajean

Virginie

Je m’appelle Virginie, j’ai trente—cinq ans depuis une semaine, je suis mariée depuis quatorze ans à Jacques et nous avons deux enfants. Une fille de treize ans et un garçon de dix ans. Physiquement je suis bien faite, ce n’est pas moi qui le dit mais le regard des hommes que je croise et qui ont les yeux fixés sur certaines parties de mon anatomie. Mes fesses et mes seins sont les cibles (...)

vendredi 27 juillet 2007
par  Marsajean

Madame McLintocq

Monsieur McLintocq étant stérile, madame McLintocq s’arrangea pour se faire mettre enceinte par un inconnu. La première fois elle eut une fille et voulut recommencer l’expérience espérant donner un fils à son mari. Cette fois encore elle eut une fille. Le problème c’est que monsieur McLintocq avait appris qu’il était stérile. Si sa femme lui avait donné un fils monsieur McLintocq n’aurait jamais rien dit (...)

Commentaires récents

5 décembre

C’est délicieusement pervers...

17 novembre

Ah, les jeunes de maintenant !
Ils ne respectent plus rien ni personne, mais on est curieux de savoir comment...

14 novembre

Je relis toujours avec plaisir l’histoire de Fabienne : c’est un texte qui a le don de mettre en forme. La méthode d’éducation de Fabienne est fort originale à plusieurs (...) J’adore. J"ai vécu des choses similaires plusieurs fois dans des cafés fétichistes ou des salons de l’érotisme mais C’est plutôt sous le fouet que je dansais qu’au son d’une (...) Superbe texte vraiment très érotique.
Sous une forme un peu différente (Je suis "malheureusement" un homme, C’est donc plus compliqué ne fusse qu’en terme de vêtement ), je vis de temps à autre ce (...)

3 novembre

Heureusement que la rubrique "Au hasard" existe sur rdf ! Elle permet de découvrir des textes enfouis dans les profondeurs du site et qui méritent d’être lus, comme celui-ci par exemple.
Les (...)

31 octobre

Bonjour M. Henic,
comme toujours une parfaite traduction, avec une adaptation française parfaite par le choix du vocabulaire.
Si vous choisissiez un texte avec plus de spanking ce serait, j’en (...)
L’épisode précédent ne comportait pas de fessée mais introduisait le sujet. Dans celui-ci, Sylvain de Perry gâte les amateurs de culs rougis ! Merci s’avoir repris l’histoire de Soumise G : les deux premiers épisodes annonçaient des évènements agréables à lire, à défaut de l’être à vivre, mais l’interruption avait laissé un sentiment de (...) Découvert grâce à une reprise d’écriture de l’histoire de Soumise G, ce texte est original et très agréable à lire et à imaginer.

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur