1- Julie et ses propriétaires

Chapitre 1 à 5
mercredi 19 mars 2014
par  eXcla
popularité : 1%
1 vote

Julie est une jolie étudiante en art visuel de 21 ans brune aux yeux noisette, elle vit seule dans un petit appartement au dernier étage d’un immeuble limite insalubre dans le nord Paris. Elle a du mal à joindre les deux bouts, brouillée avec ses parents qui la considère comme une sale gamine qui n’arrivera à rien dans la vie. Elle enchaîne les petits boulots mais ce n’est pas suffisant pour acquitter de toutes les factures.
Sa vie est partagée entre ses études et son travail comme serveuse dans un bar de nuit qui ne lui rapporte pas grand chose, elle a déjà 3 mois de retard de loyer impayé. Peu de temps à consacrer à sa vie sentimentale, il y a bien quelques clients qui lui font du rentre dedans mais rien qui dépasse le coup d’une nuit. Pourtant elle déborde de fantasme le soir dans sa chambre, elle se masturbe souvent en s’imaginant kidnappée, maltraitée et violée par un inconnu voire souvent par un couple d’inconnu, elle pince jusqu’au sang ses tétons la douleur l’amenant irrémédiablement vers un orgasme des plus violent.
En dehors de cela, elle a de très bon résultat dans ses études et elle espère aussi s’en sortir grâce à son don dans le dessin. Mais sa situation actuelle n’est pas évidente, et elle doit très très vite trouver des solutions pour pouvoir payer son loyer et ne pas se retrouver à la rue.
Il est 17h elle vient juste de rentrer de ses cours, elle se sert un thé chaud et s’assoie dans la cuisine en parcourant les petits annonces cherchant un travail plus facile et plus rémunérateur. La crise est bien la, rien d’intéressant hormis des stages sous payé dans des agences publicitaire qui profite de la crédulité de certains. Lasse de sa journée, elle prend une douche bien chaude, à peine qu’elle arrête de robinet. La porte sonne, elle se sèche rapidement et enfile un peignoir éponge, elle regarde via le juda, c’est le propriétaire de son logement, elle est catastrophé, elle essaye de ne pas faire un bruit peut être va t il partir. Ce coup ci il frappe à la porte
— Mademoiselle Dumont ! Ouvrez je sais que vous êtes la, j’ai entendu l’eau de votre douche !
Pas le choix, elle ouvre entre ouvre la porte espérant résoudre le problème sur le palier, mais le propriétaire pousse la porte et entre sans demander l’autorisation à sa locataire. Surprise elle recule et le laisse faire. Il referme la porte derrière lui.
— Je ne veux pas d’esclandre dans le couloir les voisins n’ont pas être au courant ! J’imagine que vous savez pourquoi je suis la ?
— Oui le loyer M. Jean je vous promets de vous régler mes loyers impayés dés que je pourrais
— Et celui de ce mois ci ?
— Oh euh je suis désolé je peux avoir un peu plus de temps ?
— Je crois que vous vous foutez de moi ! C’est la fin de notre accord, je vous demande de quitter le logement !
— Mais je n’ai pas de lieu ou aller je vais me retrouver à la rue ! On peut trouver un arrangement ?
— Un arrangement je vois mal ce que ... (il marque un temps regardant sa locataire) ... vous pouvez m’apporter...
Il s’approche de Julie et défait le nœud de son peignoir
— Monsieur que faites vous ? demande alors la jeune fille essayant de reculer un peu inquiète par le geste mais aussi le regard de son propriétaire. Elle a encore de l’eau sur les jambes, et elle frissonne de froid, de peur d’angoisse. Elle regarde cet homme qui l’a toujours impressionné
— Ecoutez je ne crois pas que vous soyez en mesure de me refuser quoi que ce soit ! C’est assez simple ce que je vous propose soit vous êtes coopérative soit vous réglez les loyers maintenant
— Mais ... je ... balbutie Julie
— Réfléchissez bien, c’est assez simple pour montrer votre bonne volonté il vous suffit d’ouvrir votre peignoir et le laisser tomber à vos pieds. Après nous pourrons trouver un arrangement.
Il prend une chaise et s’assoie tranquillement face à Julie
Julie dit alors :
— Monsieur vous êtes marié, et je ne suis pas une ... et Julie arrête n’arrivant pas à en dire plus vraiment très mal à l’aise
— Une pute ? Tu veux dire ! Je pense qu’au point où l’on en est je peux te tutoyer
Il éclate de rire !
— Tu crois que j’attends de toi une banale faveur sexuelle ? Tu n’y es pas du tout. Et ne t’inquiète pas pour ma femme, je vais tout lui raconter. Maintenant si tu veux aller plus loin dans la résolution de tes soucis de loyer il ne tient qu’à toi de voir où cela te mène.
Julie réfléchit quelques minutes, le propriétaire reste impassible. Elle pense à ses fantasmes inavoués et la situation qui s’impose à elle. Doucement elle ouvre le peignoir et le laisse tomber à ses pieds plaçant ses mains devant sa chatte.
— Je vois que tu as choisi ! Ne cache pas ton intimité place tes mains derrière la tête ! Je ne te demanderais plus rien pour aujourd’hui
Résigné Julie obéit à cet ordre, elle passe ses mains derrière sa nuque faisant ressortir sa poitrine un jolie 95B bien ferme. Il sort de sa poche son Smartphone et très rapidement prend quelques clichés. Julie pousse un cri de surprise, et se retourne !
— Ne t’inquiète pas ma belle ! Si j’ai pris des photos c’est pour les envoyer à ma femme. Tu vois que je lui dis tout.
Le propriétaire montre sans gène qu’il envoit tout cela à sa femme. Julie est toute rouge à la fois surprise choquée, ne sachant vraiment plus que faire que dire.
Le propriétaire semble satisfait et se lève et sort de l’appartement aussi rapidement qu’il était entré sans rien dire de plus. Julie est vraiment surprise se retrouvant seule, nue et ne sachant pas ce que cela veut dire ... Lire la suite

Les chapitres suivants de cette histoire sont disponibles pour les abonnés de RdF




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Logo de maitre jean
dimanche 13 août 2017 à 07h17 - par  maitre jean

j’aime beaucoup cette histoire
le dressage est progressif mais bien rythmer avec deux soumises
continuer car j’ai hâte de lire la suite
maitre jean

Navigation

Articles de la rubrique

  • 1- Julie et ses propriétaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur