Formation d’Andrée comme dominatrice -2-

mardi 15 décembre 2015
par  Joced
popularité : 1%
0 vote

Andrée et moi étions en train de savourer le bon moment que nous venions de passer en attendant l’autorisation de se lever. Pendant que je la caressais, elle jouait avec ma verge encore bien dure alors qu’elle approchait sa bouche pour entamer une nouvelle fellation. Les Infirmières s’approchèrent de nos lits et entamèrent l’inspection de nos corps suite au fouet de la veille. Je fus félicité pour l’état de ma verge en érection totale et c’était du naturel. Elle n’hésita pas à la saisir pour contrôler le bleu provoqué par le fouet sur mon testicule. Je pense que c’était l’excuse pour pouvoir jouer avec mon sexe et provoquer de la jalousie chez Andrée. Elle continua l’inspection en palpant mes tétons, les traces avaient disparus ....
Je dus me retourner et, caressant mes fesses, elle appliqua un peu de crème en expliquant qu’elles seraient fortement sollicitées alors autant bien les préparer. Le massage durait et elle n’hésitait pas à s’approcher de mon trou dans lequel elle finit par enfoncer un doigt puis deux. Andrée était au bord de l’explosion !!!
Le Maître apparut et nous annonça que nous avions 3/4 d heure pour le déjeuner et la toilette y compris le lavement qui devait être fait par nos Maîtresses .....
Nous avions rejoint la salle de travail, le Maître nous attendait et annonça qu’il avait remarqué notre ardeur du petit matin et qu’il avait savouré nos ébats malgré la punition de la veille mais il annonça que deux d’entre nous avaient été aux toilettes cette nuit et sans respecter le 4 pattes et oui tout était filmé. Je faisais partie des deux , la punition viendrait en son temps. Andrée avait le regard inquiet je lui rendis par un petit sourire .!!!!!
Il ordonna aux infirmières de nous faire notre injection et ensuite il contrôla lui-même notre propreté anale. En position il demanda à chacune de nos Maîtresses d’écarter au maximum nos fesses de façon à ce que notre trou soit ouvert et le Maître lui même enfonça son doigt le plus long et s’il ressortait sali, le lavement serait à recommencer avec une nouvelle punition !!!
Malgré son insistance à me défoncer rien n’apparut sur son doigt, ouf !!
Alors les réjouissances du matin commencèrent : tortures des tétons manuels et avec pinces et jeux de bougies, pour l’après midi : jeux d aiguilles, piercings et jeux de fouets ...
Le Maître nous avertit que durant les ateliers chaque dominatrice changerait de soumis régulièrement. Chaque atelier méritant une explication je ferais un récit détaillé à part !!!
En fin d après midi vers 18 h le Maître nous autorisa d’être à la disposition de notre Maîtresse. Pour ma part mes tétons étaient rouges écarlates et énormes, mon sexe gonflé à bloc avec deux testicules complètement flasques. Je te parle pas de mon cul… Il était zébré de toutes les traces de canne anglaise et des différents fouets. Je me demandais bien ce qu’Andrée allait trouver comme activité. Pour cette heure, j’aurais été incapable de la satisfaire, elle décida donc de m’attacher au treuil mais à l’envers la tête en bas , suspendu par les pieds. Elle m’enfonça une bougie dans le cul qu’elle alluma. Rapidement je sentis la cire chaude coulait sur mon entre jambe et sur mes testicules. Elle monta le treuil de façon à ce que mon corps soit à sa hauteur et elle recommença à me torturer les tétons en les mordant et à jouer avec mon sexe en y enfonçant la sonde. Elle alterna aussi la cravache sur mes fesses si bien que la cire me brûlait un peu plus.
Le Maître la félicita de son initiative et lui fit un baiser entre les deux seins en lui caressant longuement les fesses tout en profitant pour me cravacher sévèrement les tétons !!!!! J’étais jaloux et vexé de voir Andrée lui sourire, sourire qui en disait long de sa part… je la connaissais. Elle usait de son charme et ça marchait.
Après le repas, préparation pour la soirée, enfin pour les Maîtresses. Elles devaient quitter leur tenue de dominatrice pour une tenue plus sexy, un voile transparent tenu à la taille par une fine chaîne, elles étaient nues dessous, coiffées, fardées au maximum tout ça pour plaire au Maître !!!!
Une troisième Infirmière fit son apparition et on nous invita à les suivre .Nous arrivâmes dans une pièce équipée de deux estrades sur l’une : des matelas avec des coussins, l’autre plus petite nue de tout sauf des anneaux au sol et au dessus trois treuils. La lumière était tamisée et une odeur d’encens régnait.
Nous avons vite compris pour nous retrouver debout sur l’estrade, jambes écartées, les pieds attachés aux anneaux et nos poignets attachés au treuil. Nous étions positionnés face à l’autre estrade qui était plus basse que nous dominions !!
Une fois attaché, nous étions seuls, nos corps tendus au maximum.
Nos Maîtresses accompagnées des infirmières entrèrent dans la pièce pour aller s’allonger face à nous sur les matelas, les infirmières se placèrent à nos cotés.
Le Maître accompagné de son molosse en tenue de ville décontractée se dirigea vers nos Maîtresses pour les embrasser langoureusement sur la bouche tout en caressant leur corps afin de les dénuder et il fit de même avec les infirmières !!!
Après quoi il se plaça face à nous et il nous admira avant d’annoncer qu’il allait exécuter la punition avant de démarrer les festivités !!!
Il alluma un gros cigare, tira quelques coups le bout était bien rouge il tournait autour de nous en fixant nos corps de bas en haut, qu’allait-il faire ?
Il s’approcha de moi et en fixant mon regard il enfonça le cigare juste en dessous du nombril. Il maintint le cigare en le faisant tourner. Je hurlais de douleur !!!
Il me quitta pour le deuxième puni à qui il fit subir le même sort au même endroit !!!
Je reprenais ma respiration lorsqu’il revint vers moi en tirant sur son cigare. Le bout était rouge vif. Il attrapa mon sexe d’une main et de l’autre il enfonça le cigare à la base de ma verge au milieu des poils et, en serrant au maximum ma verge, il continua de tourner le cigare. Je sentais l’odeur de poils et de chair brûlés. Je me tordais de douleur ne pouvant même pas crier. Andrée tenta de venir vers moi il lui demanda de regagner sa couche !!!!
De nouveau il appliqua le même sort au deuxième soumis.
Il ordonna aux infirmières de ne mettre de la crème cicatrisante que dans deux heures par contre elle pouvait commencer de suite nos massages.
En fait de massage, elles étaient revenues avec un grand panier dans lequel il y avait des orties et en fait de massage c était avec des orties que nous allions être massés !!!!
Le Maître regagna sa couche et se laissa déshabiller par nos Maîtresses qui se jetèrent sur lui pour le caresser, l’embrasser sur le corps et surtout atteindre son sexe qui était d’ailleurs énorme. Pendant ce temps nous subissions la caresse des orties sur tout le corps, allant même à nous fouetter avec un bouquet. Des milliers de petits boutons nous brûlaient la peau et avec le sourire elle continuait en appuyant là où il le fallait. Tous les trois nous étions tordus de douleur. Un bouquet d’orties fut attaché sous nos testicules alors que, pendant ce temps, je voyais Andrée faire une fellation au Maître !!!
Nos infirmières s’équipèrent d’un gode ceinture et ensemble elles commencèrent à nous défoncer alors que le Maître avait aligné nos Maîtresse pour les sodomiser une à une. On assista à ce spectacle, toutes les trois hurlaient de plaisir alors que nous on nous frottait le corps avec un citron frais ce qui réveillait les boutons d’orties et nos brûlures de cigare ....
Le Maître décida de nous renvoyer dans nos couches pour être massés et fin prêt pour le lendemain, il voulait surtout avoir la paix pour profiter de nos Maîtresses, la nuit allait être rude !!!
Nos infirmières étaient attentionnées envers nous. On ne sait si elles avaient eu des ordres mais c’était très plaisant et excitant car leurs caresses et baisers étaient de plus en plus érotiques. Elles restèrent avec nous si bien que dès que j’ai pu retrouver un peu de vigueur je me suis empressé de la provoquer et sans refus elle accepta mes services, profitant même du petit matin pour me faire une fellation. Je ne pus m’empêcher que de l’honorer de nouveau en commençant par une sérieuse sodomie. Son orgasme réveilla la chambrée et au même moment, Andrée apparut complètement endormie, les cheveux en bataille, les traits tirés, le regard hagard ça en disait long sur la nuit ....
Moi j’étais en forme avec encore. Des traces mais une main douce recommençait à me masser !!!!
Andrée se prépara et m’avoua que le Maître les avait épuisées et que c était une force de la nature mais exigeant et qu’il n avait pas hésité à utiliser sa cravache. C’est vrai que ses fesses avaient de belles traces. Le temps manquant je ne pus rien faire !!!
De nouveau tous face au Maître, aucune trace de fatigue au contraire !!! Plein de vigueur il nous annonça les réjouissances de la matinée. De suite utilisation des godes et leçon de fist et surtout pour l’apéritif de fin de séjour la surprise de chacune de nos Maîtresses !!!
Il nous imposa un double lavement et contrôla l’efficacité.
Une fois fait, tous les trois à quatre pattes sur les tables médicales, pieds et mains attachés, on nous montra trois machines avec au bout d’un bras un gode. Sans préparation le gode fut introduit d’un seul coup et le moteur se mit en route provoquant un va et vient d’intensité variable. D’autres godes de taille plus grande y passèrent dont un qui avait une forme zig zag. Celui là devait nous provoquer une dilatation maximum en préparation au fist et en plus du va et vient il tournait sur lui même !!!

Pendant le travail des godes le Maître avait placé des pinces à nos tétons et avait noué nos testicules. Au fur et à mesure du changement de godes, nos Maîtresses rajoutaient des poids et à l’aide de leur cravache remuait les poids, la douleur devenait insupportable !!!!
On fut libéré de nos poids pour la leçon de fist. II remit trois gants en caoutchouc à nos Maîtresses et la leçon de fist commença sous les ordres du Maître. Pas de lubrifiant, deux doigts introduits en tournant la main puis un troisième et ainsi de suite. Arrivé au pouce il leur indiqua de le placer au milieu de la main et par rotation de la main elle devait forcer pour faire passer le plus gros de la main. Andrée semblait bloquée. Il s’approcha d’elle et força sa main à s’enfoncer. Je poussai un cri qui me valut plusieurs coups de cravache. Il fit la même chose avec les deux autres Maîtresses et il leur demanda de nous travailler en effectuant des rotations avec leur main et de l’autre de travailler nos testicules !!!
Je finissais par y prendre goût car une fois la main introduite ça devient plaisant !!!
Le temps passant c’était les préparatifs pour l’apéro. Andrée m’embrassa longuement et m’emmena vers la croix de St André. Une fois attaché, le Maître arriva ainsi que tous les participants afin de juger et noter ce qu’Andrée avait préparé pour obtenir son diplôme officiel de Dominatrice. Je ne savais pas ce qu’elle m’avait réservé , mais son regard était devenu crispé et elle n’hésitait pas à me fixer, me toiser et se frotta contre moi en se tortillant ce qui me provoquait une excitation et en plus naturel !!!
Elle alluma une cigarette en continuant à se frotter et m’envoya vers le visage la fumée tout en approchant la cigarette vers mes tétons avec des petits cercles. Après avoir recommencé l’opération plusieurs fois et devant l’insistance du Maître de connaître la suite, en un éclair elle appuya le bout sur mon téton droit, réactiva la cigarette et l’appuya sur l’autre téton. Surpris même avec la douleur je n’ai pas hurlé mais mon corps tremblait de partout !!!,
Elle se mit à genoux et entama une fellation. Après quoi elle ralluma une deuxième cigarette et sur mon bas ventre elle dessina l’initial de son prénom "A" en 6 brûlures juste en dessous de la trace du cigare du Maître. Elle reprit sa fellation alors que, malgré la douleur, je tentais de résister à l’envie de hurler. Elle se redressa pour m’embrasser longuement afin de calmer mes spasmes !!!!
Le Maître se leva pour applaudir Andrée et lui donner son diplôme !!
Les deux autres soumis ayant eu droit l’un à un piercing au niveau du nombril et en dessous des testicules avec poses d’anneaux médicaux et l’autre de deux piercings sous les testicules, le tout sans anesthésie locale, j’avais mal pour eux et cela avait été fait par leur propre épouse !!!
Après la remise des diplômes, un repas léger nous attendait et ensuite nous sommes rentrés. Autant dire que ce n’est pas moi qui ait conduit pour le retour. Heureusement que je ne retournai pas chez moi avant le weekend suivant, j ai pu récupérer et soigner les blessures !!!
Je ne revoyais Andrée que dans un mois .

PRECEDENT ....................................................... SUITE


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Portfolio

PNG - 177.4 ko

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur