7 - Fillette en joueuse

Récit n° 7 : Séance 1
mardi 6 septembre 2005
par  Divinity
popularité : 1%

C’est avec un profond respect que j’implique ici la participation de Maître Christian et Brigitte.
Moi Divinity je les remercie...

Voilà deux mois sont passés depuis la visite de nos amis
Maître Christian et Brigitte, et j’ai eu envie avec mon Maître
De leurs écrire une lettre pour leur demander s’ils seraient
D’accord pour une nouvelle rencontre accompagnée d’une petite,
Séance, plutôt soft chaleureuse et sympa. Mon Maître
Etait d’accord, Maître Christian et Brigitte aussi et j’étais
Presque sûre que Brigitte était aussi anxieuse que moi à cette
Idée. Sur ce nous nous donnions rendez-vous chez nous où
Nous les avions invités pour le week-end. J’avais à notre
Première rencontre fait visiter notre pièce fétiche, Maître
Christian et Brigitte la trouvaient très ancestrale ce qui lui
Faisait son charme. Mon Maître avait pris soin de réserver,
Une table dans un restaurant où nous commençâmes la soirée.
J’offris à mon Maître et à nos amis de boire du champagne
Après un délicieux repas. Je n’appréciais pas trop les bulles
Du champagne mais désirais avant tout faire plaisir à nos
hôtes. La soirée s’annonçait plutôt bien et nous décidâmes de
Reprendre la route pour rentrer. J’avais déjà à ce moment
Le cœur qui battait la chamade et n’osais rien dire sur le chemin
Du retour, mon Maître le sentit et comme pour briser ce mal être
Mon Maître se mit à raconter des blagues, histoires drôles
Ce qui en effet brisa la glace dans laquelle j’étais prise
Et dont, j’avais du mal à me sortir seule. Je sentais Brigitte
Tout aussi intimidée que moi mais ne le faisait pas paraître
Nous arrivâmes très vite dans la cour, Maître Christian
Et mon Maître sont sortis les premiers et nous devions,
Brigitte et moi les rejoindre au bout de quelques minutes
Dans la pièce fétiche, ce que nous fîmes. Nos Maîtres avaient
Eu le temps de préparer les accessoires prévus pour notre
Première séance en couples.

Nous étions vêtues toutes les deux en jupe de cuir bas bustier
Talons hauts, et nos colliers respectifs de tous les jours furent enlevés,
Pour être remplacés par nos colliers de séances ceux qui avaient
La petite boucle qui aide notre Maître à nous tenir en laisse.
Nous étions prêtes. Deux chaises étaient disposées, au milieu de la salle
Et nous fûmes attachées toutes les deux avec des sangles en cuir les
Mains dans le dos puis à califourchon sur les genoux de nos Maîtres
L’une en face de l’autre nos yeux se crispaient de trouille…
Nos cheveux en bataille devant nos figures cachaient nos joues rouges
De honte. Nos mains solidement attachées dans le dos nous empêchaient
Tout mouvement trop brusque. Puis les mains de nos Maîtres qui doucement Remontaient notre jupe en haut de nos reins laissaient apparaître nos fesses
Rebondies par la position, je sentis une main s’y promener, mon Maître le
Faisait à chaque fois avant de la claquer comme pour me préparer.

J’entendais les claques résonner sur les fesses de Brigitte ce qui
Rendaient les miennes plus faciles à accepter. De part et d’autres les claques
Tombaient et résonnaient dans la pièce. Je regardais les yeux de Brigitte
Qui rougissaient tout comme devaient rougir les miens aussi.
Puis les caresses vinrent prendre place aux fessées ce qui était néanmoins
Bien plus désirable. Je ne sais pas ce qu’a ressenti Brigitte à ce moment
Mais moi j’étais dans tous mes états. Je mouillais et n’en étais pas trop
Fière. Etait-ce plus fort que moi ou bien aimais-je les fessées de mon Maître.

Sachant si bien les doser qu’elles ne me feraient jamais trop mal mais
Juste assez pour éveiller en moi le désir du plaisir interdit.
Notre séance fessées se termina. Je fus placée sur la croix de ST André
Où ma jupe toujours relevée laissait apparaître mon pubis épilé. Mon Maître
Ouvrit mon bustier qui laissa sortir ma poitrine. Brigitte me mit le bâillon
Sur l’ordre des deux Maîtres. Maître Christian commença à me flageller
Doucement avec le martinet de manière à préparer mon corps puis vint
Le tour de mon Maître où les coups étaient tout aussi bien dosés à ne servir
Qu’à mon plaisir et le sien. Les marques zébrées sur mon corps ressemblaient
A un joli Marbre blanc et rouge. Je ne connaissais pas le jeu de la bougie.
Et je fus donc placée à genoux, mon Maître derrière moi me tenait par les
Cheveux et tirait en arrière j’étais ainsi cambrée vers l’avant et Maître
Christian devant moi commençait à déverser la cire chaude sur mes seins
A chaque goutte tombée me faisait me raidir. Il passa de mes seins à mon pubis,
Qui devenait de plus en plus fragilisé, puis je pris la place de Brigitte
J’évitai de lui mettre le bâillon sachant qu’elle le craignait. Et restai
Tranquille assise sur ma chaise jambes ouvertes comme mon Maître me l’avait
Appris, et regardai la séance de Brigitte. Maître Christian et mon Maître
Placèrent sur Brigitte des pinces avec poids à ses lèvres vaginales. Attachée
A la croix de ST André Brigitte ne bougeait pas. Puis son Maître lui mit
Des pinces aux seins avant de lui caresser le corps avec le martinet.
La séance avait bien au moins duré 3 heures et nous trouvâmes cela
Suffisant pour notre première soirée BDSM nos Maîtres nous proposèrent
Donc de boire un dernier verre de champagne avant d’aller se reposer
J’accompagnais Maître Christian et Brigitte dans la chambre d’amis
Que j’avais pris soin de préparer avant leur arrivée et nous nous
Quittâmes jusqu’au lendemain matin…

PRECEDENT .................................................. SUITE




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur