Le maître de Francine 7

vendredi 21 octobre 2011
par  alab
popularité : 1%
5 votes

11 —Donnée.

Elle a accepté sans hésiter d’habiter chez moi et de ne travailler qu’à mi temps…Me raconte à chaque fois l’étonnement que ses tenues, qu’elle choisit avec moi, provoque autour d’elle…Elle n’arrête pas d’avoir des propositions…

— Même les femmes !...Tu te rends compte…Ces regards !!!…Même des frôlements coquins : tu sais quand le matin on se fait la bise, une poitrine qui s’écrase sur la mienne !...C’est troublant….Les femmes ?...Non, ça ne me dit rien du tout….Et mon patron aussi !!!...Après m’avoir ignorée pendant plus de 10 ans !....Quant aux deux petits lapins qui m’ont tant déçue, tu verrais leurs têtes !!....C’est si bon de les faire baver….
Maintenant quand je reçois mes amis, elle a la tenue que je désire…Les seins nus….Ou le cul… Agréable compétition avec les autres femmes…Me laisse la branler, jouit devant eux, curieuse aussi de voir les autres jouir, comme elle…Exposant son clito, souriant de voir les mines stupéfaites….

J’ai soigneusement préparé cette soirée…Je crois qu’elle est prête et quand je l’informe de mon intention, elle a un petit mouvement de tête, un petit sourire tendu….J’ai invité Paul et Charles…mes amis intimes depuis toujours, qui sont des habitués de la maison…Et je lui ai demandé d’être une hôtesse plus que sexy…en posant sur notre lit la tenue que je veux qu’elle porte…En la découvrant, elle a baissé la tète , a soupiré, me sourit…

— J’ai le cœur qui bat si fort !!…a—t—elle murmuré.

Mes amis accompagnés de Clara la compagne de Charles sont arrivés, nous bavardons en l’attendant….
Un silence se fait quand elle apparaît….
Ma grande blonde…Un très discret maquillage, un cache cœur en satin noir qui lui prend les épaules, noué sous les seins, les cachant à peine…Ses beaux seins nus…Et des bas maintenus par des jarretières à ruban, à l’ancienne, des talons….C’est la première fois qu’elle est totalement nue devant eux…

Plus que nue…Superbe…et fière !

Un sourire tremblé, elle va de l’un à l’autre, se laisse embrasser sur les lèvres, rougit aux compliments….Ne se dérobe pas aux caresses…Clara l’enlace un instant, admirative, découvrant en rougissant l’énorme clito….dont elle ne peut détacher son regard.

Elle nous sert, apéritifs, glaçons, zakouskis….Les compliments fusent….Paul et Charles sont sous le charme, la dévorant des yeux et Francine, prise par leur plaisir, ne répugne pas à s’offrir, la croupe tendue, les cuisses ouvertes…J’entrouvre des doigts le cache cœur, découvrant les tétons et leurs anneaux….Charles l’immobilise devant lui, sa main sur sa hanche….

— Tu es magnifique Francine…Encore plus belle que je ne l’imaginais….Quel beau cadeau, Jean !!...

Sa main glisse sur la fesse nue que sa main recouvre, puis sur le ventre bombé, effleure le clito, fait doucement coulisser le fourreau, tire légèrement sur le long anneau ovale …Nous en avons tellement parlé de ce beau joujou qu’elle leur offre enfin….Elle tremble…La main glisse plus bas…Elle ouvre légèrement les cuisses en se retenant à son épaule, gémit….Un doigt entrouvre les lèvres charnues…un léger clapotis...

— Comme tu mouilles….Pour nous ?
— Réponds !....

Elle sursaute au son de ma voix….

— Oui….sa voix est un murmure, elle a rougi…..Pour vous…Je suis excitée….
— Tu veux bien les sucer, tous les deux ?

Si elle est écarlate, elle me regarde, hoche la tête…..

— Oui Maitre….Tout de suite…

Dans le silence qui s’est fait, Francine les déshabille, comme elle le fait avec moi… Soupire en découvrant leurs sexes…Très long et mince pour Charles, aussi long mais noueux et épais pour Paul….Renverse Charles sur son fauteuil….

A ma grande surprise, alors que je m’attendais à une simple pipe, traditionnelle, elle utilise tous les raffinements qu’elle me réserve, ceux qu’elle a découverts…Je n’ai pas eu besoin de lui apprendre à sucer…Elle est devenue toute seule surement la meilleure pompeuse que j’ai jamais rencontrée….
Charles se tord….gémit…passe ses jambes sur les accoudoirs….Ses lèvres l’ont décalotté, en mouillant le gland, puis la langue glisse sur la hampe, enrobe ses couilles, en gobe une, glisse dessous un long moment, revient, remonte lentement, salive, fait encore briller le gland, joue avec le frein…Le retrousse avec deux doigts, à fond, brusquement….Il hurle..

— Ta bouche….Prend moi dans ta bouche !!....

Nous la voyons sourire, le regarder avec cet air ingénu que j’adore….Attendre encore un peu en baisant le bout du gland, en écrasant les couilles, en passant le gland humide sur son visage….Et puis, ses lèvres l’aspirent, joues creusées, lèvres gonflées qui coulissent doucement, dans un délicat bruit humide…Elle détend, allonge son cou, n’arrivant pas à le prendre tout entier et de loin…Charles a un sexe démesuré…

Bouge : on entend le gargouillis de sa gorge forcée, on voit la salive baveuse jaillir sur le ventre….
Ses doigts quand elle s’immobilise, vont pincer les tétons, caresser le torse, les cuisses de Charles qui ne quitte pas des yeux les lèvres refermées sur lui…qui sursaute quand elle pousse son index en lui…
Je regarde Clara…qui se tortille, les yeux rivés sur la scène torride…Je la voudrais, courbée devant moi, m’offrant ses fesses….Mais ce n’est pas une soumise, je n’ai aucun droit sur elle…

Les bruits de salive, les gémissements de Charles….qui éclate, qui jouit, qui crie….Francine le reçoit en continuant à le sucer, plus doucement….attendant la fin de ses spasmes…les joues creusées.
Se redresse enfin, finissant d’avaler, se léchant les lèvres, lui souriant et pressant de ses doigts fins la bite luisante, recueille du bout de sa langue la goutte crémeuse qui perle au méat…
Charles halète…se remet lentement, caresse la joue de Francine….

— Toi alors !!....Quelle fabuleuse suceuse….Merci infiniment ma chérie…Merci Jean…Il va falloir que tu fasses des progrès Clara…D’ailleurs….Mais nous en reparlerons…

Clara a rougi, baissé les yeux….Je connais le projet de Charles…Mais il ne se décide pas…Enfin, pas encore….C’est vrai qu’il ne l’a que depuis peu….Peur de la perdre ?

Francine glisse à genoux vers Paul….

— Moi, je veux ta bouche autrement….Couche toi sur le canapé, en travers, la tête dans le vide…..

Sans un mot Francine obéit…Ses jambes presque verticales appuyées au dossier du canapé, les bras en croix, elle attend, le visage renversé….
Paul, les genoux fléchis, écrase ses couilles sur son visage….

— Suce mes couilles….Ouiiiiiii….Comme ça…Saperlipopette, que tu le fais bien…Et maintenant je vais te baiser la bouche…

J’aime bien ça aussi, lui baiser la bouche…et elle aussi…Il lui baise la bouche, provoquant le gargouillis de la gorge encombrée…Il se vide en criant, écrasant ses seins entre ses mains….Se retire en soufflant, essuyant son gland sur le visage écarlate, renversé, offert….Lui caresse la joue tendrement.

Curieux…Je n’ai pas bandé devant ce magnifique spectacle, tellement je suis impressionné par sa soumission…Un peu ému aussi, et si je suis fier de l’offrir, je suis un peu jaloux …Un pincement au cœur…..
Paradoxe ?

La soirée, convenue, s’achève.
Enlaçant Clara, Charles me demande….

— Tu dresserais Clara pour moi Jean ?....Ce que tu as fait avec Francine est si sensationnel…

Clara baisse les yeux, se presse contre lui….

— Si elle est prête, bien volontiers…Mais je crois que je confierais cette mission à Francine… Es—tu prête Clara ?

Un soupir, un regard timide, un hochement de la tête, un oui presqu’inaudible….

— Dans un mois alors….

Ils sont partis….Francine revient de la salle de bains où elle a été se rafraichir…Vient s’asseoir sur mes genoux, sa place favorite, blottie contre moi, affalé dans le canapé….

— Tu es content de moi ?
— Tu as été parfaite…Je suis très fier de toi, tu sais….Je crois que je t’aime encore plus.

Un aveu qui me coute…Un aveu de faiblesse…Qu’elle accueille sans surprise…

— Mais toi ?

Un soupir…Un léger sourire….

— Tu le sais bien !!….J’adore sucer, boire…J’aime le sperme…Il était bon, tu sais…. Entendre gémir…Ce pouvoir de faire jouir !

….et puis, rêveuse…

— Ces bites…Pas une n’est pareille aux autres….Ils sont plus longs que toi …C’est difficile de les prendre totalement…Tu crois qu’ils ont aimé quand même ?
— Petite cochonne !....Tu sais bien que oui….

Elle a un petit rire chatouillé….Redevient sérieuse…

— Mais tu iras plus loin, non ?...Ils me baiseront aussi et ils m’enculeront, n’est ce pas ?
— Oui….Ils te battront aussi…Ils voudront t’entendre crier…Tu es si belle dans ces moments la…Et puis tu chieras pour eux aussi….Ils en meurent d’envie…Paul surtout.
— Ooooh !!...Ça aussi ?....Si tu veux mon amour…un soupir, puis…Est—ce que je pourrais voir les autres femmes...euh... le faire aussi ?...un silence…Je voudrais te voir les baiser et les enculer…Moi aussi je veux être voyeuse, voir ce que tu me fais, ce que je fais…..Et puis, je voudrais…Tu sais : deux bites rien que pour moi, ensemble…dans mes deux trous….Ça doit être fabuleux si c’est long….Tu te souviens à Chantilly ?..J’avais bien aimé…Comme tu m’as battue !!!
— Cochonne !...

Elle rit en se serrant contre moi…

Le soir est tombé, elle tremble dans mes bras, un long silence, ses petits baisers dans mon cou….Le satin de sa peau, son odeur de vanille….La place que j’aime tant : le renflement de sa hanche, la fermeté et la douceur de sa fesse….Je resterais des heures comme ça…
Elle soupire quand je titille son anus….le fait bouger, l’ouvre…avec un petit gémissement.

— Je t’aime mon Maitre….Je suis à toi, tellement à toi…Encore plus depuis tout à l’heure….
— Moi aussi, je t’aime ma douce….

Elle soupire…Un très gros soupir….

— Tu sais….sa voix est un murmure….On pourrait aussi faire autrement….
— Que veux—tu dire ?

Son visage est caché dans mon cou, sa voix est presqu’inaudible, mais s’affermit à mesure qu’elle me parle, sans me regarder….Ses ongles courent sur ma poitrine….Des petites phrases courtes…

— Je…J’ai un fantasme que je t’ai caché, chéri…C’est bien pire qu’un fantasme….Je n’arrive pas à m’en débarrasser…Il est là, dans ma tête, me poursuit dans mes rêves….Tu sais ce que j’ai vécu, avant toi…Je t’ai presque tout dit…Un jour, par hasard, j’ai découvert des livres et j’ai vu une vidéo…C’était un peu …. euh…spécial….Des femmes avec des chiens…J’ai tout de suite aimé ça…Je me repassais la vidéo en boucle, j’en cherchais d’autres…Et plus je les voyais, plus….je m’imaginais à la place de ces femmes…Ça m’excitait tellement que j’ai failli craquer…Jamais rien ne m’a excitée autant !...J’ai pensé en acheter un, tu sais…. Si je ne t’avais pas rencontré, je suis sure que j’aurais essayé…Si avec toi, ça n’avait pas « marché »…voilà ce que j’aurais fait !.
— Et, tu en as toujours envie ?
— Toujours….De plus en plus…Tout le temps !...Je n’arrête pas d’y penser…Ça devient une obsession…Si tu voulais…C’est fou, non ?...Je suis folle de te dire ça….J’ai honte… Cochon, tu bandes, ça t’excite que je t’avoue ça ?....
— Ça oui alors !!….Ça t’étonne ?...Mais je vais t’aider chérie…On va le trouver ce chien…. Comment, je ne sais pas, mais on va le trouver….Il faudrait qu’il soit dressé, non ?
— Oui…Dressé…Une jolie bite bien rouge rien que pour moi…. LIRE LA SUITE

Ps….J’ai réécrit tout le texte…Jean écrit comme il parle… Même si certains passages sont un peu cru, c’est assez fouillis, un peu long mais j’ai respecté la trame……J’ai découvert en souriant des moments que j’avais oubliés…
Francine.

FIN

PRECEDENT

L’intégralité de ce très long récit est disponible en téléchargement dans la zone abonnés de RdF




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag


Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur