4 - Histoires d’hommes

mercredi 14 octobre 2009
par  SMS
popularité : 1%
4 votes

Je suis donc assis dans un fauteuil, complètement nu pendant que PASCAL va ouvrir la porte après m’avoir ordonné de rester les jambes bien écartées et les bras le long du corps. J’entends une autre voix d’homme dans l’entrée, ils arrivent ensuite tous les deux dans le salon .l’homme qui accompagne mon maitre a une quarantaine d’années, il est grand assez bien foutu et porte une petite mallette .PASCAL fait les présentations

— Voila YVES, je te présente la salope que je suis en train d’éduquer c’est un vrai exhibitionniste tu vois de savoir qu’on le regarde il bande déjà.

Ils s’assoient tous les deux sur le fauteuil en face de moi et YVES pose la mallette a ses pieds .Ils discutent pendant quelque temps de choses et d’autres sans vraiment s’occuper de moi et tout a coup PASCAL s’adresse a moi .

— Mets-toi debout et viens te placer en face de nous en écartant tes jambes au maximum

Je m’exécute aussitôt

— mets tes mains sur ta tète qu’on puisse bien t’examiner .Tu vois, il a une jolie queue qui est d’une bonne taille quand il bande ainsi

— on dirait que tu la puni il a encore des traces de coup de martinet sur le corps

— oui je suis obligé car il a toujours tendance à discuter mes ordres. Il faut que je le punisse encore car il n’est pas foutu t’entretenir son rasage. Regarde la touffe de poils qui a repoussée entre ses jambes.

Puis s’adressant à moi

— Tournes toi que l’on voit ton cul de salope, écartes tes fesses avec tes mains et penches toi en avant. Son trou du cul est vraiment très serré, c’est pour cela que je t’ai fais venir

— Tu l’as déjà enculé ?

— oui mais il a encore l’œillet trop étroit et si je veux le présenter a certains de mes amis, il vat falloir lui élargir son orifice. As-tu amené tout ce qu’il faut pour cela ?

— J’ai tout prévu

A entendre cette conversation, je comprends que PASCAL vat me livrer a certains de ses amis et que sans doute je devrais assouvir tous leurs fantasmes. Cette idée m’effraie, des tas de questions me traverse l’esprit, qui sont ces amis ?que vont il exiger de moi ? Que vais je devenir entres leurs mains ? Je suis plonge dans mes pensées quand YVES ouvre sa mallette devant mes yeux et la, je vois apparaître une multitude de godes et de plugs de diamètre et de longueur différents .Je sais déjà que tout ces ustensiles son destinés à dilater mon trou du cul et quand je vois le diamètre des plus gros, la panique m’envahit, j’ai peur d’avoir terriblement mal .J’en fais part a mon maitre

— PASCAL, s’il te plait ne m’enfonces pas ces choses énormes entre mes fesses, je vais avoir trot mal

— tu ne peux pas dire que tu vas avoir mal avant de les avoir dans ton gros cul, il est possible que ton cul se dilate très bien. De toutes façons tu n’as pas le choix nous allons t’élargir le cul et pour que tu restes docile nous allons t’attacher.

Moi qui étais depuis un bon moment toujours penché en avant en écartant au maximum mes fesses, je me retrouve a quatre pattes, les jambes écartées et attachées pour que je ne puisse pas les refermées mes bras sont ligotes derrière mon dos ce qui fait que je me trouve le visage plaqué au sol. PASCAL et son ami sont maintenant derrière moi .Je suis offert a leurs regards et je sais qu’ils peuvent faire de moi ce qu’ils veulent. Cette situation commence à m’exciter et je sens bien ma queue qui se raidit a nouveau. PASCAL s’en aperçoit également.

— Regardes moi ça, de savoir qu’il vat s’en prendre plein le cul, ça le fait déjà bander ou peut être que c’est le fait d’être attaché

— Ou peut être les deux .Reprends YVES

— Allez, commençons la séance, prends un gode de taille moyenne et enfonce lui le dans le cul, ça vat le faire débander

A ce moment, je sens le gode qui force contre mon œillet, il me semble plus gros que la bite de PASCAL quand il m’avait enculé. Mon cul s’ouvre assez facilement et YVES me l’enfonce sans ménagement d’un seul coup. Une terrible douleur envahit mon ventre, j’ai l’impression que mes entrailles sont perforées, je crie de douleur

— Tu peux hurler salope, personne ne t’entendras, nous allons te dilater le cul avec des godes de plus en plus gros

Pendant ce temps YVES fait aller et venir le gode entre mes fesses et au bout de quelques vat et vient je sens l’excitation monter en moi, la douleur a disparue et je recommence a bander. PASCAL s’en aperçoit immédiatement.

— Je crois que tu vas pouvoir passer à la taille supérieure car il est déjà tout excité

— C’est vrai que son cul s’ouvre assez facilement, tu as vraiment de la chance d’avoir déniché une salope de ce genre

Tout en parlant, YVES a sorti de mon cul le gode qu’il m’avait enfilé, le pose sur la table, et en prend un autre qui me semble énorme .Il le présente a l’entrée de mon cul et essaie de le faire entrer mais la, vu la taille de l’engin, mon œillet ne s’ouvre pas assez, il force l’entrée sans résultat. A ce moment, PASCAL, intervient

— Mettons lui du gel, mais il faut absolument que ça rentre, il faut le défoncer

A ce moment, Yves, prend un tube de gel et m’enduit le cul .Le produit rafraichi mon cul et sentiment de bien être m’envahi, il me frictionne l’anus pendant un instant et je sens aussitôt le plaisir monter en moi. Apres quelques instants, je sens a nouveau le gode forcer mon entrée et comme par enchantement mon cul s’ouvre a nouveau et je sens cet énorme gode me remplir le cul. Yves commence à faire aller et venir cet engin dans mes entrailles. Je ressens un plaisir immense, je ne pensais pas que l’on pouvait avoir tant de plaisir avec un gode de cette taille enfoncé dans son cul. Je bande à nouveau très fort et je sens que je ne vais pas tarder à jouir. Je n’aurai pas les mains attachées, je crois que je me serais branlé. PASCAL qui me connaît bien sent mon excitation

— Nous avons fait du bon travail, non seulement on lui a écartelé le cul mais en plus, il semble y prendre du plaisir je pense que nous avons le droit a une récompense, si tu veux, YVES, je t’autorise à faire ce que tu désire de mon esclave

— Je te remercie, je peux vraiment faire tout ce que je veux ?

— Absolument, c’est ta chose autant que la mienne

A ce moment, YVES se déshabille complètement, il a une queue d’une belle taille, il est entièrement épilé et il bande très fort ; Il présente son sexe a l’entrée de mon cul et me pénètre d’un seul coup et commence aussitôt à me pilonner. Je ressens un plaisir immense. Pendant ce temps, PASCAL s’est lui aussi déshabillé et me présente son sexe devant ma bouche

— Allez salope suces moi comme ça tu auras les deux trous bouchés

Je commence donc à le sucer pendant qu’YVES me défonce le cul ,je suis bien , je prends du plaisir en étant soumis a ces deux hommes ; Petit a petit je deviens une salope soumise et le pire c’est que j’aime cela ; Apres une bonne dizaine de minutes , le rythme de mes bourreaux s’accélère , il ne vont pas tarder a jouir , en effet , PASCAL me tient la tète pour que je ne puisse m’échapper et ainsi , il se vide dans ma bouche . Quand a YVES, il se retire de mon orifice, me détache, m’ordonne de me coucher sur le dos et m’envoie tout son foutre sur le visage et m’enfonce sa queue dans la bouche afin que je lui la nettoie. Sa bite a une odeur de sperme et de mes sécrétions anales mélangées, cette odeur, désagréable au début, m’excite pourtant après quelques instants. Je m’applique donc à lui nettoyer le sexe du mieux possible. A ce moment, PASCAL reprend les rennes de nos ébats

— C’est vraiment très agréable d’avoir une vide couille pareil, qu’en penses tu YVES ?

— C’est vrai tu as vraiment tiré le bon numéro, tu vas pouvoir assouvir tous tes fantasmes avec lui. Par contre si tu ne veux pas que son cul se referme tu devrais lui mettre un gros plug dans le cul et l’obliger à le garder tout le reste du web- end ;

Moi qui croyais en avoir fini avec mes bourreaux, je me retrouve à nouveau jambes écartées et PASCAL m’enfonce ce gros plug dans le cul. J’ai toujours le visage plein de sperme et maintenant ce gros sexa tory dans mes entrailles

— Voila, tu vas pouvoir t’en aller, nous en avons fini avec toi

— pourrais-je me nettoyer le visage ?

— A mais c’est vrai, tu devais prendre une douche, j’avais oublié, si tu te laves après, nous pouvons te souiller encore plus, j’ai une idée .YVES suis nous

A ce moment, PASCAL me prend par la main et m’entraine dans le parc qui borde sa maison. Yves nous suit, nous sommes tous les trois entièrement nus et je me demande ce qui vat encore m’arrivé. Je suis très vite fixé sur mon sort

— Allonges toi sur l’herbe, tu sais YVES s’il nous serre de vide couilles il peut très bien nous servir également d’urinoir, tu n’as pas une envie présente ?

— Si, tu as raison, il a gouté au sperme, il peut maintenant gouter à ma pisse

— Ecartes tes bras et tes jambes et ouvres bien ta bouche

Je m’exécute aussitôt, PASCAL se positionne au dessus de moi et âpres quelques secondes, un jet d’urine m’atteint le visage, il vise plus particulièrement ma bouche qui se retrouve remplie de son urine

— Avales sale pute

Je déglutis ainsi j’avale son urine, je me sens arrivé a un tel niveau de bassesse que j’en ai honte et pourtant, j’y trouve un certain plaisir ; Que m’arrive t il ? C’est maintenant YVES qui se soulage sur mon corps, je sens son urine chaude couler sur tout mon corps. Je suis maintenant couvert de sperme sur le visage et d’urine sur tout le corps. Apres s’être soulagés tous les deux, PASCAL me dit

— Tu peux te relever et t’en aller, tu n’as pas besoin de prendre de douche, je t’appellerais demain matin pour te dire a quelle heure tu dois venir a la maison en attendant, tu ne dois pas te laver je veux sentir ton odeur de sperme et de pisse, gardes bien le plug dans ton cul jusqu’à nouvel ordre.

Je m’exécute ? Je remonte dans ma voiture je reprends le chemin du retour avec toujours cette peur que quelqu’un puisse me voir. Je sens le sperme et l’urine, je suis nu et complètement humilié et pourtant j’adore ça. Que m’arrive t il ?

PRECEDENT ............................................................................. A Suivre



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés, d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication

Entrez votre pass abonné

Commentaires

Navigation

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur