Le crochet

jeudi 9 mai 2013
par  asmodee
popularité : 3%
2 votes

Je suis une femme libre, sans attaches particulières, j’ai 60 ans et je goûte enfin à la liberté … pas de comptes à rendre… à personne ! J’ai toujours eu des tendances de soumission et j’en ai réalisé quelques unes … voici le récit de l’une d’elle !

De site Bdsm en site Bdsm, j’ai fait quelques rencontres intéressantes. J’ai aussi eu des échecs, mais bon cela a pimenté ma vie ! Depuis quelques temps je regardais des objets de soumission dans des catalogues de vente sur internet. Et je suis tombée sur un crochet anal, je me suis demandée comment cela pouvait entrer et surtout tenir … Puis curieuse, je l’ai commandé. A l’arrivée de l’objet, je l’ai regardé en tout sens et je l’ai essayé. J’ai vite compris qu’il faudrait le faire tenir le long de mon dos. J’ai donc attaché une chaîne que j’ai reliée à mon collier de soumise et ainsi, je mets le crochet, je remonte la chaîne et je croche le collier autour de mon cou

Ainsi « habillée », je me suis rendue sur mon site préféré et je me suis mise en cam ! Les réactions n’ont pas tardé et un ami Dominateur m’a proposé une rencontre ! Rendez-vous fut pris. Je me suis présentée à l’endroit convenu, au carrefour de chemins forestiers, nue sous mon manteau et crochetée. Nous avons parcouru quelques mètres et avons pénétré la forêt plus profonde. A ce moment, j’ai dû enlever mes chaussures et mon manteau et me mettre à 4 pattes, il a attaché une laisse à mon collier et nous avons continué de nous enfoncer dans le bois ! Lorsque je traînais un peu je recevais un coup de cravache sur mes fesses bien exposées.

Au bout de 10 minutes, nous nous sommes enfin arrêtés dans une petite clairière. Au milieu de celle-ci, il y avait un tronc d’arbre renversé. Il me fit mettre à califourchon dessus.

— Mains sur la tête chienne

J’obéis immédiatement, je sentais déjà la cyprine couler entre mes cuisses. Il posa des pinces sur mes seins et saisissant sa cravache me fouetta la poitrine. Je me mordais les lèvres pour ne pas crier. J’étais obligée de me tenir bien droite pour ne pas sentir mon anus tendu. Mon Dominant prit le temps de bien marquer mes seins je gémis quelques fois mais il ne s’arrêtait pas pour autant.

— Maintenant tu descends du tronc et tu te couches à plat ventre dessus, tu as le droit de poser tes mains par terre.

Je savais que mes fesses allaient déguster. Il commença par les frotter avec des orties et quand elles furent rouges, il se mit à me cravacher avec ardeur. Je mouillais de plus en plus mais je n’osais pas bouger à cause du crochet ! Quand il estima que j’étais à point, il me prit d’abord la chatte, j’étais remplie et je sentais la boule au fond de mon anus. Ensuite il décrocha mon collier et enleva délicatement le crochet. Et là il m’a pris le cul … j’ai jouis à n’en plus finir. Je croyais ne plus pouvoir m’arrêter. Lorsqu’il s’est enfin retiré, son sperme coulant de mon anus et ma cyprine se rejoignirent sur mes cuisses ! Je n’avais jamais connu un tel plaisir. Il m’a aidé à me relever et m’a caressée et essuyée longuement. Je reprenais mon souffle et je redescendis lentement sur terre. Il me tendit mon manteau et mes chaussures et nous sommes rentrés bras-dessus bras-dessous jusqu’à nos voitures. En tout cas je ne regrette pas mon achat !




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Logo de dossouly
dimanche 19 mai 2013 à 13h24 - par  dossouly

Un superbe récit très jouissif !! BRAVO !
C’est exactement ce que j’aimerais vivre et aussi imposer à une soumise ou un soumis.
Merci

Logo de Crabou
vendredi 10 mai 2013 à 12h41 - par  Crabou

J’aime beaucoup ce récit car j’apprécie aussi de me promener en public avec un rosebud surtout quand je suis en kilt sans rien dessous bien sûr.

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur