Le Maître de Francine 6

samedi 24 septembre 2011
par  alab
popularité : 2%
2 votes

10.— Un cul de rêve.

L’humilier ?....Oui, progressivement aussi…

Je suis fou du cul des femmes et comme le sien était un pur régal, je voulais qu’il me donne tout !...Mes fantasmes….

Ah, cette première fois !....L’après midi de son retour chez moi….

La voix tremblante, presqu’inaudible, elle m’avoue son envie…Je la fais répéter plusieurs fois…

— Comment ?
— J’ai envie de…
— De quoi ?
— De faire…De chier…Viiiiite….

Elle se trémousse en se mordant les lèvres, rouge de honte….Un geste et elle dégrafe sa jupe, je la prends par la main…Elle s’étend sur la table de gynéco, je fais glisser le petit slip…des anneaux aux chevilles que j’attache aux montants d’acier, derrière elle…Pas trop renversée, juste assez pour que son anus soit juste en face de mes yeux…

— Tu es fou…Cochon…C’est dégoutant !!...

C’est trop tard, et elle le sait bien…Ses mains soulagent ses jambes à moitié tendues…Je ne dis rien, assis en face d’elle…Je caresse les fesses renversées, bien ouvertes, mon doigt passe dans le beau sillon…. Elle gémit, sa tête dodeline, elle pleure de honte….J’ai rarement été aussi excité…C’est la deuxième fois qu’une vraie femme va m’offrir ce plaisir si rare….

Je vois le périnée se tendre, gonfler, plusieurs fois…Elle halète…L’anus palpite et sous la poussée qui la fait gémir, s’allonge délicatement, puis se rétracte…encore et encore… C’est le moment que je préfère….S’ouvre enfin comme une fleur, se dilate sous la pression…Un cri de désespoir….Le bout brun apparaît, disparaît, revient….Elle se retient…..Un long gémissement et le beau rouleau sort, lentement….Elle gémit encore, halète….

— Aaaaaaaaah !...

Le rouleau s’allonge, bien ferme, un bref instant tout droit, s’incline et effleure ma main tendue…Elle tremble…transpire…L’étron se casse, tombe dans ma main, le petit trou palpite, s’ouvre encore, se referme lentement….

— Fabuleux…je souffle…

Affolé, je me penche, ma langue lèche les traces brunes, le gout est fade, mais excitant, elle se tord…Un geste et je libère ses jambes, ses pieds viennent se poser sur mes épaules….Je l’encule aussitôt.

Elle a joui peut être plus que d’habitude, m’offrant un visage angélique au moment de l’explosion de son plaisir…

Il a fallu plusieurs séances pour qu’elle parvienne enfin à me nettoyer comme je le souhaitais !...Mes reproches agrémentés de lourdes punitions, la faisaient pleurer.. J’ai frissonné de plaisir quand, enfin, me tenant entre deux doigts et m’avoir inspecté du regard, plongeant ses yeux dans les miens, elle a pris au bout de sa langue, une virgule de merde qui décorait le bout de mon gland et suavement, l’a avalée…. Et c’est sans que je lui demande qu’elle a longuement léché mon gland, cette fois recouvert d’une fine pellicule de sa merde. Me léchant avec des mimiques de chatte, avec un doux gémissement…Me suçant avec une douceur inhabituelle, en ne me quittant pas de yeux.

— Comme ça ?...a—t—elle soupiré en me baisant le bout du gland…Dieu que je suis sale !!!...
Mais que je t’aime…..Tu peux tout me demander maintenant, mon amour….
Pisse—moi dessus chéri, donne moi à boire, j’aime tellement ça !

Elle n’a pas compris ce que je voulais…la première fois…quand je me suis assis sur la lunette….Je l’ai saisi par les cheveux et rageur…

— Ne me fais pas répéter !

Les yeux embués, elle a passé sa main sous moi….Deux doigts ont glissé dans mon cul.
Sa paume ouverte me frôlant les fesses.
J’ai soufflé en lui caressant la joue….Ça monte, mais c’est encore loin….

— Ta bouche…Prends—moi, j’ai envie de pisser…

Cette fois, je ne me retiens pas…..Elle hoquète, avale tout ce qu’elle peut, mais en laisse, se rattrape vers la fin, m’avalant à mesure que je pisse….Me tète même quand j’ai fini…

Un grognement…Je me vide lentement dans sa main…Elle a un sursaut….J’adore….Je souffle…

— Retire tes doigts…doucement….Enlève ta main….Allons !...

Elle est écarlate, grimace en contemplant le long étron qu’elle tient devant elle…..

— Tu me souris en la léchant…..

Il faut bien 20 secondes avant qu’elle se décide….Je la fais recommencer trois fois….

— Bien, jette tout, lave –toi les mains….et nettoie mon cul…Avec ta langue bien sur, idiote.

Elle attendait que je sois de bonne humeur et blottie contre moi….

— Pourquoi tu m’obliges à faire ça ?
— Pour que tu te rendes compte que tu es totalement à moi….Que tu obéisses à tout ce que je te demande…Tu sais, il y a des Maitres beaucoup plus exigeants que moi…

Elle soupirait….

— Quand même !!!....Ce n’est pas très romantique !

Si elle protestait encore, j’ai obtenu qu’elle me prévienne chaque fois que son envie était là…J’ai essuyé quelques regards noirs, furieux, quand elle était dérangée…Mais elle a vite été convaincue que je prenais un plaisir infini à la voir m’offrir ce que j’adore….Mais sans cesser d’en éprouver une gêne perceptible…Même aujourd’hui…Je préfère ça, d’ailleurs….

La première fois n’a pas été facile : il a fallu que je la batte pour qu’enfin, en reniflant, rouge de honte, elle s’allonge….

— Regarde !!….je râle en m’accroupissant sur elle…
— Cochon….Pervers…Oh que c’est sale !!!

Je ne pouvais plus me retenir…..J’ai gémi, le regard fixé sur la glace qui me renvoyait mon image : celle de mon anus qui se vidait sur elle, de l’étron brun qui s’allongeait et qui tombait entre ses seins…..Mon soupir….

— Mmmmmh !....Presse tes seins, écrase ma merde chaude….Oui, comme ça…C’est superbe…
— Jean….Ce que tu me fais faire !...Comme ça ?
— Oui….Tu vois, c’est si facile….Et tu vas me lécher le cul, me torcher maintenant…..

Avant qu’elle ne discute encore, je me suis accroupi sur son visage, mon anus sur sa bouche.
Ses mains se sont crispées sur ses seins et j’ai senti sa langue m’effleurer, puis commencer à me lécher…Elle grognait, mais sa langue est devenue de plus en plus invasive, je l’entendais déglutir…J’ai pissé sur son ventre…Sa langue s’agitait dans mon trou….Je me suis relevé, bandant comme un fou…..
Elle haletait, les lèvres colorées de ma merde…..

— Cochon !...

Mais son regard fiévreux fixait ma bite qui claquait sur mon ventre….Ses mains reprenaient ses seins, en les pétrissant, sans se préoccuper du « reste »..

— Choisis….Tu as été bien obéissante…..Ce que tu veux…Où tu veux…

Sa langue a léché ses lèvres, comme si elle voulait encore me gouter…..

— Baise—moi…Comme ça, sur le dos….Oui, comme tu es dur….Ça t’as excité de me chier dessus, cochon…Que je te serve de toilettes !....Aaaaaaah !....Oui, oui, au fond, encore…. Que je te torche avec ma langue….Ah ce gout : c’est amer, fade….Quelle odeur…Mais c’est excitant aussi, je mouillais en te léchant….Jean, je jouis mon amour…Je te serre, je t’aime, je…..Aaaaaah !

Profiter totalement de sa merveilleuse croupe …..Qu’elle m’offrait sans pudeur, cherchant la pose qui m’excitait le plus….Ce n’était pas difficile : dès que je lui disais que je voulais l’enculer, elle avait un sourire ravi, un petit gloussement sensuel…. Une fessée ou quelques coups de cravache jusqu’à ce qu’elle se tortille, qu’elle se tende, bien chaude….

Nous avons essayé toutes les positions possibles et à chaque fois, elle exprimait une jouissance qui ne laissait pas de m’étonner….

— Tu sais….me chuchotait—elle, après…C’est encore meilleur que la dernière fois…J’aime trop quand ça dure longtemps….Et quand je te sens grossir au fond, juste avant que tu te vides, je suis en apnée….Ton sperme qui gicle…Ce bruit obscène…Ah, si on pouvait recommencer…Jouir comme ça, c’est …c’est..
— Recommencer …maintenant ?
— Euh, oui…

Mon soupir la faisait rire.

L’anus des femmes !!....Cette antre que j’adore !!!...
Rares sont celles qui, une fois le sphincter dépassé, offrent une gaine étroite ; Il n’y a que 2 à 4 cm avant l’ampoule rectale…qui mesure de 7 à 17 cm, suivant les conformations…mon gland se perd souvent dans la caverne et touche à peine l’entrée du ventre, de l’intestin ou plus exactement du rectum….Il faut alors faire contre mauvaise fortune bon cœur et se contenter de se branler sur le petit anneau, il n’y a plus rien après….C’est bon aussi, certes, et la femme ressent beaucoup mieux les jets de foutre qui la remplissent….Mais ce n’est pas la possession totale que j’aime.

Francine m’offrait, comme Léa, beaucoup mieux : je sentais parfaitement l’instant magique où mon gland passait la valve musclée qui protégeait son rectum et là, elle comme moi, nous en soufflions de plaisir….Le conduit est étroit, brûlant, souvent rempli de ce que je cherche, la merde, moelleuse….Et il est garni de fines excroissances, comme des anneaux qui donnent des sensations inouïes à mon gland...Comme Léa, Francine se cabre en sentant mes jets de foutre la remplir…

Je sais ce qu’elle ressent : jeune, en pleine adolescence, à 15 ans, Paul et moi avions débuté notre vie amoureuse en nous suçant et en nous enculant…. J’ai quelquefois des bouffées de chaleur en me remémorant la façon dont je me tendais en le sentant jouir au fond de mon cul….

Mais que diable !

Pourquoi jouissait—elle à ce point du cul, comme Léa, alors que les autres soit se refusaient ou alors y consentaient pour me faire plaisir….

— J’aime bien quand tu m’encules…me disait Sonia…Mais je ne jouis pas…J’aime ça, oui, mais au fond, ça me fait un peu mal….Au bord, oui, j’adore…Sentir mon anus écartelé, c’est bon….

Alors que Léa adorait me tendre son superbe fessier, m’ouvrant son anus de ses index : elle savait que rien ne m’excitait plus que ce fabuleux contraste de couleurs : le rouge de sa muqueuse sur le fond noir de sa peau ….Elle jouissait comme Francine, exactement les mêmes orgasmes !
J’ai été me documenter, en questionnant mes amis, Hélène surtout….
Il en résulte en dernière approximation, que certaines femmes ont plus de sensibilité nerveuse dans l’anus et/ou dans le rectum que d’autres….Développant un quasi point G quelque part…

— Ce n’est pas du tout la transmission au vagin du va et vient de ton sexe, Jean…C’est une vraie jouissance anale, comme celle d’un homme, qui, lui, jouit par le frottement sur sa prostate…me disait Hélène….Moi même, j’aime bien, mais je ne jouis pas…Je suis obligée de me branler le clito…
— Tu sais, me disait Francine….Albert (son gynécologue) s’est aperçu que…euh…tu m’enculais…Il m’a examinée, oui, avec le spéculum…Il n’a rien dit sur ma...euh...caverne ! Oui….elle rit….Tout est normal…
Et quand je lui ai dit que je…euh…jouissais, il a soupiré, tu sais, il a presque rougi…Je lui ai demandé pourquoi j’avais tant de plaisir…
— Et alors ?
— Il a haussé les épaules, en me disant que j’avais de la chance…Et m’a saoulé de conseils prophylactiques….J’ai l’impression qu’il n’en sait rien.

Bof…Après tout, je m’en fous…L’essentiel, je l’ai sous la main, quand j’en ai envie.

J‘hésitais entre mes trois positions favorites…

La levrette, bien sur : un seul regret, je ne profitais pas assez de son visage….
Sur le coté, debout derrière elle : je pouvais la voir, me voir l’enculer et lui claquer les fesses avec le palet de liège plus commodément…
Ou enfin face à face : là, je pouvais gouter sa bouche, la voir se tordre sous moi….

Elle préférait la levrette….

— Parce que je peux bouger aussi et m’enculer toute seule….minaudait—elle en rougissant…Je me vois dans le miroir et tu me vois aussi… Pas assez ?….Mais je sens tes couilles qui battent mon con…Mais c’est zut, je voudrais voir ta bite qui…

Elle a vite trouvé comment ! LIRE LA SUITE

PRECEDENT ................................................. SUITE

L’intégralité de ce récit de Alab est disponible dans la zone abonnés




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag


Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur