Adrien


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 2 juin 2014
par  adrien

Une nouvelle vie

Chapitre 1 Le voyage (introduction)
Ce récit débute en l’an 1793, où mon époux le conte de V. et moi-même dûmes quitter la France révolutionnaire après l’arrestation de mes beaux-parents. Nous étions promis l’un à l’autre dès notre plus jeune âge mais nous fûmes mariés lors de notre quinzième année il y a huit ans de cela. Nous étions alors bien loin de toute cette agitation, et de cette union sont nés d’abord (...)

vendredi 3 octobre 2014
par  adrien

Une nouvelle vie (2)

Pendant que Doka préparait une mixture à base de plante et de feuille qu’elle écrasait à l’aide d’un mortier les deux jeunes filles qui l’accompagnaient réveillaient Augustine sans ménagement. Quand cette dernière fut sortie de sa torpeur Doka revint vers nous avec une étrange tisane, quand elle me la présenta, l’horrible odeur qui s’en dégagea me provoqua un tel dégout que je faillis le renverser. (...)

Commentaires récents

18 août

Monsieur Henic,
tous mes compliments pour cet EXCELLENT récit. Rien n’y manque, sauf peut-être quelques fessées manuelles. La fessée à la brosse de la fin de votre récit aurait pu être donnée cul nu, (...)

13 août

j’aime beaucoup cette histoire
le dressage est progressif mais bien rythmer avec deux soumises
continuer car j’ai hâte de lire la suite
maitre jean

10 août

Voilà un contrat alléchant, fourni avec une adresse qui existe. Encore faudrait-il être sûr que la personne qui y réside est bien la bonne : le canular serait du plus mauvais goût...
La première (...)

6 août

Très jolie histoire, agréable à lire. Espérons qu’il y en aura d’autres. Nous attendons avec impatience la réponse à la question d’une conclusion qui tient d’ailleurs plus de la transition pour maintien en haleine. Que voilà une agréable mise en bouche ! Texte très bien écrit.
Bonne analyse psychologique.
Crédible.
Cela change des fantasmes à la noix.
Continuez ! Vivement la suite !

5 août

Terriblement cruelle mais ça donne vraiment envie de voir et d’entendre la souffrance de Monique avec en arrière plan le corps de sa servante couvert de belles marques de (...)

19 juillet

merci d’avoir continuer mon histoire
tres belle continuation de l’histoire qui donne envie de la réaliser
j’attend avec impatience la suite
maitre jean

8 juillet

Ah, le petit salaud ! Observateur, débrouillard et sans aucune morale, il ira loin, à condition d’améliorer son anglais : de nos jours, c’est indispensable...

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur