La docilité de kalba

samedi 19 octobre 2013
par  MAITRECANIN
popularité : 1%
2 votes

Je vais vous raconter une sortie que j’ai faite avec mon épouse. Nous étions partis souper environ à une soixantaine de kilomètres de chez nous pour une sortie coquine pour ne pas être reconnu car elle travaille dans une institution bancaire. Mais a bien y penser je ne doutais pas de son déroulement.
Malgré les cinquante ans de Colette, mon épouse, les hommes se retournent encore pour la regarder. Elle mesure 5’4’’, 120 livres, une jolie poitrine bonnet B. Surtout quand elle s’habille style bon chic, bon genre comme pour ce soir là. Bien coiffée, beau maquillage un peu osé. Elle portait une veste, jupe en haut du genou et souliers à talon haut. En surface elle était très élégante et féminine mais sous cette apparence trompeuse : brassière sans bonnet, blouse transparente, bas jarretelle et, le plus important, elle ne porte pas de petite culotte et sa chatte est épilée en permanence.
Ha j’oubliais de vous dire que chacun de ses seins est orné d’un anneau en or qui lui donne un touche exotique et la lèvre vaginale droite d’un anneau avec une médaille, mon titre de propriété car elle est une bonne chienne soumise a la maison.
Nous sommes arrivés au restaurant plus tôt : moins de monde, meilleur choix de table, personnel plus attentionné.
Nous avons pris notre temps pour manger comme des tourtereaux et vu qu’elle était bien disposée j’en ai profité pour prendre quelque photo intéressante. Vive les téléphones intelligents. Elle aime bien se faire prendre en photo en public mais que pour mes yeux. Cela l’excite de savoir qu’elle pourrait être surprise. Car elle n’est pas exhibitionniste mais j’avais décidé que ce soir cela allait changer.
Après le souper à 19 : 00 heures, trop tôt pour aller au club ou retourner à la maison. J’ai décidé d’aller prendre une marche dans un sentier adjacent a un parc. Nous avons pris l’auto pour nous y rendre.
Une fois rendu au parc, je me suis stationner au fond loin de l’entrée, il y avait beaucoup d’automobiles. J’ai pris mon appareil photo et mon sac à surprise et nous sommes partis prendre notre marche, j’ai remarqué que le début du sentier était éclairé avec le stationnement.
Nous avons commencé à marcher, je l’ai tiré vers moi et je l’ai embrassé avec fougue. J’en ai profité pour déboutonner sa veste et lui caresser les seins. Nous avons repris notre marche cherchant n’importe quel prétexte pour lui caresser les seins, fesses et sa chatte sans me préoccuper d’être vu. Cela la rendait mal à l’aise. Le reste de la promenade je la prenais en photo, ici et là. Quand on croisait quelqu’un elle se retournait pour prendre des poses qui dévoilaient son intimité.
Elle s’est même assise près d’un homme. Elle écartelait les jambes au point de voir sa chatte, quelques belles photos. L’homme regardait ailleurs il ne sait pas ce qu’il a manqué.
Plus loin nous avons trouvé un endroit plus tranquille et le soleil commençait à descendre. Elle s’est assise sur la table à pique-nique. J’ai ouvert mon sac à surprise pour y prendre son collier et je le lui ai tendu. Elle a fait la moue mais elle l’a mis autour de son cou. Elle connait très bien la signification quand elle porte ce collier : elle doit se soumettre à ma volonté comme une bonne chienne soumise et cette chienne s’appelle Kalba. Je lui dis de se coucher sur le banc une jambe de chaque coté. Je pouvais voir sa chatte sans problème et je pris quelques clichés.
J’ordonnai à Kalba de se lever et d’enlever sa veste, sa blouse, sa brassière et de se placer à quatre pattes près de la table. J’ai serré ses vêtements dans mon sac et j’en ai profité pour sortir sa laisse que j’ai attachée à son collier et au rebord de la table. Je me suis assis sur le banc et je la caressais comme on flatte un chien en lui disant quel était une bonne chienne. Marrant de voir l’expression des quelques personne qui sont passées par là !
J’ai remarqué un homme qui, une fois passé, s’était caché un peu plus loin et nous surveillait.
J’ai détaché la laisse et je l’ai faite monter à quatre pattes sur la table, sens contraire de l’homme pour pas qu’elle le voit.
J’ai passé ma main entre ses cuisses qu’elle a écartées pour me laisser plus de place. J’ai introduit mon index dans sa chatte ensuite mon pouce dans l’anus sans précaution et avec mon majeur j’ai commencé avec un mouvement de bascule à la caresser et de l’autre main je lui caressais les seins.
Elle commençait à onduler du bassin, elle prenait plaisir même dans cette position humiliante. Quand elle commençait à gémir, je lui ai pincé un mamelon et elle a laissé échapper un petit cri de douleur. Cela n’a pas été très long qu’elle recommence à gémir. Elle a arrêt. Elle avait vu deux hommes qui marchaient vers nous et elle tentait de fuir. Mais j’ai enfoncé mon pouce et mon index pour une meilleure prise en serrant un sein pour qu’elle reste immobile.
Elle a vite compris qu’il n’y avait pas d’échappatoire et elle a baissé la tête pour cacher son visage. J’ai lâché ma prise sur son sein et j’ai passé la main dans ses cheveux pour lui remonter le visage pour qu’elle puisse bien voir son environnement.
C’était deux petits vieux dont un qui marchait avec une canne. Arrivé à notre hauteur l’un d’eux me dit :
— Je venais ici pour m’assoir mais je vois que tu as ta femme bien en main. Nous allons passer notre chemin.
— Ah pas de problème pour vous assoir et vous reposer un peu messieurs et en passant ce n’ai pas ma femme. C’est juste une femelle.
Un des petits vieux moins gêné que je vais appeler Mario dit :
—  Tu vois ça le jeune parle le même langage que nous.
L’autre je vais l’appeler Marc avait l’air dépassé et très mal aise par la situation mais il regardait Kalba.
—  Ta femelle a un beau collier, dit Mario. Un beau collier pour une belle chienne. Elle a un beau cul et de beaux tétons.
Il avança sa main pour lui prendre un sein mais il croisa mon regard et il comprit que il n’avait pas la permission de toucher.
Mario me demanda :
—  Pourquoi elle a des anneaux aux seins ?
—  Pour le plaisir de mes yeux, une touche d’exotisme, pour y accrocher des objets et en signe de soumission. Mais lève-toi et vas voir son cul.
Mario se leva et prit position derrière Kalba et moi. D’une main je pris Kalba en laisse car je sentais son inconfort et j’ai enlevé mes doigts de ses orifices pour que Mario ait une meilleure vue.
—  Marc viens voir ça !
Marc se leva et alla retrouver Mario. Les deux étaient étonnés. Marc dit :
—  Pas de poils, et il me regarda et me demanda, c’est quoi ?
—  Un anneau avec une médaille avec mes initiales car je suis le propriétaire de cette chienne.
Mario dit :
—  On aura tout vu. Bon on y va Marc.
Mario et Marc reprirent le chemin. Mario se retourna et me dit :
—  Le jeune tu as une belle chienne. Merci !
Je tenais Kalba bien en laisse. Malgré son humiliation elle restait calme et j’avais envie de la faire jouir. Après cette épreuve elle le méritait bien une gâterie. A ma grande surprise elle était déjà toute trempée de sa chatte jusqu’au genou. Après cette découverte j’ai décidé de me faire plaisir en l’humiliant un peu plus.
J’ouvris mon sac et je sortis un Butt-Plug auquel j’ai ajouté une queue de renard pour lui enfoncer dans l’anus afin qu’elle ressemble encore davantage à une chienne et pour l’humilier un peu plus. LIRE LA SUITE

L’intégralité de ce récit est disponible pour les abonnés de RdF





ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Portfolio

JPEG - 161.5 ko JPEG - 537.8 ko

Commentaires

Logo de MAITRECANIN
mardi 22 octobre 2013 à 02h42 - par  MAITRECANIN

Magister52 si j’ai bien compris vous désiré savoir comment a commencer sa soumission . merci pour les compliment sur le récit. au plaisir d’ écrire une suite mais je ne suis pas vite sur l’écriture :)

Logo de Magister52
dimanche 20 octobre 2013 à 10h32 - par  Magister52

Joli récit de l’épisode de la vie d’une petite chienne ;-)
Il serait intéressant de pouvoir suivre l’évoltion de cette sumise pour voir comment elle en est arrivée là !
Bravo, bien écrit et plaisant à lire.

Navigation

Articles de la rubrique

  • La docilité de kalba

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur