Histoire de l’Assistante

dimanche 16 mai 2021
par  Deploy
popularité : 2%
0 vote

Le Spécialiste se plaît à raconter à l’occasion de soirées avec simplicité comment il l’a connue et quasiment reçue en héritage.
De passage dans un pays lointain où les lois étaient bien différentes et la culture très spécifique, il était encore possible qu’une personne se voie offerte ou donner.
C’est ainsi que l’Assistante est entrée dans sa vie.
Grand Voyageur, il avait parcouru son pays et un de ses riches amis avant de s’éteindre lui avait confié le devoir de prendre soin de cette fille qui sera connue ensuite sous le nom de l’Assistante.

Le jour convenu avec l’exécuteur testamentaire, il se rendit au bazar pour l’y rencontrer. Il s’agissait d’une fille à la peau sombre et très réservée.
Elle était en pension chez un couple qui n’étant pas ses parents, ne devait guère la traiter correctement. Cette enfance difficile explique sans doute le caractère très docile que l’Assistante possède maintenant. Le Spécialiste devait en prendre possession pour la ramener en France.
Il apprit de l’homme de loi que son ami avant de mourir avait désiré qu’elle soit soumise aux Règles Traditionnelles du pays. C’est ainsi que le couple avait pris rendez-vous pour le lendemain chez l’Officiant.
Il s’agissait de procéder simplement à l’ablation du clitoris, opération banale pour ce lieu même si elle paraissait alors incongrue au Spécialiste. Ne voulant ni se soustraire aux désirs de son ami ni aux lois traditions du pays, il accepta cette intervention.
Il prit la fille craintive et timide sur ses genoux pour expliquer que dès l’excision traditionnelle réalisée selon les vœux de son maître précédent, il viendrait la chercher pour la conduire dans son propre pays.
Le Spécialiste interrompt ici son récit pour rappeler que son souhait personnel était de plutôt ramener la fille sans cette opération qu’il jugeait alors barbare, voire cruelle. Mais son respect de la volonté du mort ainsi que celui de la tradition du pays étaient plus importants que son sentiment. LIRE LA SUITE

NB : Il va sans dire que les pratiques décrites dans ce récit ne peuvent en aucun cas et d’aucune manière être cautionnées de quelque façon que ce soit !

ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Henic
lundi 17 mai 2021 à 08h12 - par  Henic

Avec talent, l’auteur conduit son lecteur vers la considération que, tout compte fait, l’excision n’est pas si terrible. C’est un mensonge bien écrit et habilement déroulé.
Heureusement, Christine rappelle clairement que ces pratiques sont insupportables. Dans la catégorie « les violences faites aux femmes », l’excision est particulièrement barbare car d’une part, la pression de l’entourage est telle que le choix de la victime n’est en fait jamais vraiment éclairé ni conscient, d’autre part, la manière dont elle se déroule relève plus de la boucherie que de la chirurgie.

Navigation

Articles de la rubrique

  • Histoire de l’Assistante