Tuo


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 12 août 2009
par  Tuo

Une autre histoire

19h45…
Rentrée chez moi, je me déshabillai rapidement et enlevai tout mes bijoux pour finir complémentent nue chez moi. Mon reflet dans le miroir m’offrait la vue de mon sexe complémentent lisse et finement épilée de l’après midi, ce qui me troublait beaucoup. Comme il m’en avait informé par nos échanges de mails, un paquet avait été livré à mon attention et le concierge de mon immeuble l’avait déposé (...)

mercredi 4 novembre 2009
par  Tuo

Une autre histoire

Chapitre II
19h55…
J’y étais…J’avais fermé les 4 bracelets avec les cadenas ainsi que le large collier, qui m’obligeait à relever légèrement là tête. Sans être serrés, ils ne pouvaient pas bouger autour de mes membres. Chaque bracelet comme le collier était muni d’un large anneau du même métal. L’ensemble était très lourd à porter et ralentissait les mouvements de mes membres. Quant au collier, il avait plus (...)

vendredi 8 janvier 2010
par  Tuo

Une autre histoire

Chapitre V
Le réveil me tira de mes rêveries érotiques. Je me suis levé en me demandait si tout cela n’avait pas fait partie de mon rêve, mais les entraves à mes poignets et chevilles me confirmèrent ce que j’avais vécu la veille. A contrecœur, j’ai déverrouillé les 5 cadenas et me suis préparé pour ma journée de travail. Même si je n’avais aucune information sur la suite de mon dressage, je savais que je le (...)

mardi 16 février 2010
par  Tuo

Une autre histoire

Tirée de mes rêveries érotiques empreintes de soumission par le réveil, j’ai immédiatement allumé l’ordinateur. Mon cœur s’est emballé quand j’ai vu que A m’avait répondu.
« Ma chère Léa,
J’ai bien connaissance de ton weekend. Je te remercie pour ton honnêteté qui honore ton éducation en cours. Tu as cependant désobéi et tu seras donc punie pour cet égard, comme à chaque fois que tu désobéiras aux nouveaux (...)

samedi 8 mai 2010
par  Tuo

Une autre histoire

Chapitre VIII
Immobile et à genoux, j’entendais Aurélie s’affairer dans mon propre appartement. J’essayais de deviner ce qu’elle était en train de faire, en fouillant dans mes armoires…Je n’avais aucune idée de l’heure et du temps que je passais ainsi, mais cela n’avait aucune importance. Je me délectais de la situation, et il me paraissait normal qu’en qualité de soumise, je devais attendre qu’on ait du (...)

lundi 23 février 2009
par  Tuo

9 - La progression d’Amélie

Chez Bérangère : La préparation
Aurélie tirait sur la laisse et je la suivais sans mot dire, tête baissée. L’homme signifia à Aurélie de s’arrêter quand nous sommes passé à côté de lui, ce qu’elle fit immédiatement…Puis il me caressa, me tritura les seins, fouilla mon ventre, tira et porta ses doigts à ma bouche. Par peur, je les suçais un par un, sans qu’on ne me demande rien…
Ce soir, tu auras mon sexe (...)

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur