Radar


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 21 mars 2003
par  Radar

Balade en voiture

8h30.Je viens te chercher devant ton bureau, pour ne pas éveiller les soupçons. Quand j’arrête la voiture devant toi, tu ne me remarques pas jusqu’à ce que je t’appelle.
Surprise amusée de ta part : Mais...c’est pour nous ? Où as—tu eu ça ?
« Ça », c’est un cabriolet 206 CC, déjà décapoté en ce début juin. Le soleil commence à chauffer, la journée promet d’être belle. Je l’ai volée... chez Avis. J’ai pensé que (...)

mardi 11 mars 2003
par  Christine Arven, Radar

Cambriolage 1

Ce matin, tu es un peu en retard pour partir au travail. Tu t’es levée 15 minutes trop tard (trop surfé sur Sensation SM la veille) et tu n’es pas encore habillée.
Ton compagnon est déjà parti et tu es encore dans la salle de bains en chemise de nuit, en train de te maquiller. Une petite touche de rouge à lèvres...OK, c’est bon. Un peu de parfum, pas trop, la bouteille est presque vide. Il va falloir (...)

lundi 14 avril 2003
par  Radar

Harcèlement au bureau 1

Chapitre 1
C’est le milieu de la matinée. Tu es dans ton bureau, plongée dans un dossier. Le téléphone sonne... C’est ton grand patron. Bonjour, Christine, voudriez—vous monter me voir ? Bien sûr, monsieur. A quel sujet ? Je vous le dirai quand vous serez là...montez donc. Bien, monsieur ; à tout de suite.
Tu es un peu étonnée, il est rare que le grand patron t’appelle, d’habitude tu as toujours (...)

jeudi 8 mai 2003
par  Radar

Harcèlement au bureau 2

Chapitre 2
Ce n’est qu’après un moment que tu reprends tes esprits et te redresses lentement tandis que lui n’a cessé de t’observer attentivement avec un demi—sourire ; tu es gênée, indignée et pourtant satisfaite d’avoir partagé ce singulier moment d’intimité ; malgré tout, ton appréhension reprend le dessus : que va t—il se passer maintenant ? il parlait de licenciement...il ne peut pas te faire ça (...)

Commentaires récents

10 juillet

Cet ouvrage mérite d’être lu. Il est conforme à son titre, et retrace admirablement les hauts et les bas d’une liaison de soumission (...)

8 juillet

Si la soumise accepte, c’est qu’elle y trouve son compte. Mais être ainsi traitée comme une chose n’est pas à l’honneur de son maître qui expose ainsi (...)

7 juillet

J’avais commencé un commentaire mais il a disparu sans préavis !
La « rêveuse » est tout de même bien conditionnée... Elle - son corps, au moins -, (...)

18 juin

J’apprécie beaucoup vos récits, car ils « sentent le vécu ». Cependant, étant un rien maniaque en manière d’emploi de la langue (française), je suis (...)

11 juin

Un avantage d’Internet est que l’on peut reprendre une conversation une douzaine d’années plus tard sans qu’il paraisse qu’il y ait eu une (...)

21 mai

Ne dit-on pas que les gens heureux n’ont pas d’histoire ? Du coup, cette phrase de l’auteur est quelque peu étonnante : « Sa relation avec son (...) On va dire que je radote, mais les textes de Christine sont toujours fascinants.
Dans cet épisode, il est curieux de voir comment une personne (...)

18 mai

Cette fois la suite est parue vite, très vite. Encore une fois le lecteur n’est pas déçu. Outre le retour de Lisa, ce qui se passe entre les deux (...)

2 mai

Sylvain de Perry est enthousiaste et il y a de quoi ! Après quelques pages sur l’aujourd’hui de l’héroïne et son désenchantement, le retour en arrière (...)

1er mai

112 longues journées et 113 interminables nuits que nous attendons ces 19 pages nouvelles. On s’attend à un repos pour l’héroïne auprès d’une femme. (...)