Francine

jeudi 21 mai 2015
par  alab
popularité : 1%
2 votes

1-Découverte

Alain m’a fait découvrir mon clitoris…..après le plaisir vaginal ….
En fait, mais je ne l’ai su qu’après, j’étais si serrée et si étroite qu’aucun de mes amants ne pouvait y résister….Je n’ai ainsi connu que des éjaculateurs précoces…Mystère du sexe féminin !....J’ai au moins appris qu’il fallait trouver SON partenaire, à sa « dimension » comme le dit le Kamasoutra…

Lui, non seulement a résisté, mais il m’a baisée si longtemps que je n’en pouvais plus….A être folle de lui…..
Je m’étais caressée seule « AVANT » et malgré mes essais répétés, je n’en avais aucun plaisir…
Oui, je me regardais dans la glace…Je m’ouvrais les lèvres en me faisant mal….Mais mes doigts qui cherchaient partout ne me procuraient aucun plaisir !!...La seule chose qui pouvait me « fouetter » était de me voir pisser !!...Ou de me mettre un bout de doigt dans l’anus !!
Vicieuse ?....En tous les cas, frustrée….

C’est d’abord cette ventouse qu’il a collée sur mon clito, après l’avoir enduit de gel : la sensation folle de le sentir aspiré, de le sentir gonfler, s’agrandir….Il m’a laissée une bonne demi-heure agonisante du désir d’être prise !!....
Ces séances !!....Ouverte, le clito pompé…qui grossissait et qui est maintenant long de 3 cm !!!.....Décalotté en permanence….
Le point culminant a été ce jour où il a enlevé la petite pince qui serrait mon capuchon…qui maintenait mon clito tendu….J’ai hurlé, comme je l’assure, jamais !....Douleur de l’infibulation, de ce percement de ce bout de chair si sensible….Après la pince, l’anneau !!....
Un bel anneau, amovible….qui me décore….auquel j’ai du rendre trois semaines d’abstention,….Mais qui après, a été source de tant de plaisir !!.
Il suffisait de le toucher, (cela suffit encore !), pour que je devienne une femme fontaine… Folle de désir….Mon « jus » ne s’arrêtait pas….et l’excitation gagne mon anus qu’Alain de son doigt trouvait non plus moite, mais « mouillé » !!.......

Il y a dans cette « découverte » incroyable, quoique très très douloureuse, tout le reste……

Mes évanouissements quand mon amour me « suçait »… .L’impossibilité physique de résister à cette langue d’Igor, mon chien, quand sa langue me touchait…Et cette envie quasi permanente d’être prise…..de jouir….
Au point, et je le comprends maintenant, que je devenais intenable…..
Le fouet, le martinet, les punitions, la frustration, m’ont appris à me « retenir » quoique que…..
J’avais, le moment venu, des orgasmes si ravageurs que je ne pensais qu’à les renouveler……

Alain qui me maintenait au bord du plaisir, qui faisait de moi ce qu’il voulait, qui est vite arrivé à me faire jouir même en me « punissant », ne pouvait pas me satisfaire….
J’ai appris aussi que j’étais « douée » !
Douée de cette faculté, dès que j’étais pénétrée, de faire jouer mes muscles intimes….La petite bouche, comme le muscle profond… Quelques séances de perfectionnement et deux mois après, j’étais capable de nous faire jouir tous les deux sans qu’il soit nécessaire de bouger….
Alain a vite voulu que mon conduit anal soit aussi habile….Ça a été plus dur, un peu humiliant aussi, mais j’y suis arrivée….Je pouvais résister à une très forte pénétration ou alors m’ouvrir et masser le plus gros des sexes…..
La contrepartie était que je ne gardais pas en moi le sperme qu’Alain me donnait ou devant ou derrière….Une contraction et tout sortait…. A son ravissement d’ailleurs….Rien ne lui faisait plus plaisir à ce moment là que de me voir recueillir dans ma main son sperme pour le boire….
Gentil cochon !....

2 -Mes chiens

Je me suis, passée les premières humiliations, donnée à son chien… quelquefois plusieurs fois par jour….De toutes les façons possibles… .Et dans toutes les positions….
Le croirez-vous ?
C’est si doux un chien…..Son poil que j’étreins, doux, il me regarde, me lèche la main….Sa langue baveuse et râpeuse…Son corps souple…Ses petits gémissements….
Il se frotte contre moi….Sa langue m’emplit la bouche, puis je le guide sur mes seins, que sa langue fait remonter, il sait même les mordre, un jour si fort que des gouttes de sang sont apparues….Il me lèche, il aime mon odeur…Il me lape… Je rebondis, je hurle, je me donne, je jouis….sous sa langue….

Je ne l’ai pas bien vu, les premières fois….Son sexe est bizarre…Il sort d’un fourreau protecteur, de sa gaine…se tend…Celui d’Igor est superbe….Il sort de sa gaine dès qu’il me « sent »…Qu’il sent mon « odeur » de femme….Lentement….C’est un beau sexe rouge sang, sans gland, étonnamment dur…et mobile au point que je peux le retourner derrière lui….Les petites couilles noires sont d’une douceur incroyable, satinées, émouvantes….
Quand il est sur le dos, il halète, la langue sortie, la tête renversée….Il est à moi….
Il aime que je le branle…il gémit comme un bébé….Mais ne jouit pas comme ça….
Il m’a baisée d’abord de façon « mécanique »….Une machine !.... Longuement toutefois, suffisamment pour me donner le plaisir total….

Mais avec le temps, je lui ai appris à se retenir….Il a suffit que je le sorte de moi, que je l’immobilise de mes jambes et de mes bras….Et alors, il prend mon rythme, alternant la puissance de ses reins….Il nous est arrivé de baiser une heure de rang !!......
Si je jouis du fantasme d’être baisée par ce gentil chien, j’aime le caresser….Sur le dos, Igor !....Je caresse ses jolies couilles, je regarde le dard sortir de son fourreau….palpiter…
Je souffle dessus….son poil se hérisse…il bouge, il halète…je souris…Tous les mêmes !!
Je lèche le sexe dur et chaud…Il gémit : des petits cris….Je sais ce qu’il veut, bien sur…..
Je le prends dans ma bouche, me grisant de ce velours…Je le suce, je le mordille, je le fais aller dans ma gorge, je l’aspire…J’ai envie de son sperme…Qu’il me donne enfin à gros bouillons…C’est énorme ce jaillissement : je n’arrive pas encore à tout « garder »…à tout boire !!....Il m’en donne dix fois plus qu’un homme….Du bon sperme chaud, pas trop salé, bien épais, crémeux….que je bois en fermant les yeux…
Le bout de son sexe se gonfle alors, triple de dimension….Si je n’ai pas de mal à le rejeter de ma bouche, il me fait mal quand je veux qu’il se retire de mon vagin…Enfin, mal, c’est délicieusement douloureux….
Igor a été piqué et Alain m’a offert un rottweiler et un dalmatien… L’un est un vrai male, dur, quelquefois un peu brutal, puissant, sur de lui…Il aime s’imposer et me prendre comme il a envie, le plus souvent comme une chienne…L’autre est d’une douceur inimaginable, l’amant dont toutes les femmes rêvent….On dirait qu’il sait ce dont j’ai envie…
Mes amants….Mes chéris….
Ceux là, comme Igor….aiment venir, après, lécher leur sperme qui coule, qui ressort de moi très vite… Au point de me refaire démarrer… Ils aiment aussi celui d’Alain, indifférents à la provenance, pourvu qu’il coule de moi….
Je n’aime pas trop qu’ils m’enculent…..C’est un des fantasmes d’Alain….Qui me l’impose de temps en temps….Je n’arrive pas à maitriser leur fougue et j’ai l’impression d’une mécanique, agréable, certes, mais sans « érotisme »…..
Quand je regarde les photos ou les vidéos de moi avec mes chiens, j’ai à chaque fois le même étonnement….C’est vrai que je suis belle avec eux….aucune appréhension, je donne, ils prennent…..
Maintenant que je suis « vieille », moins désirable, ils m’ « aiment » tout autant que si j’étais Marylin….
Mes chéris…..Mes amants…..
Je pourrais en parler pendant des heures…..Dire le bonheur que j’ai d’être allongée nue sur la moquette entre eux…de les toucher…de les caresser…de les sentir se lever….me lécher…de chercher mon entrejambe, que je maintiens fermée…de voir un sexe sortir de son fourreau, au dessus de moi….et de ne pas pouvoir retenir ma langue qui va le lécher….Vous devinez la suite…..
Il nous est arrivé, alors qu’Alain m’avait donné « tous pouvoirs »…. d’appeler Igor….Sous lui, je l’ai guidé dans l’anus que je venais de dévorer et j’ai eu le plaisir fou, de faire l’amour à trois…..De voir mon homme se faire enculer, de le sucer et de jouir sous sa langue….Un must !!.....

3 -Perversions

On m’a souvent interpellée sur la scatologie…..Parce que j’en parle ?....Alors parlons-en !.....
Je pourrais vous renvoyer à de nombreux ouvrages écrits par des psychiatres…..L’un deux, alors que nous en parlions, nous confiait que ce syndrome était réel chez 80 % de ses patients…Si refoulé, la plupart du temps, que cela induisait des troubles réels du comportement….
Tout commence évidemment par l’urophilie….Tous les hommes adorent (ou rêvent) de pisser sur leur femme….Nous avons même entendu et vu à la télé, une femme….C’était dans ‘Tournez Manège’…..parler librement de son plaisir des jeux d’ « eau » !!... C’est donc presque dans le domaine public !!.....
Oui, j’aime que mon homme me pisse dessus, j’adore cette douche dorée, qui éclabousse mes seins, mes fesses…..mon visage….et je prends goulûment son gland pour boire ce qu’il me donne…..J’aime pisser à cheval sur ses cuisses, en le recevant sur mon sexe…..J’aime qu’il pisse dans mon anus, à travers un entonnoir….J’aime pisser sur lui, et finir de me vider dans sa bouche….
C’est bon la plupart du temps….le champagne améliorant la texture et le gout de cette belle douche dorée…..

Et puis….
Tout commence par cette belle bite qui m’encule et qui me fait jouir… Si je me fais prier, la menace d’être battue, me fait me résigner….Sur le gland je découvre mes traces…infâmes, certes…Mais je les lèche…..Si ce n’était l’odeur, le gout en est supportable….C’est acre, amer, poivré…..Mais il y a aussi, dans cette perversité, une sorte d’excitation, ce gout de braver l’interdit, l’extase de l’exceptionnel…..
De donner aussi à son homme une caresse inoubliable, improbable aussi…..
Jamais Alain n’a voulu que je me lave, ou que je prenne un lavement avant de m’enculer…Il voulait et veut encore que je sois « sale » avant ….Et j’avoue que j’ai pris plaisir à le « nettoyer » de ce qu’il prenait dans mon ventre….
Comme j’ai vite pris plaisir à chier pour lui….
Ce n’est pas facile….Tout oublier, se laisser aller, juste avoir envie de lui faire ce plaisir exceptionnel….En trembler….J’en tremble encore quand, complices, j’obéis à son désir…..
Lire dans son regard qui fixe mon anus qui s’ouvre son immense délectation, le regarder, presqu’émue, recueillir mon rouleau sur sa main…..le lécher !!.....
J’avoue !!....
J’ai à mon tour aimé le voir chier entre mes seins…voir, vivre le cœur battant, le moment où son anus s’ouvre, et délivre ce rouleau qui suinte et qui tombe sur ma poitrine….Je l’attire et lèche l’anus souillé…..Gourmande ?....Mais oui, gourmande et folle de perversité….
Comme j’aime alors qu’il se retourne, le sexe dressé, me regardant presser sa merde entre mes seins, et affolé de luxure, il enfonce sa bite entre eux…se branle dans sa merde chaude….pour venir exploser dans ma bouche….
Lentement après l’avoir bu, je lèche, je suce son bel engin qui palpite, je le nettoie, je me goinfre de sa merde….Pour partager ensuite, dans un baiser passionné, ce moment si fort…

C’est vrai qu’il faut une complicité sans faille et surtout une passion au-delà des mots pour arriver à se sublimer à ce point….
C’est vrai aussi que ce n’est pas toujours « réussi »….Ce serait trop beau….

4-Se donner. Soumettre

Ce que je n’ai toujours pas compris, dans les discours que l’on m’oppose, et que je ne comprends d’ailleurs toujours pas, c’est ce saucissonnage du don de soi….

Comment une femme, un homme…peuvent-ils accepter de se donner l’un à l’autre en proclamant des limites ?....Tu peux faire ça, mais pas ça….Combien de fois l’ai-je entendu, ce refrain !!!....
Cela donne des pucelles du cul ou de la bouche qui arrivent, horriblement frustrées à la ménopause…Des hommes qui trompent allégrement leurs femmes sans d’ailleurs trouver ce qu’ils cherchent….Des sites pornos qui sont des défouloirs lamentables…..

Moi, je me donne…..Je me donne entièrement, corps et âme….Si je parle de perversité ou de vice, c’est pour employer le verbiage de mes interlocuteurs….Je préfère parler de passion, de don de soi….

Au point d’ailleurs, d’avoir accepté, non sans émoi bien sur…. qu’Alain me « donne »…..
Non pas par perversion….mais sans doute pour faire gouter à d’autres ma soumission, mes facultés d’amante, et aussi pour me punir d’être aussi insatiable….Pour m’humilier aussi et trouver dans mon abaissement une sorte de plaisir intellectuel….
A part trois ou quatre mauvaises surprises qui m’ont appris ce qu’étaient le vrai vice et la vraie perversité….ce désir de jouir de ma douleur ou de mon extrême humiliation…tous ceux qui m’ont « eue » m’ont aimée et m’ont fait jouir….
Par contre, j’ai rencontré dans des soirées bdsm des filles, des femmes si déformées que j’en frémissais…
J’aime la douleur certes, les bijoux intimes, mais voir ces corps littéralement lacérés, ces seins déformés, les beaux orifices dilatés, ces lèvres du sexe pendantes….J’en avais la chair de poule….Jouissaient-elles de ces traitements ?....J’ai plutôt eu l’impression de zombies, enfermées malgré elles dans un monde inique…

J’ai eu des élèves….à mon tour et j’ai pris un savoureux plaisir à les éduquer….
Quelques femmes pour leurs maris ou leurs amants….à qui j’ai appris le plaisir….Non pas ce geste quasi mécanique et si répétitif dont on se lasse si vite, mais à travers le don de leur corps, obéir, se soumettre, être désirable, jouer de leurs muscles….Et pour finir, faire du sexe une fête renouvelée qui n’a pas de cesse….
Ah, fouetter ces beaux corps….Quelle délectation de les voir finalement se tendre, sentir le spasme que provoque le coup bien appliqué….Lécher les larmes….Branler un sexe trempé et recueillir sur ses lèvres un cri de bonheur….Et l’émoi que provoque mon, mes doigts dans cette rosette vierge ou maltraitée…..Suave, je les guide, folle de joie quand enfin je sens la croupe venir à ma rencontre….
Les faire pisser, chier devant moi…Jusqu’à ce qu’elles admettent cette forme d’humiliation..

Les hommes, les pauvres, ont besoin de cette illusion de domination….Notre plaisir est beaucoup plus fort, plus intense que le leur….Ils ont besoin de se « venger » de nous savoir encore « disponibles », par d’autres orifices de surcroit, alors qu’eux ne le sont plus….
J’ai dit illusion et je le maintiens…..Si Alain m’a « trompée », il ne s’est jamais caché, et le plus souvent, le faisait devant moi….Mais plus amoureuse, plus soumise que moi, plus passionnée, plus inventive….il ne pouvait pas la rencontrer !!...
Je sais très bien que c’est moi….je l’ai su très tôt…..qui menait le jeu….de la passion, de l’amour….Appelez ça comme vous voulez….Il m’avait dans la peau, point…

Une dernière anecdote….
J’ai eu un jeune homme en pension…..A moi….Pendant un mois…Ravissant….A tomber raide, je vous assure….Hélas, homosexuel, définitivement….Irrécupérable….
Mais j’ai senti en le voyant, en le côtoyant tous les jours, cette émotion qui prend le ventre et les ovaires, que toutes les femmes connaissent….
Folle de lui….Mais cependant, facialement, très sure de moi….Lui cachant mon corps devant lequel son sexe restait flasque….mais lui ouvrant les perspectives de la soumission par la douleur….lui apprenant la maitrise de son corps ….Quel bonheur j’ai eu avec lui !!....Le plaisir de l’ouvrir….de lui apprendre son cul…de l’enculer doucement, quelquefois sauvagement…..
De lier ses couilles, de différer son plaisir…. J’avoue avoir failli quelquefois et m’être laissé aller à le boire, à me gorger de son sperme…

5-Epilogue

Je suis autrement maintenant….Je serais même suffragette, voyez-vous…Je veux dire à tous les bonheurs que j’ai eus….tard, certes, mais en son temps….Je voudrais un monde à ma façon, ce qui est bien entendu impossible….
Cependant aujourd’hui, on m’écoute….aussi bien dans ces diners en ville que dans ces soirées coquines où j’ai encore ma place….
Je parle toujours de passion, de don, sans limites….
Et dès que j’ai prononcé ce mot : sans limites…..devinez la question ?....
- Qu’est ce que ça veux dire, sans limites ?
J’ai alors mon fameux regard de myope….je souris ….
- C’est plus que tout….Et plus que ça encore !
Curieusement, timidement, ce sont le plus souvent les femmes qui viennent me questionner…..
Et je leur dis ce que vous venez de lire….enfin plus lentement….




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur