Ma femme

chapitre1
mercredi 9 janvier 2013
par  philou1962
popularité : 2%

Cela fait maintenant bientôt 25 ans que nous sommes mariés, ma femme Martine, 42 ans, élégante, toujours tirée a 4 épingles. Moi, Philippe 50 ans, toujours autant attiré par les courbes magnifiques de mon épouse.

Mais cela fait bientôt un peu plus de 2 ans que le désir de ma femme pour les parties de jambes en l’air, ou simplement le fait de la caresser sous sa jupe le matin en l’embrassant dans le cou, s’atténue, sans que mes efforts pour y remédier, ne soient foulés du pied.
Étant de nature très câline, et toujours demandeur de sexe, je me posais de plus en plus de questions, qui restent aujourd’hui toujours sans réponses.

Ne l’ayant pas touchée depuis plus d’une semaine, mon désir pour elle étant au maximum de ce que je pouvais endurer, je décidai donc de passer à l’offensive, et cela dès se soir.

Elle a depuis de nombreuses années, l’habitude de se coucher de bonne heure, simplement recouverte du léger tissu d’une nuisette très affriolante. J’avais pris soin de lui administrer, à son insu, un somnifère, qu’elle prend généralement lorsqu’elle souffre d’insomnies. Avec la ferme intention, si se n’ai de la baiser, au moins de pouvoir contempler son corps magnifique.

Au bout de 3 quarts d’heure, je décidai d’aller jeter un petit coup d’œil à ma tendre épouse. Elle était sur le dos, les yeux clos. Sa respiration tranquille faisait monter et descendre sa belle poitrine. Les draps étaient simplement posés sur ses jambes, laissant deviner des fesses à faire damner un saint.

Je m’approchai doucement, posant délicatement ma main sur le haut de son bras dénudé, caressant doucement sa peau. Aucune réaction de sa part, ce qui me poussa à légèrement remonter jusqu’à l’échancrure de ses seins, un doigt en caressa le téton, légèrement enflé, sans qu’elle n’esquisse le moindre mouvement.

J’étais dans un état d’excitation incroyable, et très vite, je me glissai à mon tour sous les draps, nu comme un ver, un sexe déjà bien dressé. Mes bras passèrent autour de sa taille, mon avant bras reposant sur sa poitrine. Ma main caressait ses hanches fermes qui laissaient deviner un petit string, ce qui n’était pas pour me déplaire. Ma respiration était saccadée, je dus me concentrer pour reprendre mes esprits. Ma main tremblante descendit sur sa cuisse. Sa peau était douce et le fait qu’elle soit sur le dos, les jambes repliées, me permit d’en effleurer l’intérieur, remontant doucement jusqu’à atteindre le doux tissu de son string.

Le plus délicatement possible, j’écartai ses cuisses, de façon à avoir une vue plongeante sur son ventre. Ma respiration se figea, elle sembla sortir de sa torpeur, allait-elle se réveiller ? Après un bref instant d’angoisse, elle retomba dans une torpeur bienfaitrice. Un de mes doigts passa sur le tissu du string, devinant la ligne de sa petite fente qu’il n’y a encore pas très longtemps frétillait sous ma langue. Je me risquai à glisser un doigt sous le mince tissu, écartant un peu plus ses cuisses déjà bien ouvertes. Enfin je pouvais toucher ses petites lèvres, si douces et légèrement humides. Le bout de mon doigt pénétra l’intérieur de sa chatte, en prenant bien soin de ne pas la réveiller.

Après un petit moment de ce traitement, je retirai mon doigt, et le portai sous mon nez. Je me délectai de son odeur intime, humant la moindre senteur, puis le léchant comme s’il était recouvert de chocolat.
Cela faisait maintenant un petit moment que mes doigts jouaient avec son minou finement recouvert d’un fin duvet. Plusieurs fois, mon visage s’était insinué entre ses cuisses, humant les effluves odorantes de ma femme, ainsi ouverte, livrée à mes plus inavouables instincts.
Elle sentait le sexe, peut-être une queue inconnue, avait-elle visité sa grotte. Cela décupla mon envie et je me mis à caresser ses seins à travers le fin tissu de sa nuisette. J’avais du forcer un peu sur la dose, car malgré un malaxage en règle de sa poitrine, elle n’eut aucune réaction. Ma bouche s’activait sur un téton que je sentais devenir de plus en plus gros sous l’action de ma langue.

Je la contemplais ainsi un instant, poitrine à l’air, offerte, jambes ouvertes, le string légèrement descendu, laissant entrevoir les poils de sa chatte.

Ma queue me faisait mal, je pris la main de ma belle et la posai sur mon sexe. Sa main emprisonnait mes couilles malaxant agréablement celles-ci, comme elle me l’avait si peu souvent fait ces mois derniers.
C’était divin, ses doigts coulissaient tant bien que mal sur ma hampe luisante, mon autre main soupesait sa lourde poitrine, étirant les tétons rouges et déjà bien formés. J’arrêtai avant de me déverser entre ses doigts, je n’en avais pas fini avec elle.

Délicatement, je la fis basculer sur le coté, lui repliant une jambe sur la poitrine, de façon à pouvoir accéder plus facilement à ses magnifiques fesses. Je fis descendre son string le long de ses jambes pour finalement le libérer, et pouvoir en sentir toutes les effluves qui s’en dégageaient. Ma main s’insinua entre ses cuisses et remonta jusqu’à son sexe, caressant sans aucune retenu ses lèvres chaudes et humide. Remontant le long de ses fesses, j’arrivai bien vite jusqu’à sa petite rosette, petit trou qu’elle m’avait toujours refusé, mais qui n’était peut-être pas inviolé. LIRE LA SUITE

C’est la première fois que je poste un texte ( véridique ) sur votre site
c’est pourquoi je vous demande d’être indulgent avec moi. Merci.


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de philou1962
mercredi 23 janvier 2013 à 10h36 - par  philou1962

je suis tres heureux que ma contribution te plaise , il y auras une suite aux aventures de ma salope de femme .

a tres bientot

jeudi 17 janvier 2013 à 15h21

bonne histoire je me demande bien quel pourrait etre la suite

Navigation

Articles de la rubrique

  • Ma femme