Calingiton


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 20 juillet 2009
par  calingiton

Journal Intime (1)

Ce midi je me suis encore pris la tête avec maman. Elle supporte de moins en moins ma façon de vivre et cesse de me répéter que je vais finir sur le trottoir si cela continue. Tout ça parce que j’aime m’habiller sexy. Et si moi j’aime me fringuer comme ça ! Je crois surtout qu’elle a beaucoup de soucis en ce moment, et qu’elle n’a rien de mieux à faire que passer ses nerfs sur moi. Après tout, elle (...)

jeudi 13 novembre 2014
par  calingiton

1- Scène et Giton

Ce texte est le récit d’une relation entre deux être totalement différents, mais fait pour se rencontrer. Philippe de Beaudricourt (Son pseudo est Scène) : un sexagénaire célibataire, riche et influent, et son jeune protégé Axel Ivanoff, âgé de 18 ans (Pseudo Giton). Il a été écrit à deux mains, en italique Giton, et en lettre romaine pour Scène. Tout commence un jour de juin 2014, c’est le début de l’été (...)

samedi 1er août 2009
par  calingiton

Journal Intime (2)

J’étais enthousiasmé de pouvoir enfin vivre comme je voulais, même si c’était avec des vieux. Et pour leurs prouver que j’étais disposé à tout accepter pour pouvoir être entretenu par eux, un peu comme leur propre fils, je me mis à caresser le ventre de Sultan. Je dus lutter contre le dégoût que m’inspirait ce geste. Mais je savais que si je m’étais Joyce dans ma poche, ce serait gagné. J’effleurai du bout (...)

jeudi 27 novembre 2014
par  calingiton

2- Scène et Giton

Je lui emboite le pas, mais pendant qu’il file par la sortie, je passe à la caisse avec le concombre. Je suis dévisagé par la vendeuse qui me toise avec mépris. Je suis très mal à l’aise et c’est presque en courant que je rejoins DSK devant son gros 4x4, un Porsche Cayenne flambant neuf. Mon short me rentre de plus en plus dans le cul et je n’ai pas conscience de l’exhibition indécente dans laquelle (...)

samedi 8 août 2009
par  calingiton

Journal Intime (3)

Mais Etienne voyait les choses tout autrement. J’ai tout de suite senti que c’était lui le dominant dans leur couple. Il me demanda de sodomiser Joyce. En même temps, lui m’enculerait. Obéissante, Joyce s’exécuta de suite, en me retournant face à elle, pour me rouler elle aussi un long patin, et m’appelant son petit garçon, comme si j’étais son fils. Cela devait l’exciter encore plus de commettre un (...)

mercredi 17 décembre 2014
par  calingiton

3- Scène et Giton

Face à mon protecteur, je reste un moment figé, partagé entre la répugnance que m’inspire son corps nu ventru et mon intention de satisfaire cet homme fortuné auprès duquel je pourrais mener une existence oisive. Finalement, mon côté vénal prend le dessus sur mon dégoût, et je viens me serrer contre lui en nouant mes bras autour de son cou. Je reste un moment pétrifié par mon audace, conscient de l’image (...)

jeudi 3 septembre 2009
par  calingiton

Journal Intime (4)

Je le suçai ainsi de longues minutes ininterrompues, pour bien lui montrer que j’étais insatiable, et que j’aimais par dessus tout la bite. Je l’entendais grogner de plaisir, ses doigts fourrageant mes cheveux blonds dorés. Je réussis à lui pomper encore quelques flots de sperme que je déglutis, désireux de lui prouver au combien elle était précieuse pour la petite pute que j’étais. Puis, satisfait, il (...)

samedi 17 janvier 2015
par  calingiton

4- Scène et Giton

Lorsque je vois le Maître se rapprocher, car c’est bien ce qu’il est devenu pour moi maintenant, j’abandonne son orteil pour me rapprocher de son entre cuisses. Un long filet de bave s’étire de ma bouche. J’ai là sous les yeux, devant moi, le membre tendu de cet homme si impressionnant pour le jeune homme que je suis. Son sexe est énorme, et de le contempler si près, une terrifiante sensation (...)

dimanche 13 septembre 2009
par  calingiton

Journal Intime (5)

Très vite Nadine se détendit. Elle se pencha sur son mari, désireuse tout d’un coup de le sucer devant nous. Mais Roland l’arrêta d’un geste réprobateur, en lui disant de se réserver pour la soirée, chez Etienne. Je compris qu’Etienne avait organisé une partouze. Nous y étions conviés tous les trois dans sa villa pour 21h00. Mais, Roland avait tout de suite compris la passion naissante de sa femme pour (...)

mercredi 18 février 2015
par  calingiton

5- Scène et Giton

Je suis prostré, anéanti par tout ce qui m’arrive par cette belle journée d’été. Alors que je pourrais être sur la plage, comme plein de garçons de mon âge. Je suis enchaîné nu à même le sol, au bord d’une splendide piscine, dans la propriété luxueuse d’un vieux dépravé, prêt à toutes les perversités avec moi. Abandonné, livré à moi-même, je me peux que m’abandonner au sort que me réserve cet homme, le ventre (...)

jeudi 24 septembre 2009
par  calingiton

Journal Intime (6)

Je ne savais vraiment pas où Nadine m’emmenait. J’imaginais qu’elle devait posséder avec son mari une belle villa avec piscine. Ils passaient tous leurs étés ici et friqués comme ils étaient ! Couché sur le plancher de sa voiture, je n’osais trop bouger, mes yeux rivés sur les hauts talons effilés de ma mère adoptive. Je bandais entre mes cuisses serrées, tout recroquevillé sur moi, faute de place. Elle (...)

mardi 7 avril 2015
par  calingiton

6- Scène et Giton

Il me nettoie la queue avec une dévotion dont j’étais loin d’imaginer qu’il en soit capable, si jeune. Bien qu’elle vienne de sortir de son propre anus, il n’hésite pas à une seule seconde à y passer sa langue sur toute sa longueur, puis envelopper mes bourses pour y retirer toutes traces de nos ébats. Puis il reste songeur. Je me demande bien à quoi il peut penser. A son avenir chez moi ? A s mère ? A (...)

jeudi 15 octobre 2009
par  calingiton

Journal Intime (7)

Satisfaite sexuellement, Nadine me repoussa d’un geste plein de mépris, attentive à jouer son rôle de maitresse comme il convenait. Craignait-elle à ce point la colère de son mari si elle devait manquer d’autorité sur moi ? En tout cas elle était bien décidée à ne rien laisser au hasard, afin d’exercer au mieux sa domination sur moi. Et c’est sans aucune prévenance, qu’elle m’envoya brutalement me (...)

vendredi 24 avril 2015
par  calingiton

7- Scène et Giton

Résumé des épisodes précédents : Axel a fait la connaissance d’un sexagénaire au Cap d’Agde. Séduit, il accepte de le suivre chez lui. L’homme, en plus d’être riche, et un dangereux pervers à qui le pauvre garçon se livre sans méfiance. Il l’enchainera pour l’obliger à le sucer puis subir sa toute première pénétration. Il découvrira ensuite son cachot où il comprendra le sort que lui réservera cet homme à qui (...)

dimanche 1er novembre 2009
par  calingiton

Journal Intime (8)

Je n’eus pas trop à patienter, car déjà le bruit des talons de Nadine sur les dalles me fit sursauter et abandonner cette torpeur lascive dans laquelle je m’étais laissé tomber. Etendu nu sur le sol surchauffé de la terrasse, je la vis sur moi, menaçante, vêtue d’un déshabillé de voile blanc transparent, très long, mettant superbement en valeur son bronzage intense. Manifestement, elle était nue dessous, (...)

mercredi 20 mai 2015
par  calingiton

8- Scène et Giton

Résumé : Axel, un éphèbe de 18 ans, fait la connaissance de Philippe, un sexagénaire au Cap d’Agde. Séduit, le garçon suit l’homme chez lui sans en parler à sa mère. Philippe, en plus d’être riche, est un dangereux pervers à qui le pauvre garçon se livre sans méfiance. Au bord de la piscine Axel se laisse assez facilement enculer. C’est la première fois pour lui qu’il est pris par un homme. Mais surtout il (...)

dimanche 7 juin 2015
par  calingiton

9- Scène et Giton

Personnages : Axel, Philippe La mère
Exténué par ce que je viens de subir, les fesses et les cuisses souillées de sperme, je m’effondre sur mon pilori, où le Maitre m’abandonne, entravé. Épuisé, je mets quelques secondes à réagir. Mais il est déjà trop tard. Il a disparu, me laissant seul au fond de cette cave. Je comprends surtout, trop tard, qu’il va mettre ses menaces à exécution. Maman sera là peut (...)

mardi 8 décembre 2009
par  calingiton

Journal Intime (9)

Vautrée sur la table de jardin, cuisses grandes ouvertes, Nadine se laissa posséder comme la dernière des salopes, le regard chaviré, le visage déformé par l’extase dans laquelle elle se trouvait.
Agrippé à ses cuisses un peu flasques, je me mis à lui labourer à grands coups de bite violents son orifice béant d’où dégoulinait une mouille gluante. Après ce qu’elle m’avait fait subir, je me vengeais à ma (...)

dimanche 11 avril 2010
par  calingiton

Journal Intime (10)

Nadine me saisit alors la main, comme une maman le ferait pour guider son jeune fils, avec elle, de nouveau à l’étage. Je me laissai entraîner docilement par ma nouvelle maman, regrettant simplement qu’elle ne m’ait pas puni plus sévèrement, en m’enfermant par exemple à la chaine dans ce cachot que j’avais découvert tout à l’heure au fond du jardin. Je voulus lui en parler, tellement j’attendais de vivre (...)

mardi 16 juin 2015
par  calingiton

10- Scène et Giton

Progressivement la panique de mon enfermement laisse place à une profonde prostration, une sorte d’abattement à la fois physique et morale. L’attente au fond de cette cave, dans cette pièce dédiée aux punitions est pour moi interminable. Un profond sentiment d’abandon me submerge. En même temps que je suis assailli d’une sorte d’intuition, de pressentiment. Au début je me suis demandé ce que le Maître (...)

Commentaires récents

18 août

Monsieur Henic,
tous mes compliments pour cet EXCELLENT récit. Rien n’y manque, sauf peut-être quelques fessées manuelles. La fessée à la brosse de la fin de votre récit aurait pu être donnée cul nu, (...)

13 août

j’aime beaucoup cette histoire
le dressage est progressif mais bien rythmer avec deux soumises
continuer car j’ai hâte de lire la suite
maitre jean

10 août

Voilà un contrat alléchant, fourni avec une adresse qui existe. Encore faudrait-il être sûr que la personne qui y réside est bien la bonne : le canular serait du plus mauvais goût...
La première (...)

6 août

Très jolie histoire, agréable à lire. Espérons qu’il y en aura d’autres. Nous attendons avec impatience la réponse à la question d’une conclusion qui tient d’ailleurs plus de la transition pour maintien en haleine. Que voilà une agréable mise en bouche ! Texte très bien écrit.
Bonne analyse psychologique.
Crédible.
Cela change des fantasmes à la noix.
Continuez ! Vivement la suite !

5 août

Terriblement cruelle mais ça donne vraiment envie de voir et d’entendre la souffrance de Monique avec en arrière plan le corps de sa servante couvert de belles marques de (...)

19 juillet

merci d’avoir continuer mon histoire
tres belle continuation de l’histoire qui donne envie de la réaliser
j’attend avec impatience la suite
maitre jean

8 juillet

Ah, le petit salaud ! Observateur, débrouillard et sans aucune morale, il ira loin, à condition d’améliorer son anglais : de nos jours, c’est indispensable...

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur