eXcla


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 19 mars 2014
par  eXcla

1- Julie et ses propriétaires

Julie est une jolie étudiante en art visuel de 21 ans brune aux yeux noisette, elle vit seule dans un petit appartement au dernier étage d’un immeuble limite insalubre dans le nord Paris. Elle a du mal à joindre les deux bouts, brouillée avec ses parents qui la considère comme une sale gamine qui n’arrivera à rien dans la vie. Elle enchaîne les petits boulots mais ce n’est pas suffisant pour acquitter (...)

Commentaires récents

10 juillet

Cet ouvrage mérite d’être lu. Il est conforme à son titre, et retrace admirablement les hauts et les bas d’une liaison de soumission (...)

8 juillet

Si la soumise accepte, c’est qu’elle y trouve son compte. Mais être ainsi traitée comme une chose n’est pas à l’honneur de son maître qui expose ainsi (...)

7 juillet

J’avais commencé un commentaire mais il a disparu sans préavis !
La « rêveuse » est tout de même bien conditionnée... Elle - son corps, au moins -, (...)

18 juin

J’apprécie beaucoup vos récits, car ils « sentent le vécu ». Cependant, étant un rien maniaque en manière d’emploi de la langue (française), je suis (...)

11 juin

Un avantage d’Internet est que l’on peut reprendre une conversation une douzaine d’années plus tard sans qu’il paraisse qu’il y ait eu une (...)

21 mai

Ne dit-on pas que les gens heureux n’ont pas d’histoire ? Du coup, cette phrase de l’auteur est quelque peu étonnante : « Sa relation avec son (...) On va dire que je radote, mais les textes de Christine sont toujours fascinants.
Dans cet épisode, il est curieux de voir comment une personne (...)

18 mai

Cette fois la suite est parue vite, très vite. Encore une fois le lecteur n’est pas déçu. Outre le retour de Lisa, ce qui se passe entre les deux (...)

2 mai

Sylvain de Perry est enthousiaste et il y a de quoi ! Après quelques pages sur l’aujourd’hui de l’héroïne et son désenchantement, le retour en arrière (...)

1er mai

112 longues journées et 113 interminables nuits que nous attendons ces 19 pages nouvelles. On s’attend à un repos pour l’héroïne auprès d’une femme. (...)